Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Ouest France accusé de manipuler le sondage sur le nom de la ville de Saint-Nazaire
Suite à l'idée du maire de Saint-Nazaire, M. Batteux, de rebaptiser la ville en Saint-Nazaire-sur-Mer, Ouest France, via le site Web www.saint-nazaire.maville.com, avait ouvert le 16 septembre une rubrique sur le sujet. Ouest France offrait la possibilité à chacun de s'exprimer, grâce à un petit sondage présentant quatre choix :
Bernard Le Tellier pour ABP le 22/09/05 11:24

Suite à l'idée du maire de Saint-Nazaire, M. Batteux, de rebaptiser la ville en Saint-Nazaire-sur-Mer, Ouest France, via le site Web (voir le site) , avait ouvert le 16 septembre une rubrique sur le sujet.

Ouest France offrait la possibilité à chacun de s'exprimer, grâce a un petit sondage présentant quatre choix de noms :

1- Saint-Nazaire-de-Bretagne

2- Saint-Nazaire-sur-Mer

3- Saint-Nazaire-Océan

4- Autres

Curieusement, le 20 septembre dans la matinée, le sondage, s'il est toujours présent, changeait complètement, et devenait :

Le maire de Saint-Nazaire a exprimé l'intention de renommer la ville.

1- Vous y êtes favorable

2- Vous y êtes opposé

3- Vous n'avez pas d'opinion

Devant le brusque retrait du premier sondage et la modification des questions, beaucoup de lecteurs voient une manipulation malhonnête et même honteuse de la part d'un grand quotidien français.

De l'aveu même de Ouest France, les internautes "votaient massivement" pour Saint-Nazaire-de-Bretagne durant le sondage initial ("...nous avons effectivement été interpellés par le très grand nombre de connexions pour plébisciter le nom de Saint-Nazaire-de-Bretagne ...").

Certains lecteurs pensent tout simplement que le premier sondage a été retiré pour ne pas déplaire au maire.

Voir aussi :
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Bernard Le Tellier
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 7) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons