Olier ar Mogn reçoit le Collier de l'Hermine : Des droits civiques pour les brittophones
Reportage

Publié le 19/09/22 0:00 -- mis à jour le 19/09/22 21:50
Oliier ar Mogn reçoit le Collier de l'Hermine :
Réalisation : ABP
(221 vues)
Présentation d'Olier Ar Mogn :
Réalisation : ICB
(15 vues)

Olier ar Mogn est né le 13 août 1959 à Rennes. Ses parents, originaires du Léon, étaient venus travailler à Rennes dans les années 50. Il a été très tôt attiré par l'Histoire de Bretagne et la langue bretonne. Adolescent, il décida de suivre des cours du soir de breton avec Skol An Emsav.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

Très bon étudiant, il a maîtrisé très rapidement la langue bretonne et il commença à enseigner bénévolement à son tour le soir comme membre de Skol an Emsav. Arrivé à l'Université de Rennes-2, il s'inscrivit à la section de celtique. Il a eu en particulier comme professeur, Per Denez, qui l'envoya au Pays de Galles apprendre le gallois.

Une fois sa maîtrise de breton acquise, il alla travailler au sein des services de l'Institut culturel de Bretagne (ICB). Peu après son arrivée, il créa le service langue bretonne au sein de l'ICB.

En 1980, lors des évènements de Plogoff, il prit part à la création du journal Bremañ (aujourd'hui un magazine) sous-titré Le journal des luttes en Bretagne. Il prit la direction du journal et fut le premier à maquetter le journal le soir après le travail et le week-end les premières pages de Bremañ. Tout le travail était bien entendu bénévole.

Il fit avancer l'idée de créer un Office de la Langue Bretonne avec pour exemple, l'Office de la langue galloise. L'Office de la Langue Bretonne a été créé quelques années plus tard, en janvier 1999, à Carhaix. Il fut le premier directeur de cet établissement pendant les premières années et devint ensuite le directeur scientifique.

Un de ses projets est de créer une Société de la langue bretonne sur le modèle de la Société de la langue galloise dont le but serait entre autres d'obtenir des droits civiques pour les brittophones.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

3  0  
mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.