Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Non-ratification de la charte européenne des langues régionales ou minoritaires, refonte de l'école : communiqué de Dihun, Div Yezh et Diwan
Après les promesses de campagne, nous voici donc revenu sur terre. La réalité d'un état jacobin et centralisateur s'impose à nouveau et cela quel que soit le parti politique au
David Redouté pour Div Yezh le 21/03/13 2:30

Après les promesses de campagne, nous voici donc revenu sur terre. La réalité d'un état jacobin et centralisateur s'impose à nouveau et cela quel que soit le parti politique au pouvoir.

Nous ne pouvons que constater la volonté politique de ne pas donner de statut aux langues de France autres que le français.

À moyen terme, au même titre que des espèces sont en voie de disparition, nos langues sont menacées si aucune politique linguistique publique n'est mise en place.

Les élus et ministre bretons sont ils sur la même longueur d'onde ?

La voie proposée consistait à officialiser les langues régionales à travers une révision constitutionnelle pour pouvoir ensuite légiférer et permettre le développement et l'enseignement dans nos langues avec les moyens associés. Cette porte se referme encore aujourd'hui.

C'est pourquoi nous demandons aux élus, députés, sénateurs, conseillers territoriaux de déposer et d'appuyer les amendements nécessaires aux projets de lois pour permettre une véritable reconnaissance des langues comme ça devrait l'être dans un État de droit :

- une loi d'orientation de l'école qui permet d'enseigner en langues régionales, comme on enseigne en langue française dans les établissements scolaires des provinces anglophones d'Acadie ou du Québec...).

- une loi de décentralisation qui soit une véritable loi de régionalisation, car c'est dans la région que se situe l'avenir de nos langues.

Il faut défendre nos droits

Nous demandons à tous les sympathisants et défenseurs de la langue bretonne et des autres langues de faire pression sur leurs élus en manifestant leur mécontentement vis-à-vis des décisions gouvernementales.

Il est temps de donner au plus grand nombre la possibilité de scolariser leurs enfants en breton et de s'éloigner du modèle simpliste de la langue unique qui condamnera à terme la langue française, langue minoritaire en Europe et dans le monde.

En fonction de l'évolution de la situation, nous envisagerons des actions afin d'informer, revendiquer et défendre ces droits fondamentaux.

Dihun - Association de parents d'élèves bilingues pour l'enseignement et la promotion du breton et du gallo dans l'Enseignement Catholique - www.dihun.com

div yezh Breizh - Association de parents d'élèves pour l'enseignement du breton à l'école publique - www.div-yezh.org

Diwan - Réseau d'écoles associatives, gratuites et laïques en langue bretonne - www.diwanbreizh.org

Voir aussi :
logo
Association de parents d'élèves pour l'enseignement du breton à l'école publique - secteur de la Cocopaq.
Voir tous les articles de Div Yezh
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons