Organisons-nous pour l’indépendance !

-- Politique --

Communiqué de presse de Douar ha Frankiz - Pour une Bretagne Libre
Porte-parole: Alan Le Cloarec

Publié le 26/03/20 10:55 -- mis à jour le 26/03/20 15:32
50229_1.png
doaur ha frankiz bretagne libre indépendance

Nous sommes dans une période où les lignes bougent, les questions indépendantistes prennent une place grandissante en Europe de l’ouest. Malgré un renouvellement général de ces luttes dans plusieurs pays, le monde politique breton peine à proposer de nouvelles initiatives exprimant un renouvellement d’idées et de génération.

Nous sommes plusieurs militantes et militants indépendantistes, ayant participé à Breizhistance, Breizh o Stourm ou Dispac’h, et nous souhaitons aujourd’hui lancer le projet d’une organisation capable d’assurer une présence indépendantiste sur le terrain électoral breton. L’ambition n’est pas d’aller aux élections pour se limiter à présenter des idées, mais bien de construire sur la durée une souveraineté bretonne par les institutions et au service de la population.

Depuis plusieurs mois, nous avons échangé avec différentes personnes, militantes ou sympathisantes, du projet que nous souhaitons lancer. Nous avons remarqué des attentes d’un renouvellement politique, ainsi que la peur de reproduire des modèles passés qui n’ont pas réussi à durer ou à obtenir des succès autour de leurs revendications.

Toutes ces questions sont légitimes et nous appelons toutes les personnes volontaires à venir construire ce projet en cours d’élaboration. Sans l’apport de nouveaux·elles militantes et militants, il est évident que rien ne pourra se faire.

À l’inverse des organisations indépendantistes passées, l’activisme et le travail institutionnel ne seront pas mélangés afin d’avoir des organisations spécifiques à chaque terrain de lutte.

Avec Douar ha Frankiz, le projet est de créer une organisation politique qui travaille à obtenir des succès sur le plan électoral, tout en défendant et mettant en pratique les idées de changement de société que nous défendons : féminisme, écologisme, confédéralisme, municipalisme.

Dans ce but, nous venons d’envoyer 200 mails à des militant·e·s ou sympathisant·e·s indépendantistes de gauche, où figurent les statuts légaux, une proposition de charte idéologique, une charte contre le harcèlement et les violences sexistes et sexuelles, ainsi qu’un logo.

Bien sûr, un moment électoral important s’annonce devant nous : les élections régionales fin 2021. Nous lançons dès à présent l’appel à participer à la création de Douar ha Frankiz, afin d’avoir le temps suffisant pour préparer collectivement la participation à ce rendez-vous politique incontournable pour les indépendantistes en Bretagne.

Nous invitons donc toutes et tous les volontaires à nous contacter sur cette adresse mail, pour notamment recevoir des informations ou pour participer plus activement :

douar-ha-frankiz [at] protonmail.com

Luttons

Résistons

Organisons-nous !

Douar ha Frankiz – Pour une Bretagne libre

Côme Bodart-Le Guen

Gweltaz Corbel

Valériane Évin

Mathilde Glémarec

Antoine Loaléneur

Alan Le Cloarec

Timotée Rogues

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Volontaire Douar ha Frankiz

Vos commentaires :

Peri Loussouarn
Jeudi 26 mars 2020

Je ne comprends pas bien ce "qu' une charte contre le harcèlement et les violences sexistes et sexuelles" vient faire comme pilier fondateur d'une charte indépendantiste....

J'ai vraisemblablement raté un épisode .....

Gilles Moisan
Jeudi 26 mars 2020

‘’ Dans ce but, nous venons d’envoyer 200 mails à des militant·e·s ou sympathisant·e·s indépendantistes de gauche, ‘’

Ils commencent par une démarche clivante, ça ne change pas de ce que l’on connaît dans le mouvement Breton.

Indépendantistes Bretons incapables de s’émanciper du schéma jacobin et se positionnant encore suivant les critères dépassés de l’hémicycle national Français.

L’autonomie ne peut être que disruptive par rapport au formatage idéologique parisien, le reste est un leurre.

Jacques
Vendredi 27 mars 2020

C'est du faux indépendantisme.

Être indépendantiste, c'est imaginer un futur démocratique pour l'ensemble de la population.

Ici il ne s'agit d'un projet s'adressant au plus à seulement la moitié de la population et encore, je dirai qu'il ne s'adresse même pas à 10%... mais avec l'espoir d'imposer au 90% un régime d’extrême gauche...

Je dirai que ce genre d'initiative discrédite le concept d'autodétermination auprès des Bretons.

C'est peut-être le but...

S'ils étaient vraiment indépendantistes, il penserait globale en intégrant et respectant chaque composante de la population...

Le peuple ne soutiendra jamais un pseudo projet indépendantisme fondé sur un apartheid idéologique au sein de la nation bretonne.

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 3 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner