Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
OGM : L’OMC (organisation mondiale du commerce) considère que la suspension des autorisations de culture OGM en Europe se justifie.Appel à la manifestation du 8 avril, à Vannes, pour dire non aux OGM.
Dimanche 26 février 2006, plus de 50 personnes ont fauché et brûlé à Albons, Baix Empordà (Catalogne sud), la récolte de maïs d'un champ en agriculture biologique de 3300 mètres carrés, après que le Conseil Catalan de la Production Agraire Ecologique (CCPAE) ait communiqué à son propriétaire que sa culture
Nil Caouissin pour UDB le 22/03/06 8:31

Dimanche 26 février 2006, plus de 50 personnes ont fauché et brûlé à Albons, Baix Empordà (Catalogne sud), la récolte de maïs d'un champ en agriculture biologique de 3300 mètres carrés, après que le Conseil Catalan de la Production Agraire Ecologique (CCPAE) ait communiqué à son propriétaire que sa culture avait été contaminé par du maïs transgénique.

La preuve est ainsi apportée que la coexistence de cultures OGM et non-OGM (notamment biologiques) est impossible et que la contamination est inévitable.

Ce nouvel élément à charge contre les OGM est conforté par la position adoptée par l’OMC, dans un rapport en date du 7 février 2006.

Un panel d’experts désignés par l’OMC ne conteste pas, dans ce rapport, le droit pour l’Union Européenne d’appliquer une réglementation précise sur les OGM, ni même la possibilité d’établir un moratoire.

Aucune condamnation de l’Union Européenne n’est proposée, ni même de pénalités commerciales pour son « retard indu » dans la mise en œuvre d’autorisations des cultures OGM.

Le projet de loi présenté par le gouvernement français le 8 février 2006, relatif aux organismes génétiquement modifiés, est un non sens, alors la Grèce et de la Hongrie sont confortées par l’OMC, dans leurs décisions de renouveler l'interdiction des OGM sur leurs territoires respectifs au motif que les données scientifiques confirment la dangerosité immédiate pour l'environnement de la culture d'OGM « Maïs Mon 810 ».

Rien ne justifie le vote de cette loi d'une mauvaise foi évidente, en contradiction avec la Charte de l’environnement. La France doit adopter la même position que la Grèce et la Hongrie, et, surseoir à la dissémination des OGM dans ses campagnes.

Le 8 avril à Vannes, à l’occasion de la journée internationale contre les OGM, une manifestation est organisée pour dire NON aux OGM, du champ à l’assiette. La mobilisation de l’ensemble des bretons est indispensable.

Jean-Jacques Page Porte-parole délégué à l’environnement/ Mouezh Unvaniezh Demokratel Breizh evit an endro (Contacts : udbvannes [at] wanadoo.fr , 06 07 13 42 44).

Ronan Divard Porte-parole de l’Union démocratique bretonne / Mouezh Unvaniezh Demokratel Breizh (Contacts : ronan.divard [at] wanadoo.fr; 02 98 07 01 32 ; 06 32 29 30 84)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons