Oui La Bretagne ! -- Breizh evel-just , la plateforme de Christian Troadec présentée ce matin
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 7/07/15 14:59 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

C 'est sur une note de "Yes we can" que Christian Troadec, maire de Carhaix, conseiller départemental du Finistère, a lancé sa plateforme citoyenne intitulée "Oui La Bretagne ! --Breizh evel-just" pour les élections régionales qui se tiendront en décembre 2015 (voir le site) .

La liste reprend le slogan popularisé l'an dernier par les Bonnets rouges : "Vivre, décider et travailler au pays". Tout un programme en quelques mots. D'ici la fin de l'été, le collectif a l'intention de rassembler 10 000 signatures et des dizaines de comités locaux. Demain, 500 000 cartes postales intitulées "Oui la Bretagne avec Christian Troadec et son équipe" vont être distribuées en particulier le long des étapes du Tour de France en Bretagne mais aussi sur les lieux de travail ou sur les plages.

Le PS porte l'entière responsabilité de la non-réunification de la Bretagne__Christian Troadec

S'en prenant au PS, Christian Troadec a déclaré que ce parti "porte l'entière responsabilité de la non -réunification de la Bretagne". Répondant à une question de l'ABP, Troadec a déclaré qu'il ne demanderait, en aucun cas, à ses électeurs, de voter PS au second tour. S'il croit en toute bonne foi faire plus de 10% et donc accéder au second tour, Troadec a déclaré sans équivoque que sa "liste se maintiendra au second tour".

À la tête d'une liste qui est classée "centre-gauche" et qui a été rejointe à la fois par l'UDB et le Parti Breton, le maire de Carhaix entend bien transformer sur toute la Bretagne, les bons résultats qu'il avait obtenus en Centre Bretagne et Cornouaille lors des départementales. Quant à la liste du député des Côtes-d'Armor, Marc Le Fur, Troadec l'a réduite à une liste "sarkoziste", décrivant le nouveau Parti des Républicains comme un parti "bonapartiste", faisant allusion aux nouveaux discours très jacobins et centralistes de l'ancien président de la République -- en flagrante contradiction avec les positions régionalistes et pro-réunification de Marc Le Fur.

Pas un parti mais un pari

Troadec veut s'éloigner des partis traditionnels qui ont tant déçu les électeurs. Il ne présente pas un "parti de la Bretagne" mais le "Pari de la Bretagne", déclare-t-il. Parlant d'un pari qui rassemblerait "démocrates et progressistes afin de tirer la Bretagne par le haut avec une économie dynamique et innovante " tout en "assumant une volonté anti-jacobine" claire, Troadec a fermement dénoncé l'abandon de la régionalisation par le PS. Il veut sa liste comme une plateforme rassemblant toutes les couches et les aspects de la société civile bretonne. Des personnalités bretonnes y seront associées.

Une longue marche des jeunes

En choisissant Auray, Troadec annonçait aussi une marche organisée par les jeunes qui partira d'Auray le 10 juillet pour Saint-Brieuc à travers le Centre-bretagne, afin de soutenir la liste et aussi dénoncer l'abandon des liaisons ferroviaires nord-sud en Bretagne

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2710 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 36 commentaires
An Floc'h
2015-07-07 16:24:49
J'espère que certaines mises au point ferons tourner 7 fois les doigts sur le clavier de certains commentateurs de l'ABP.
Certes, promesses et engagements, tout ça... Les débats ont encore de beaux jours devant eux, laissons ceux du passé où ils sont.
Désolé pour cette mesquinerie (mais je la poste tout de même, hihi).
Alors j'insisterai sur ce "oui", porteur d'optimisme et de positivité dont cette liste aura bien besoin.
Si elle arrive devant le FN, qui a, en Bretagne, sa plus grande marge de progression, elle représentera un bouleversement politique et médiatique énorme.
Bravo !
(0) 
Louis Le Bars
2015-07-07 17:13:25
"J'espère que certaines mises au point ferons tourner 7 fois les doigts sur le clavier de certains commentateurs de l'ABP."
Ou au contraire certaines réactions ou soutiens ont entrainé un changement de ligne/ rectification du tir.
Il était bien plus simple de commencer avec ce genre de communication et une mise au point limpide : M. Troadec n'appellera pas à voter PS ou une autre liste que la sienne (Le Fur, FN etc) au 2ème tour, si par malheur sa liste n'y figurait pas.
(0) 
Alan Charpiat Sant Nazer
2015-07-07 17:31:54
Merci Christian, j'adhère.
(0) 
An Floc'h
2015-07-07 18:54:43
@Louis Le Bars
"Ou au contraire certaines réactions ou soutiens ont entrainé un changement de ligne/ rectification du tir."
Possible. Vous faites d'ailleurs bien de le souligner.
Elles démontraient en tout cas la richesse de la possibilité politique bretonne, ce qui ne la rend que plus crédible à porter une et des visions pour l'avenir.
Disons que je n'attends certainement pas de mea culpa de qui que ce soit. Je faisais simplement mon petit malin. Peut-être surtout une façon d'exprimer un certain soulagement d'avoir eu raison (comme on peut l'avoir en commentant sur l'internet), plus qu'un contentement arrogant et puéril.
J'ai envie de lire des expressions de satisfactions. Dithyrambiques ou mesurées. Peu importe finalement. Mais les négativités déprimantes tant qu'elles n'ont pas vraiment lieu d'être, basta, comme disent nos amis corses.
Je suis persuadé Louis Le Bars que vous avez une part de satisfaction à exprimer face à ces déclarations de C. Troadec. Ma remarque gratuite vous en a certainement détourné. Je m'en excuse et j'espère lire bientôt ce que vous y trouvez de positif.
Je profite alors, et encore, de l'ABP pour me joindre aux remerciements et à l'adhésion d'Alan Charpiat Sant Nazer.
(0) 
Philippe Guilloux
2015-07-07 21:43:31
à Louis Le bars : pour moi, cela serait une erreur. Il faut en effet, si cette liste fait un score important, ce que tous doivent espérer, il faut ensuite qu'elle négocie, sur des bases claires, rendues publiques, avec la majorité qui conduira la région demain. C'est la seule solution pour peser à partir du moment où cette plateforme n'aurait pas la majorité.C'est préférable à une opposition.
(0) 
jean-paul gauthier
2015-07-07 22:07:52
le discours que l'on attendait
(0) 
M.Prigent
2015-07-08 06:12:08
L'état d'assujettissement, les ressentis de mépris et d'humiliation sont tels, que les bretons n'ont d'autre choix que de constituer un front commun de résistance au système autoritaire et anti démocratique de l'Etat parisien, comme les firent les gaullistes et communistes lors de la IIé guerre mondiale, tous unis contre "l'occupant".
Les autonomistes corses ont fait 35% aux régionales de 2010, si "nous" n'en faisons pas 10% en 2015, c'est à désespérer.
(0) 
bernard guyader
2015-07-08 07:39:50
Les régionalistes ont le " pouvoir" depuis 2004 ..Ils n'en non rien fait sinon "souder" un peu plus la Bretagne à la france . Néanmoins notre "naiveté"et notre optimisme permet de poursuivre le chemin et le combat. Bien sûr si un miracle arrivait ou deux ! ( + disparition du PS français de la Bretagne")on se réjouira . En attendant bon courage et solidarité avec cette liste seule représentative de pour notre nation et ce qu'il en reste aujourd'hui .Bernard Guyader
(0) 
LHERITIER Jakez
2015-07-08 09:48:10
Positif ,cela fait 30 ans que l'on attendais cela.
Bretagne 4 + 44 en Bretagne.
Pas de chicaneries,il faut foncer,se souder.
On attends maintenant les appuis et les votes de l'ensemble des forces économiques,syndicales,sportives,culturelles Bretonnes;
Les bagadou,les cercles,les clubs sportifs etc doivent se mouiller et motiver leurs adhérents.Il ne suffit plus de défiler gentillement pour les touristes et discutailler au bistrot.
Par respect aussi pour les "anciens" qui ont redynamisé la culture bretonne,qui ont réveillé la conscience bretonne et inter celtique,il faut entrainer les votes pour cette liste d'UNION BRETONNE.
Cela aura des répercussions.
De St Nazer ,de Bretagne Plein Sud
Maintien de la liste pour le second tour,C'est possible.
Pas de consignes préalables.
(0) 
Paul Chérel
2015-07-08 11:06:50
Je comprends assez bien la "prudence" (presque le fol espoir) de Philippe Guilloux. Il oublie cependant une chose primordiale. Les Français (Bretons compris) n'ont pas du tout l'art de la discussion, de la négociation, du débat et de leurs subtilités. Même avec des majorités faiblardes ou branlantes, ils n'écoutent pas un avis aussi peu différent soit-il, d'une ligne idéologique fixée par le parti dominant.Nous en avons la preuve avec l'équipe "nationale" actuelle. Cela explique la non-existence des quelques élus/strapontins dans les Conseils régionaux et départementaux; totalement dissous dans la vague jacobine qui perdure, quelle que soit sa couleur du moment.Y a-t-il UNE "région" de l'hexagone qui, jusqu'ç à présent ait dit à l'Etat « je ne veux pas signer votre plan Etat-Région, voici le mien signez-le » Espérons que les élus "Troadec" auront cette audace !; Paul Chérel
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-07-08 11:28:08
Mon commentaire n'a pas paru . Tant pis pour vous , je le diffuse ailleurs .
La Liste , mon avis , ce n'est pas le pied .... mais un Bon Debut .Les choses ne pourront plus etre comme avant .... du moins je l'espere . L'histoire souvent part de petits debuts . Prise de conscience des Bretons ????... l'Unite fait la Force ??? je l'espere .
(0) 
SPERED DIEUB
2015-07-08 11:40:47
Imaginez compte tenu de l'évolution de la situation ,en Europe et dans le monde et de l'abstention , que deux listes arriveraient en tête du premier tour aux élections régionales en Bretagne à savoir celle de Troadec et celle du front national .Là ce ne seront plus les mêmes qui seront au pied du mur ,mais les socialistes ,les démocrates ,et les républicains ....
(0) 
bernard Launay
2015-07-08 16:14:31
Que ces régionales soit une réponse a ces socialistes méprisants pour qui j ai vote pendant 40 ans et bu le calice jusqu'à la lie; Mon vote désormais ira à la Bretagne et non plus a ces traites .Présenter ces régionales comme un référundum les bretons vous suivront.
(0) 
bernard Launay
2015-07-08 16:20:50
Que ces régionales soit une réponse a ces socialistes méprisants pour qui j ai vote pendant 40 ans et bu le calice jusqu'à la lie; Mon vote désormais ira à la Bretagne et non plus a ces traites .Présenter ces régionales comme un référundum les bretons vous suivront.
(0) 
JP. Touzalin
2015-07-08 16:52:49
C'est une très bonne nouvelle...
Chañs vat d'an holl !
(0) 
An Floc'h
2015-07-08 19:32:58
@Paul Chérel
Je partage votre constat. Le poison est toujours là.
Mais comme le souligne SPERED DIEUB, les mentalités changent. Lentement, certes. Je ne vois pas "Oui la Bretagne" devant LRPS. Mais rien que sa présence au 2nd tour sera un vrai bouleversement.
Devant le FN ? Ce virus qui s'installe dans le corps affaibli par le poison. Ca sera difficile mais possible.
Là, tous les medias parisiens s'empareront du résultat aux élections bretonnes. Et auront bien du mal à le présenter de manière négative.
LRPS fera les plus grandes concessions à la cause bretonne depuis les années 70. Il ne faudra alors pas se contenter de quelques nonosses parce que justement depuis les années 70, on sait que s'ils sont capables de laisser du mou, ils ne lâcheront pas la laisse de celle qu'ils considèrent comme un chien.
La Bretagne se remet à aboyer, elle devra montrer les dents. Ils ne mettront pas longtemps à se souvenir qu'elle sait mordre, surtout quand la gamelle se vide.
(0) 
MANSKER
2015-07-08 21:19:43
Sincèrement, je ne pense pas que cette équipe soit là pour faire de la figuration. Il faut plutôt considérer que l'idée moderne qui prédomine, et surtout en Bretagne, tend à rapprocher le centre de décision auprès des citoyens. Les effets sont salutaires dans divers domaines. A défaut de l'écoute attentive des "parisiens" aux problèmes bretons, nous n'avons pas d'autres choix. C'est un choix qui n'a rien de cornélien, mais plutôt un sentiment de survie, un choix de gérer seul ses affaires. Un choix démocratique déjà inauguré par les Islandais, et tout dernièrement par les Grecs.
Reste à faire passer la pilule. Les anciens veulent que rien ne bouge pour cause des retraites , pensions, etc. Les jeunes aspirent au changement, car n'ayant pas grand chose à perdre. Pour avoir une vie meilleure il faut oser et entreprendre. Le pouvoir des urnes appartient au peuple breton, alors utilisez le si vous voulez un avenir plus serein pour vos enfants. Une politique générale instaurée à Paris n'a jamais résolu, et ne résolvera jamais des problèmes locaux et régionaux (Bretagne, Alsace, Corse.....).
Longue vie à cette plate-forme bretonne au demeurant fort sympathique, et restons unis et optimistes !!
(0) 
Philippe Guilloux
2015-07-09 00:22:40
@Paul Cherel : il n'est pas question de discussion et de compromis. Il y a trois options :
1 : cette liste remporte la région.
2 cette liste ne fait pas un bon score.
3 : cette liste fait un score qui lui donne la possibilité de négocier.
Personnellement, je pense qu'on sera dans le troisème cas. Il va y avoir alors des tractations à mener avec les listes en tête. Et, compte tenu de la situation qui n'est plus du tout la même que celle des dernières régionales avec une hégémonie du PS qui pouvait se permettre d'envoyer bouler ses alliés potentiels (ce fut le cas avec les verts) ces tractations peuvent être fructueuses pour les idées défendues par cette liste. Elles doivent se faire dans la clarté et être rendues publiques pour que les électeurs sachent de quoi il en retourne. Et si cette plateforme à la minorité de blocage, elle jouera un rôle. Regardez ce qui s'est passé sur la réforme territoriale. Le gouvernement voulait la disparition des départements. Les radicaux de gauche, avec une poignée de députés qui permettent au PS d'avoir la majorité à l'assemblée nationale, on fait plier le gouvernement et le projet est aux oubliettes.
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-07-09 12:35:26
Je viens juste d'ecouter la Video . Tres bien .
Quelle avancee .
Les choses ne semblent plus etre comme avant .
(0) 
Louis Le Bars
2015-07-09 19:05:32
@ Philippe Guilloux : votre raisonnement est erroné.
Pour moi il est évident que ce gouvernement n'a jamais voulu supprimé les départements : à aucun moment. D'ailleurs ce n'était pas possible constitutionnellement. Les départements ressortent clairement renforcés de cette mascarade territoriale, c'est les seules collectivités qui bougent pas et qui ne fusionneront avec personne.
Concernant les stratégies électorales, à mon avis le plus pertinent si je suis votre logique serait de faire alliance avec Le Fur !? Le PS est au bout du rouleau et à environ 1 % de chances de gagner en 2017. Donc pour faire bouger les choses, il faudrait avoir ses entrées à l'Elysée. Le Fur est à l'UMP et il se dit ouvertement favorable à des avancées sur certains sujets (un peu comme Le Drian quand il est invité à un Fest Noz)... what else ?
Plus sérieusement, rien ne vous empêchera de voter encore et une fois pour le PS, c'est un peu comme aller à la messe pour certains...
Concernant les radicaux, ils ont un pouvoir de nuisance au Parlement...Troadec il ne peut en avoir un qu'à la Région et on ne vote aucune loi à la région.
Donc s'allier avec le PS à un quelconque moment est suicidaire électoralement sur du moyen-long terme (tout comme avec Le Fur etc) , et pour moi moralement inacceptable après tant de foutage de gueule dont la dernière mascarade territoriale qui rappellons-le maintien la Bretagne amputée alors que le nombre de régions passe de 22 à 13. ça fait peur quand on sait qu'Hollande a cartonné en Bretagne en 2012
(0) 
Damien Kern
2015-07-09 23:50:36
Le professionnalisme de C. Troadec et son équipe de communication est incontestable.
Le site internet, les couleurs, les photos, le design, les messages, c'est l'oeuvre de professionnels de l'année 2015.
Personne n'est à son niveau en Bretagne. Du jamais vu.
Son challenge est l'Ille est Vilaine, je lui conseillerais d'y faire campagne.
Le conservateur raisonne en fonction des dernières élections. Tôt ou tard il se passe des ruptures dans la société. C'est toujours les jeunes qui font basculer les choses; le Drian a 20 ans de plus que C. Troadec et il est toujours enfermé dans son ministère parisien.
D'ici décembre le gouvernement aura des dossiers chauds, la suppression des quotas laitiers, les prix agricoles, le dossier Grec ingérable, la dette de la France vient de passer en catimini à 97.5% du PIB ...
(0) 
Tugdual.Radiguet
2015-07-09 23:54:37
Enfin l'annonce de cette liste!
Pour ma part, c'est ce que j'attendais et préconisais depuis plus de 20 ans...
Je ne vais donc pas la critiquer! Bien au contraire, je suis aller sur le site oui-la-bretagne.bzh afin de m'inscrire...
Je dirai donc un grand bravo à tous les protagonistes de cette liste unique. Et plus particulièrement à l'UDB qui a du sérieusement mettre de l'eau dans son vin...
Il ne nous reste plus qu'a nous mobiliser, rejoindre cette liste unique et faire en sorte qu'elle gagne....
(0) 
Le Denmat
2015-07-10 00:56:54
Départ très enthousiasmant !
(0) 
Lucien Le Mahre
2015-07-10 11:55:40
Le coin est enfin positionné au bon endroit, ce qui n'était pas forcément la chose la plus facile à réaliser, mais de là dépend néanmoins tout le reste.
Reste à l'enfoncer et cela m'a l'air d'être bien parti.
A chacun d'y appliquer son coup de masse d'une façon ou d'une autre en fonction de ses forces, afin qu'à l'issue des prochaines élections, les Elus de Bretagne commencent à ressembler aux électeurs de la Région qui les délèguent pour les représenter et non plus aux Appareils Centraux qui les missionnent à leur gré en terre lointaine...
Bravo donc à C. Troadec et aux acteurs de cette plateforme en construction qui représente dès à présent notre plus sérieux espoir pour sortir du marasme.
(0) 
Philippe Guilloux
2015-07-11 09:26:11
@ Louis Le Bars : et vous proposez quoi alors si le PS ou Le Fur arrive en tête ? De rester dans l'opposition assister aux débats ? Aucun intérêt.
Lorsque vous dites que les lois se votent à Paris. Oui mais des politiques se mènent avec à la région, dans beaucoup de domaines (culture, économie, formation, scolaire, transport)
Troadec est un homme d'action. Il a été conseiller régional et il sait très bien comment fonctionne cette collectivité. Moi, par exemple, j'aimerai qu'il prennent la vice présidence transport et qu'il pousse pour un vrai schéma régional de transport qui ne consiste pas à dépenser des sommes monstrueuses pour gagner 10 minutes entre Brest et Paris mais à imaginer un vrai réseau ferré et routier au service de la Bretagne et des Bretons, notamment en développant des trajets nord sud. Et en tant que maire de Carhaix, nul doute que les choses seraient vu différemment !
(0) 
Léon-Paul Creton
2015-07-11 13:14:12
...et que pensez-vous de Tsipras le "matamore" de la gauche extrême grecque?
Il n'est qu'une photocopie, une duplication à l'infini des pratiques du "politisme universel"!
La confiance "a-priori" est pour les idiots. Il faut être beaucoup plus exigeant à l'encontre des "épiciers politiques". Se pâmer à chaque déclaration caressante, relève de l'infantilisme!
Elle est toujours demandée, cette confiance, par les apparatchiks, les arnaqueurs et ...les banksters!
Se laisser "séduire" est un crime! Contre les peuples versatiles j'ai quelques doutes! Contre l'Humanité c'est certain!!!
TOUT!... est à remettre à plat
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-07-11 13:51:57
Moi j'en pense du mal . Qu'il ait voulu defendre les interets de son peuple , nul ne peut lui reprocher . Mais les moyens , les faux fuyant employes en ont irrite plus d'un . Je retiens la lecon donnee a TSIPRAS , par l'ancien premier Ministre Belge VERHOFSTAEDT , au Parlement Europeen . Excellent de clarete, de bons sens , de franchise .
Les choses sont elle arranges .. apparemment , mais la Grece doit etre mise sous surveillance .
Je parlais avec un de mes voisins Grecque d'origine , mais naturalise Australien :cette approche est dans les genes des pays mediterraneens.
Celui que j'ai admire(sic) est Mr HOLLANDE, pour sa reelection , il est au Four et au Moulin.
(0) 
Le Denmat
2015-07-11 14:05:14
@ Philippe guilloux
Je crois que cette liste a vocation à passer les 10%
Cela est je crois possible si j'en crois la progression des voix depuis 2009 (liste aux européenne du PB) puis les région,es de 2010 et les européennes de 2014.
Dans le cas cas d'un 9,99 ou d'un 10,01 la question de la participation a l'exécutif se pose de la même manière avec bien-sûr un rapport de force très différent .
Le minimum est d'avoir un groupe politique tel que défini dans le règlement intérieur du crb4.
C'est ce qui donne les moyens financiers et d'expression. ( 3 élus minimum et avantages croissants à partir de 4).
Au final de ce point de vue quelque soit le score (au dessus de 5%) cela dépend de la capacité des partis bretons engagés dans la plateforme a continuer d'être solidaires et à ne pas chercher a obtenir un groupe les uns avec le PS les autres avec les sarkosystes ( pour reprendre la dialectique troadecienne).
Il faudra bien que ce qui est initié ici s'affirme par une structure politique permettant la coopération tout en laissant à chacun le loisir de marquer sa différence.
J'ai vu passer une proposition assez innovante en ce sens.
En tout cas à ce stade, je crois que le l'esprit de confiance qui commence a souffler doit insiste chacun a s'engager derrière cette liste.
(0) 
An Floc'h
2015-07-11 16:39:03
@Léon-Paul Creton
"...et que pensez-vous de Tsipras le "matamore" de la gauche extrême grecque?"
Il a le mérite de repolitiser l'Europe, qui n'était devenu qu'une vaste entreprise, avec un service "tourisme et huile d'olive" à restructurer.
On verra combien de temps ça durera.
"La confiance "a-priori" est pour les idiots. Il faut être beaucoup plus exigeant à l'encontre des "épiciers politiques". Se pâmer à chaque déclaration caressante, relève de l'infantilisme!
Elle est toujours demandée, cette confiance, par les apparatchiks, les arnaqueurs et ...les banksters!
Se laisser "
séduire" est un crime! Contre les peuples versatiles j'ai quelques doutes! Contre l'Humanité c'est certain!!!
TOUT!... est à remettre à plat"

Vaste programme. Qui ne se fera pas du jour au lendemain.
Il faut bien commencer quelque part.
Cette liste a pour premier objectif de crédibiliser une offre politique bretonne aux yeux de la majorité. Ce n'est qu'un pas mais c'est le plus important.
(0) 
Le modérateur
2015-07-11 17:02:36
le débat sur la Grèce n'a rien à voir avec les régionales. C 'est HS, on ne le continuera pas.
(0) 
Peri Loussouarn
2015-07-11 17:39:53
Valls à toutes les sauces (et toutes les pages des quotidiens bretons) à l'occasion de son passage - officiellement non calculé - sous le soleil
Ouessantin :
on ne savait pas si l'on devait en rire ou en pleurer...
bref, toute cette énergie dépensée à ratisser en long, en large, notre pays à cinq mois de l'échéance régionale, cela sent bon le début de panique chez les socialos...
Christian et Cie : tenez bon. Vous êtes sur le bon chemin !
Ps : satisfecit général pour le site internet : clair, lumineux,intéressant, ... bref, un succès !
(0) 
Eric Simon
2015-07-11 19:06:14
Cette liste fait naître un grand espoir que les idées régionalistes puissent enfin être "vraiment" défendues. Elle va obliger les autres candidats à renforcer leur fibre pro-bretonne mais souhaitons que les électeurs préfèrent l'original (Troadec) aux copies (Le Drian, Le Fur). Souhaitons que les électeurs préfèrent aussi cette alternative aux grands partis parisiens plutôt que le FN.
Breizh da viken !
(0) 
Damien Kern
2015-07-11 23:20:12
La théorie des alliances pour une gestion positive de la région est une idée responsable sur le papier.
Effectivement, ces élections de décembre 2015 ont une base légale et concrète. Celle de gérer la région ?
Maintenant il faudrait aussi regarder la réalité des chiffres.
1,388 milliards c'est la budget 2015 de la région Bretagne. PIB 2012 de la Bretagne - 86 milliards d'euros.
Le conseil de Bretagne est donc responsable de 1.6% du PIB breton. Ca aurait même tendance à baisser. Et encore, les dépenses suivent une logique française : ex TGV.
--
Or tout les discours électoraux font comme si ce chiffre était très important et avec une liberté de gestion. Une revendication serait de monter ce chiffre à 10% et toute alliance sur cette base. Le problème est que ça passe par l'assemblée nationale.
---
Cette liste doit voir à long terme, pas seulement cette élection mais surtout les suivantes.
La maigreur du budget du conseil de Bretagne est une invitation à utiliser ce conseil comme une tribune politique et à financer un parti régionaliste. C'est ce que font les partis nationaux depuis toujours via le millefeuille électoral. Ce qui coute le plus c'est les salaires et les positions. Les élus reversent une partie de leur salaire au parti.
Pour moi cette liste a un potentiel de 20%. En dessous c'est un échec.
(0) 
Philippe Guilloux
2015-07-12 09:41:15
20 % et pourquoi pas 50 ?? Avez vous regardé les résultats des dernières élections ? Je pense que le potentiel de cette liste se situe entre 10 et 15 et ca ne sera pas un échec, loin de là !
Il ne faut pas oublier une chose que je regrette mais qui est une réalité : le système a été organisé pour faciliter les forces déjà en place, notamment au niveau des financements des élections. Les moyens dont dispose cette plateforme ne sont pas comparables avec ceux des machines électorales des partis comme LR ou la PS et faire émerger une fore à plus de 10 % dans ces conditions serait déjà une belle réussite et donnerait des possibilités d'actions.
Les régions sont des naines en terme de finances, c'est vrai et je crois que celà ne va faire qu'empirer. La droite (et là dessus, je n'entends pas bcp monsieur Le Fur) a remis sous tutelle les régions en coupant la source de financement qu'était la TP pour la remplacer par une dotation. Avec le basculement des nombreuses régions de gauche à droite, le PS va lui renvoyer la monnaie de sa pièce. Valls a beau jeu par exemple de dire qu'il ne baissera plus le budget de la culture, que celà a été une erreur du gouvernement Ayrault. Sauf qu'en coupant dans les dotations et en mettant en place une nouvelle loi qui vise à supprimer des compétences aux collectivités (la loi NOTRe dont on ne parle pas bcp non plus et qui vise à faire en sorte que les départements ne sortent plus de leurs compétences sociales), il va contraindre les collectivités à faire de choix. Et en 2017, le PS aura beau jeu de dire : voyez ce que ca donne quand la droite est au pouvoir. Et oui, nous sommes dans ce monde là, ce monde où les régions ne sont que des pions avec lesquels les politiciens jouent pour des stratégies de pouvoir. Ils se foutent pas mal de savoir si les citoyens aspirent à d'autres choses. On vient de la voir avec la Grèce.
(0) 
iffig cochevelou
2015-07-12 12:04:16
Pour que cette liste réussisse : il faut une véritable Union, c'est a dire que tout le monde mette un peu d'eau dans son cidre, évite de tirer les draps vers lui (et de la modestie surtout lorsqu' on a été un opposant farouche a Troadec) et surtout ne pas l'annoncer comme une liste de gauche bretonne , comme j'ai pu le lire encore dernièrement sur les réseaux sociaux ( je suppose un malencontreux réflexe conditionné).
Alors dans ce cas peut-être plus de 10%
Bonne chance Christian !
(0) 
iffig cochevelou
2015-07-12 12:10:02
à Damien Kern
faut bien réver, même s'il faut y croire : quand on sait que le Plaid Cymru a du mal a atteindre les 20% après des décennies d'élections , et près de 100 ans d'existence !
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.