Paol Keineg à la Médiathèque Hermeland à Saint-Herblain
En Bref de Philippe Argouarch

Publié le 27/01/10 10:12 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

De retour d'Amérique depuis quelque temps, Paol Keineg continue à fuir les spots. Il reste fidèle à la discrétion et la modestie qui ont accompagné toute son oeuvre.

Au cours d'une rare apparition publique à Saint-Herblain, il lira des extraits de ses pièces et deux poèmes inédits. C'est une occasion rare de faire la connaissance de cet immense poète et dramaturge.

Le 2 février à 20 heures 30.

Charles Gautier, maire de Saint-Herblain, sénateur de Loire-Atlantique, et le conseil municipal ont le plaisir de vous inviter à la lecture-rencontre Mardi, côté cour de Paol Keineg le mardi 2 février 2010 dans Le Club, médiathèque Hermeland, rue François-Rabelais,
tél. 02 28 25 25 25,
lignes de bus 56, 59 & 84 (nuit : circuit F),
périphérique Ouest, sortie porte de Chézine.

Grande voix de la poésie, auteur d’un premier livre vite devenu culte (Le Poème du pays qui a faim, adapté au théâtre par Jean-Pierre Nédélec), suivi d’autres recueils salués par Aragon, Guillevic et Perros, Paol Keineg a publié trois puissantes pièces, toutes historiques, Le Printemps des Bonnets Rouges, Anna Zéro et Terre lointaine.

Son théâtre, qui compte encore quelque six pièces inédites en volumes, mais créées sur scène ou radiodiffusées, s’impose comme radicalement politique, bien qu’iconoclaste quand l’intime déjoue les dogmes avec insolence, liberté et ironie souvent, sans concessions ni illusions jamais.

L’écrivain proposera des extraits de six textes : Kaka ou L’entrevue céleste, Sabrina Green, Mon combat contre l’an 2000 au jardin, Dieu et madame Lagadec, Anna Zéro, et Terre lointaine.

Entrée libre.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1401 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.