Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
On se sent très soutenus par les Bretons, a indiqué Gareth Jenkins, directeur sportif de l'équipe nationale galloise de Rugby lors de sa visite du stade de Nantes.
La Coupe du monde de rugby approche à grands pas avec le match inaugural entre la France et l'Argentine le 7 septembre prochain. Ce championnat, troisième événement sportif mondial en termes de fréquentation et de couverture médiatique, est organisé cette année conjointement par les fédérations de rugby de France, du Pays de Galles et d'Écosse.
Jacques-Yves Le Touze pour ABP le 29/07/07 14:48

La Coupe du monde de rugby approche à grands pas avec le match inaugural entre la France et l'Argentine le 7 septembre prochain.

Ce championnat , troisième événement sportif mondial en termes de fréquentation et de couverture médiatique , est organisé cette année conjointement par les fédérations de rugby de France, du Pays de Galles et d'Écosse.

Nantes sera l'une des villes où se déroulera une partie de la coupe du monde avec Pays de Galles – Canada le 9 septembre, Angleterre – Samoa le le 22 septembre, Pays de Galles – Fidji le 29 septembre.

Dans cette perspective, l'encadrement gallois est venu à Nantes, il y a 18 mois, pour visiter le stade de la Beaujoire et les possibilités d'hébergement proposées par la ville bretonne ; comme le raconte Alan Phillips directeur de l'équipe galloise, autant le stade leur a plu, y compris par son histoire et celle du FC Nantes, autant les hébergements présentés les ont déçus, à tel point que les Gallois indiquèrent à leurs hôtes nantais qu'ils ne s'installeraient pas à Nantes et qu'ils viendraient par avion juste avant les matchs.

Selon Alan Phillipps « Je pense les avoir quelque peu vexés mais c'est notre équipe et son entraînement qui comptent avant tout. C'est à ce moment que notre interprète me dit que la côte bretonne n'était qu'à une heure de là et que nous devrions y faire un tour ». Et c'est ainsi que A. Phillips rencontra les responsables du club de rugby de Saint-Nazaire pour leur demander s'ils accepteraient que l'équipe galloise puisse s'entrainer sur leur pelouse. « Les Nazairiens acceptèrent et j'ai l'impression qu'ils furent très honorés de notre demande. Depuis ils font tout pour nous ! C'est l'une des meilleures choses qui se soient passées jusqu'ici ! »

L'hébergement fut trouvé à Pornichet dans un établissement 3 étoiles, la Villa Ker Juliette, qui accueillit en 1997 l'équipe nationale italienne de football.

Le 7 juillet dernier, Gareth Jenkins, le directeur sportif de l'équipe, est venu visiter les différents sites et lors de la visite du stade de Nantes a, notamment, déclaré que les Gallois "se sentaient très soutenus par le peuple breton".

Et c'est la semaine dernière que l'équipe nationale galloise a passé son premier séjour en terre bretonne pour, d'une part reconnaitre les lieux et prendre ses premières marques, d'autre part pour sélectionner les 30 joueurs qui participeront au premier match de la coupe du monde.

Les responsables gallois n'ont pas tari d'éloges sur l'accueil, les équipements et le soutien des Bretons. Cette première semaine s'est terminée par un match de qualification des joueurs, vendredi 27 juillet. Malgré la tension qui était déjà palpable quelques minutes avant le match de sélection qui allait déterminer le choix des 30 joueurs (sur 40) pour la World Cup, le sélectionneur Gareth Jenkins a fait signe à la délégation du CREDIB, association nazairienne, de venir dans la zone réservée au staff gallois. Pour leur dernier jour en terre bretonne, le CREDIB a alors remis aux responsables gallois deux Gwenn ha du et un dictionnaire breton-gallois en signe d'amitié. Les Gallois ont été profondément touchés par ce geste et l'ont montré avec en particulier la démonstration d'Alan Phillips, qui, face à la tribune du stade de rugby de Saint-Nazaire où se massaient des centaines de supporters bretons, a agité avec entrain le Gwenn ha du

Les Gallois ont été aussi très touchés par les calicots « Brittany supports Wales » (La Bretagne soutient le Pays de Galles). L'ambiance était très bretonne avec une sono à l'entrée du stade qui passait en boucle Stivell, Servat et moult bagadoù. Le Sporting nazairien qui a toujours eu la fibre bretonne semble confirmer son appartenance à la planète rugby bretonne avec la venue des rugbymen gallois en affirmant pour l'occasion fièrement l'identité bretonne des Nazairiens.

Le Centre de Recherche et Diffusion de l'Identité Bretonne - CREDIB Sant-Nazer - a décidé d'accompagner la venue de la sélection galloise par un travail de sensibilisation sur les liens millénaires qui unissent les deux nations brittoniques, tant en direction des Bretons qu'en direction des milliers de supporters gallois qui vont arriver dans le sillage de l'équipe de Galles. Pour cette opération le CREDIB fait aussi appel à l'Institut Culturel de Bretagne.

ABP

Le pays nazairien a une longue tradition de rugby : le Sporting nazairien a été créé en 1909 et le Rugby Club Trignacais en 1912. Les relations avec le Pays de Galles se sont développées avec le cabotage entre le port de Cardiff et Saint-Nazaire entre les années 1870 et 1930 : les forges de Trignac (1879-1932) étaient alimentées uniquement en charbon gallois et les forges eurent même des concessions dans des mines galloises. Il y avait aussi 4 entreprises de conditionnement de Welsh coal sur le port de Saint-Nazaire. L'exposition "De Cardiff à Trignac" que prépare la Ville de Trignac pour septembre avec le soutien du CREDIB parlera de tout ce passé commun entre le sud gallois et le sud breton.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1977 lectures.
logo
Démocrate, Lorientais, Breton, Européen, curieux du monde, de ses cultures, engagé pour la démocratie , la construction d'une Europe fédérale, l'émancipation de la Bretagne pour lui redonner toute sa place au sein des nations européennes..... Voilà, n'hésitez pas à commenter, à critiquer, à applaudir, à suggérer ! Voir aussi mon blog (voir le site)
Voir tous les articles de de Jacques-Yves Le Touze
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons