Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Pacte d'avenir pour la Bretagne : une première étape, mais doit mieux faire !
Kevre Breizh, Coordination culturelle associative de Bretagne, a pris connaissance du document proposé par le gouvernement sous le nom de Pacte d'avenir pour la Bretagne. Si Kevre Breizh constate un incontestable
Tangi Louarn pour Kevre Breizh le 5/12/13 18:46

Kevre Breizh, Coordination culturelle associative de Bretagne, a pris connaissance du document proposé par le gouvernement sous le nom de Pacte d'avenir pour la Bretagne.

Si Kevre Breizh constate un incontestable frémissement sur des points qu'elle estime fondamentaux (reconnaissance de l'importance de l'identité culturelle bretonne dans toute stratégie de développement, ouverture sur l'enseignement et sur l'audiovisuel, ouverture sur d'éventuels transferts de compétence ...), elle exprime cependant un regret, et une aspiration.

Le regret concerne la méthode : élaboration trop rapide pour permettre une concertation avec tous les acteurs concernés sans exclusive ; on est plutôt dans un plan d'urgence légitimé par la situation de crise, que dans un véritable pacte. Nous sommes encore loin des souhaits émis par le Conseil Régional le 21 mars 2013 dans la contribution au débat sur la décentralisation. Tout cela souffre toujours des travers dûs à une conception totalement obsolète du fonctionnement de la République.

Ce document n'a donc de sens pour Kevre Breizh que s'il amorce un processus de fond dans tous les domaines (social, économique, culturel, institutionnel...). Il faut des négociations rapides pour rendre concrètes les mesures évoquées sur le plan culturel, et notamment ne pas attendre la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires pour mettre en place toutes les mesures concernant les langues de Bretagne qui peuvent l'être. Surtout il faut entamer un processus de co-construction d'un véritable Plan de développement de la Bretagne, sous l'impulsion d'un Conseil régional enfin doté des moyens d'action juridiques et financiers nécessaires, pour trouver les solutions de long terme alliant dynamisme et respect des personnes et de l'environnement. C'est à ce prix que ce premier pas ne débouchera pas une nouvelle fois sur des déceptions. Des chantiers doivent s'ouvrir. Vite. La coordination Kevre Breizh sera vigilante, et prête à prendre toute sa part d'implication dans cette prochaine étape.

Document PDF kemennadenn_kevre_breizh_emglev_evit_dazont_breizh_05.pdf . Source :
Voir aussi :
Vos 6 commentaires
Yann LeBleiz Le Jeudi 5 décembre 2013 21:22
Kevre Breizh aurai-il l'amabilité de dire en quoi ce "Pacte" est une première étape?
Il y a 15 ans, quand les Gallois et les Ecossais ont demandé le droit de "Décider au Pays", les anglais ont répondu par un Parlement et un Gouvernement autonome.
Y a t-il une proposition vers la réunification?
Y a t-il une proposition pour un enseignement scolaire décidé en Bretagne?
Y a t-il une proposition pour un ministère breton de l'Agriculture?
Y a t-il une proposition pour un budget breton équivalent par habitants au budget Gallois?
A force de se réjouir de rien pour faire "républicain à la mode de France", on n'obtient rien!
(0) 

Lukaz Seznec Le Jeudi 5 décembre 2013 22:34
Entièrement d'accord YLB, après avoir lu en diagonale mais plusieurs fois les 87 pages du pacte, l'embryon de réponse insatisfaisante car dirigiste ne concerne que le terme "travailler" du collectif.
"Vivre" qui intègre les notions culturelles et "décider" qui suppose des transferts de compétences et un degré d'autonomie financière, sont purement et simplement mis de côté. Le droit à l'expérimentation est une foutaise, car la Bretagne ne saurait être le cobaye de l'état français qui testerait, sous moult conditions divers tentatives d'autonomie, avant de les interrompre et de les tester sur des régions voisines...
Pour éviter ce genre d'écueils, l'intégrité territoriale semble désormais devenir un préalable au reste, et devient une priorité! Faute de quoi nous risquons dans le meilleur des cas de nous trouver en 2020 avec un pseudo statut bidon, sous perfusion, pour B4.
Une coopération accrue avec nos cousins Gallois,Ecossais, Irlandais et pourquoi pas une manif commune, même heure dans chaque capitale celtique, pour réaffirmer le caractère NATIONAL, de nos contrées respectives pourrait être une idée à creuser!
Bref, on a vraiment le sentiment que l'état français met des billets sur la table d'un côté, mais continue de nous tenir en laisse de l'autre...
(0) 

sebastien Guivarch Le Jeudi 5 décembre 2013 22:39
Complétement d'accord avec Yann : Y'a rien là dedans ! Rien de nouveau surtout ! Pas de veritable propositions ,encore moins de soultions ! Toujours pas le droit a l'éxperimentation ! Rien sur la reunification , pourtant tout doit partir de là !! Des subventions , encore des subventions pour ignorer les véritables problèmes ! Pondu par des technocrates parisiens qui n'ont jamais foutu le pied en Bretagne ! A la limite c bon pour se torché le c... !! Je me demande pourquoi je me suis fais chier a le lire ! J'espere au moins que les Bretons ne se laisserons pas amadouer cette fois ci ! C'est encore une fois de l'emfumage pur et simple !! A bon entendeur ;) !
(0) 

Youenn Penhador Le Jeudi 5 décembre 2013 23:54
Tout à fait d'accord avec Yann Le Bleiz.
Ce document est vide. Il n'y a rien de concret, aucun engagement (pas de date, pas de contenu, pas d'objectifs rien en fait).
Cela se résume à "on fera peut-être quelquechose à la saint glinglin"
(0) 

Yann Gwern Le Vendredi 6 décembre 2013 19:40
j'aime beaucoup le terme "incontestable frémissement".
S'agit t'il de la manifestation d'inquiétude du parti au pouvoir,à l'idée de voir s'assécher son réservoir de voix...
(0) 

Reun koupa Le Vendredi 6 décembre 2013 22:04
Mon pauvre Tangi tu as l.air d'y croire encore, c.est vrai que c'est dur de se sentir trahi
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 1 multiplié par 3) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons