Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Nous ne tomberons pas dans le panneau !
L'association culturelle Bemdez craint que les engagements du Conseil Général du Morbihan en matière de signalétique en breton ne soit que poudre aux yeux pour mettre un terme au barbouillage de panneaux directionnels par Stourm Ar Brezhoneg (SAB). Il y a peu d'ailleurs,
Bertrand Deléon pour Bemdez le 6/03/05 20:49

L'association culturelle Bemdez craint que les engagements du Conseil Général du Morbihan en matière de signalétique en breton ne soit que poudre aux yeux pour mettre un terme au barbouillage de panneaux directionnels par Stourm Ar Brezhoneg (SAB). Il y a peu d'ailleurs, SAB annonçait par la voix de son porte-parole l'arrêt des blackages systématiques des panneaux monolingues en français. Les membres de notre association, réunis récemment afin de faire le point sur les avancées concernant la reconnaissance du breton dans le pays vannetais, sont beaucoup plus circonspects quant à une volonté marquée du Conseil Général et des élus morbihannais, quels qu'ils soient, d'engager une sincère politique linguistique. Nous remarquons en effet que partout où des panneaux ont été noircis ou détruits, de nouveaux en français ont pris leur place (cf. document joint daté du 2 mars 2005). La durée de vie de ces panneaux n'engagera donc aucune responsabilité de l'actuel Conseil Général dans le suivi de la mise en place d'une signalétique bretonne. Faut-il que d'autres campagnes de barbouillages viennent perturber la sérénité de nos responsables politiques pour que le breton sur les routes et dans les administrations publiques devienne une réalité ? L'efficacité de ces actions est indéniable ! Toutefois, samedi 5 mars, sur une chaîne de télévision publique, le sous-préfet de Guingamp, Eddie Bouttera, a donné un deuxième élément de réponse pour faire accepter une langue aux autorités publiques. Celui-ci affirmait que la préfecture des Côtes-d'Armor se devait d'intégrer l'anglais en embauchant des employés anglophones car de nombreux immigrants habitant le pays ne connaissent que cette langue. Prenons acte de ses déclarations et n'utilisons plus que le breton dans les administrations.

Pour Bemdez, Bertrand Deléon.

Kevredigezh / Association BEMDEZ Ti ar c’hevredigezhioù / Maison des associations 6 straed ar Govuerezh / 6 rue de la Tannerie 56 000 GWENED / VANNES – 06 11 51 43 15 (voir le site)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons