Opération cochon tirelire Gwenn Ha Du : objectif atteint !

-- Economie --

Dépêche de Faïencerie de Quimper HB-Henriot
Porte-parole: Éric Ligen

Publié le 1/06/11 15:57 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Début avril, la faïencerie HB Henriot mettait en place une opération de souscription autour d'un objet symbolique de son savoir-faire : le cochon tirelire.

Moins de deux mois plus tard, l'objectif de 1000 cochons vendus est en passe d'être atteint et le sera d'ici la fin de l'opération fixée au 9 juin, à la veille d'une audience du Tribunal de Commerce importante pour l'avenir de l'entreprise.

Ce cochon tirelire a été l'objet de toutes les attentions de la part des salariés qui le fabriquent et le décorent. Au-delà d'un succès commercial et d'une contribution à la trésorerie de l'entreprise bien réels, c'est un facteur de cohésion et de motivation au sein de la faïencerie dans cette période incertaine.

Cette opération est une innovation pour la faïencerie puisque pour la première fois, elle commercialisait une faïence exclusivement sur son site Internet.

Essai concluant et riche d'enseignements :

Sur les 1000 commandes passées depuis le début de l'opération, plus de 50% des clients n'habitent pas la Bretagne. Michel Merle se félicite de ce ratio qui montre bien que HB Henriot a du potentiel en dehors des frontières régionales.

Ce ne sont pas seulement les clients ou collectionneurs qui ont répondu présents à cette souscription : 80% sont des nouveaux clients qui n'avaient jamais acheté en ligne ou au magasin d'usine de Locmaria.

La boutique en ligne permet de capter une nouvelle clientèle sans faire concurrence aux revendeurs locaux. Internet est donc un levier de prospection hors Bretagne et de fidélisation de la clientèle de passage. Désormais, les clients qui le souhaitent sont informés régulièrement des opérations commerciales et de l'actualité de la faïencerie grâce à une newsletter envoyée par mail.

Depuis septembre 2010, la faïencerie a intensifié la communication et le référencement de sa boutique en ligne avec un impact direct sur le chiffre d'affaires :

les perspectives 2011 s'annoncent prometteuses avec un CA qui pourrait doubler par rapport à 2010 avec un panier moyen proche de 100 € et représenter en fin d'année 10% du CA total de l'entreprise.

Autre innovation pour HB Henriot : une présence sur les réseaux sociaux dont l'incontournable Facebook où la page de l'entreprise compte 1500 amis et près de 900 abonnés à sa page.

Ce qui tout sauf anecdotique puisque plus de 7% des connexions sur le site de vente en ligne viennent des ces réseaux sociaux.

Avec les bijoux et le cadeau d'affaires, la vente en ligne est aujourd'hui un levier de croissance pour HB Henriot qui sera certainement observé de près par les candidats ayant déposé une offre de reprise.

Outre la visibilité qu'offre cette boutique en ligne hors de la zone de chalandise du magasin d'usine et des revendeurs locaux, c'est aussi là où la marge de la faïencerie est la plus forte du fait d'un circuit court et de faibles charges fixes. Autant d'éléments qui devraient à l'avenir faire de la vente en ligne une activité à part entière de la faïencerie.

La fabrication du cochon tirelire en décor Gwenn Ha Du va cesser dans les prochains jours pour faire place sur la boutique en ligne à de nouvelles offres, promotions et vente flash.

De bonnes affaires en perspective pour les amateurs de belle faïence !

NB : La faïencerie garantit la livraison du cochon tirelire Gwenn Ha Du pour toutes les commandes passées avant le 10 juin 2011.

Passée cette date, il sera trop tard … Il faut donc se dépêcher !

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1211 lectures.
mailbox imprimer
Labellisée Entreprise du patrimoine Vivant, la faïencerie HB-Henriot est aujourd'hui une des plus anciennes manufactures en activité. C'est dans ses ateliers qu'a été inventé le célèbre bol breton à oreilles. Aujourd'hui, l'entreprise se diversifie dans l'objet de décoration, le cadeau d'affaires et le bijou en faïence.

Vos commentaires :

louis gildas
Vendredi 3 juin 2011

Monsieur Merle sait entonner le refrain sensible de la fibre bretonne lorsque cela l'arrange mais autrement rassurez vous, de la langue, de la culture d'ici ce monsieur s'en fiche et contrefiche comme de colin tampon !

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner