Nouveau défi à l'État français : les Bonnets rouges pique-niqueront devant ses lieux de pouvoir en Bretagne, le 14 juin, à 12 heures
Dépêche de Christian Rogel

Publié le 11/06/14 12:50 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Après un suspense d'une semaine, le Collectif « Vivre, décider et travailler en Bretagne » a dévoilé, ce jour, sa grande action spectaculaire du printemps 2014, annoncée comme le « Printemps des Bonnets rouges ». ( voir l'article )

Tous les sympathisants des Bonnets rouges sont invités à se rapprocher le samedi 14 juin, à midi, de la préfecture ou de la sous-préfecture la plus proche et à pique-niquer sur place. Il s'agit donc de rassemblements pacifiques.

Liste des préfectures : Nantes, Quimper, Rennes, Saint-Brieuc, Vannes

Liste des sous-préfectures : Ancenis, Brest, Châteaubriant, Châteaulin, Dinan, Fougères, Guingamp, Lannion, Lorient, Morlaix, Pontivy, Redon, Saint-Malo, Saint-Nazaire

Les revendications sont ainsi définies :

OUI à une Bretagne conquérante qui

CRÉE des emplois,

RASSEMBLE les citoyens,

UNIT villes et campagnes,

DONNE un avenir à ses enfants.

NON à un Etat jacobin et technocratique qui

DÉTRUIT nos emplois,

N'ÉCOUTE PAS les citoyens,

ACCEPTE les distorsions de concurrence,

ÉTOUFFE les entreprises sous une avalanche de contraintes administratives,

DÉCOURAGE l'initiative et l'innovation

TROP C'EST TROP ! RE ZO RE !

S'il est difficile de prévoir des affluences comparables à celles de Quimper et Carhaix en novembre 2013,on sait des concentrations d'engins agricoles et des camions sont à prévoir.

L'arrivée de marins-pêcheurs artisans est aussi prévue, d'autant que la date coïncide avec une marée de mortes eaux et qu'ils ne partent pas en mer dans cette période.

Si l'actualité avait conduit les Bonnets rouges à se montrer dans les manifestations pour la réunification de la Bretagne, ce 14 juin va marquer le retour aux demandes fondamentales qui concernent l'amélioration de la situation économique de la Bretagne où plusieurs filières professionnelles sont en danger (liquidations d'entreprises).

hashtags Twitter : #bzh #revolte

Christian Rogel

Christian Rogel

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1308 lectures.
Christian Rogel est spécialiste du livre, de la documentation et de la culture bretonne.
Vos 4 commentaires
Gerard Bernard
2014-06-11 15:19:08
j'aurais une question pour Christian Rogel l'auteur de cet article.
Quand vous ecrivez " Si l'actualité avait conduit les Bonnets rouges à se montrer dans les manifestations pour la réunification de la Bretagne, ce 14 juin va marquer le retour aux demandes fondamentales qui concernent l'amélioration de la situation économique de la Bretagne où plusieurs filières professionnelles sont en danger (liquidations d'entreprises).". Est ce le collectif qui parle ou est ce ce que vous pensez . la precision me semble importante
par avance merci
(0) 
Christian Rogel
2014-06-11 18:49:15
Ce que j'énonce vient, non seulement du fait que j'ai des contacts avec des membres du Collectif, mais, aussi d'une simple observation : la dernière manifestation officielle des BR a été le 8 mars et, depuis, ils ont appelé à se joindre à des événements qu'ils n'organisaient pas.
Samedi, ce sera une authentique manifestation des BR avec les forces professionnelles diverses qui ont donné l'impulsion originelle, lors de la la conférence de presse de juin 2013, à Landivisiau) et avec tous ceux qui se sont joints depuis.
(0) 
Job LE GAC
2014-06-11 19:52:36
Il me semble que, lorsque les Bonnets rouges parlent de la Bretagne, il s'agit de la Bretagne historique . .!
D'ailleurs, il est cité les préfecture et sous préfectures de L.A.
Dont acte !! ..
(0) 
Gérard Foucher
2014-06-14 10:04:37
"La monnaie est un élément essentiel de domination.
Inversement, c'est aussi un élément essentiel de libération."

GF
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.