Monsieur Jean Charles Taugourdeau

Député du Maine & Loire

Maire de Beaufort en Vallée

Président de la Communauté de communes de Beaufort en Anjou

16 rue de l'Hôtel de Ville

49250 Beaufort en Vallée

Monsieur le député-maire,

Pour marquer la journée consacrée au volontariat, décrétée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 17 décembre 1985, vous avez déposé une proposition de loi ayant pour objet de « créer une distinction officielle, spécifique, « La médaille d'honneur du bénévolat » permettant de reconnaître l'action exceptionnelle des bénévoles. »

Je ne peux que saluer cette initiative qui est un acte de reconnaissance de l'apport à la Collectivité des millions de bénévoles qui chaque jour participent au maintien de la solidarité, de la cohésion sociale, de la vie culturelle dans toute sa diversité.

Pour autant, au moment où tout devrait être fait pour libérer les énergies et aider les associations, en toute indépendance, le processus de leur instrumentalisation qui a débuté depuis plusieurs années s'accélère.

Ce qui va à l'encontre de ce que vous souhaitez, à savoir : « faire que la journée internationale du bénévolat soit ainsi l'occasion de rappeler aux pouvoirs publics l'urgence de développer des politiques associatives visant à promouvoir et à valoriser l'engagement bénévole, principale richesse de nos associations. »

Je ne vous ferai pas l'injure de vous penser ignorant de quelques faits précis qui démontrent ce qui précède :

- mise en place de la TVA JOSPIN pour les associations entrant dans le champ concurrentiel économique

- Intermittents du spectacle

- Loi MIGAUD concernant la « rémunération de dirigeants « bénévoles »

- Suppression du C.I.C. (Centre d'Action Civique( et remplacement par le CIDEM

- Tentative pour imposer une Taxe sur les spectacles « folkloriques »

- Tentatives pour imposer des Charges sociales pour les bagadous….

- Création des Centres régionaux du livre

- tentative de réforme du mécénat d'entreprises...

Je me fais un plaisir de vous joindre un article ( ) consacré au grave danger que représente la volonté de cette instrumentalisation qui est de nature à mettre en péril la vie associative bénévole pour la remplacer par de nouveaux fonctionnaires. Cela au moment même où les fonds publics se tarissent.

Je reste à votre disposition.

( ) (voir le site)

La proposition «recalée» par la commission...

(voir le site)

Voir aussi :

mailbox imprimer
L’association Blanc C’Est Exprimé a fait, depuis 1989, de très nombreuses propositions pour permettre une meilleure expression de la démocratie, rénover la vie politique et redonner une crédibilité et une légitimité aux élus dans notre Pays.

Vos commentaires :

Gwenn Pelliet
Mercredi 18 septembre 2013

Félicitations pour votre proposition. En 2000, avec mon expérience associative dans plusieurs domaines, j'avais saisi la Députée du Finistère, Marcelle Ramonet, afin de faire enregistrer les trimestres effectués auprès des associations pour validation pour les trimestres de retraite. Mme Ramonet a présenté sa question à l'Assemblée Nationale, cela a été enregistré au Journal Officiel. Mais elle n'a pas eu de réponse ensuite avec le Ministre concerné de la vie associative.

Ce serait tout à fait normal de reconnaître l'engagement associatif, certains depuis longtemps. Oui, une médaille.

En ce qui me concerne, j'ai commencé ma vie associative à 17 ans en étant secrétaire d'une association de rénovation de chapelle (1ère secrétaire de cette nouvelle association) ; il avait fallu une dérogation préfectorale car j'étais mineure.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 4 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.