On peut douter de la sincérité du Président du Conseil Régional
Communiqué de presse de Conseil Culturel de Bretagne

Publié le 26/01/04 15:09 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La visite en Bretagne de M. Rhodri Morgan, Premier Ministre gallois, est une bonne chose. L’affirmation à cette occasion par le Président du Conseil Régional que « nous avons beaucoup à apprendre » du pays de Galles en matière de défense de la langue en est une autre, mais c’est aussi l’aveu d’une découverte bien tardive. Ce n’est pas faute de lui avoir dit à maintes reprises que l’Assemblée Nationale galloise avait su élaborer une vraie politique linguistique, ce que la Région Bretagne, sous la direction de M. de Rohan, s’est toujours refusé de faire.

On peut d’ailleurs douter de la sincérité du Président du Conseil Régional, quand on sait qu’il a refusé que la Convention signée avec l’Assemblée Nationale Galloise, rédigée en français, anglais et gallois, le soit aussi en breton. On peut comprendre qu’il est difficile de faire évoluer les autorités de l’enseignement ou de la télévision, encore que la Région se soit montrée bien timorée dans l’élaboration de la Convention Additionnelle au Contrat de plan pour le développement du bilinguisme. On sait aussi de quelle manière M. de Rohan traîne les pieds sur le dossier Diwan.

Mais qu’est - ce qui a empêché le Président de recruter un fonctionnaire bretonnant à la Direction de la Culture ?

Qu’est-ce qui l’a empêché d’introduire au moins un peu de breton dans les publications de la Région ?

Qu’est-ce qui l’a empêché de mettre en place une signalisation bilingue à l’intérieur des locaux du Conseil Régional ?

Et puisque l’exemple gallois enchante tant le Président actuel du Conseil Régional, peut-on lui suggérer un peu plus d’audace et de fermeté pour obtenir du gouvernement une vraie décentralisation et de vrais moyens au service du développement de la Bretagne, comme Tony Blair a su proposer au Pays de Galles.

Jean-Pierre THOMIN

Maire de Landerneau

Conseiller Régional

Chargé de la politique linguistique

Au BREIS

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Le Conseil culturel de Bretagne est une chambre consultative chargée de proposer des avis, voeux et études sur la politique publique de la Région en matière de culture, identité bretonne et rayonnement de la Bretagne. Présidé par Catherine Latour, le CCB est composé de 70 représentants issus du monde associatif et institutionnel et de personnalités oeuvrant pour le développement de la culture bretonne.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.