Non à un aéroport international à N.D. des Landes mais oui à un aéroport international. Pourquoi pas à Lann-Bihoué près de Lorient ?

-- Société --

Communiqué de presse de En avant Bretagne / Breizh War-Raok
Porte-parole: Bertrand Deleon

Publié le 18/11/12 20:03 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Non à un aéroport international à Notre-Dame des Landes mais oui à un aéroport international.

Et pourquoi pas à Lann-Bihoué près de Lorient ?

Il faut être pragmatique, le projet d'aéroport international à NDDL, c'est :

- L'expropriation de professionnels, la destruction d'une économie équilibrée et diversifiée ;

- L'anéantissement d'un bocage préservé, de terres agricoles et sylvicoles riches, de zones humides, d'espèces protégées, d'un patrimoine culturel bâti ;

- La très ferme opposition des habitants et l'incompréhension dans l'opinion publique qui entachera définitivement des femmes, hommes et mouvements politiques ;

- Une aberration économique quant à son emplacement : un Grand Ouest parisien qui n'est qu'une vision folklorique de l'aménagement du territoire puisque la moitié Est de celui-ci restera tourné vers les aéroports parisiens ; un emplacement qui ne tient pas compte de la Bretagne occidentale pour autant ; la nécessité de construire de coûteuses voies d'accès, d'envisager des liaisons nouvelles de transports, qui seront confrontées à l'important trafic routier de la banlieue nantaise.

Toutefois, un aéroport international, c'est :

- Une véritable décentralisation : si nous n'envisageons pas un aéroport international, nous faisons le jeu du centralisme, pilleur de nos richesses. Financer la construction de cet aéroport en Ile-de-France était d'ailleurs un plan B évoqué lors du mandat du précédent gouvernement ;

- Une chance pour les entrepreneurs et investisseurs qui souhaitent de tout cœur faciliter les liaisons aériennes et notamment les correspondances ;

- Une véritable ouverture vers le monde pour que nous puissions ne plus regarder uniquement vers l'Est ;

- L'accélération des grandes voies de communication internes à la Bretagne (axe Triskell, lignes ferroviaires efficaces…) ; le développement de notre littoral comme de l'intérieur de la péninsule ;

- Un projet écologique dans la mesure où nous sommes habitués à multiplier les microstructures puisque nous acceptons encore de vivre « de nos restes financiers » après avoir payé le lourd tribut au centralisme (voir le financement de la ligne LGV pour s'en convaincre et, plus largement, la totalité de la répartition des budgets en France). Ce bricolage est destructeur de l'environnement. Il vaut mieux être doté d'infrastructures pensées sur le long terme ;

- Une réponse pertinente à l'enlisement de la situation comme une porte de sortie de crise, bénéfique pour tous.

Par ma signature, je contribue à sortir avec lucidité de cette crise. Le projet doit être concerté et transféré ailleurs. Non à NDDL, oui à un aéroport international.

(voir le site)

Enfin, il appartient aux Bretons de penser leur aménagement du territoire.

Nous soumettons ainsi une idée parmi d'autres : il existe un aéroport comportant plusieurs centaines d'hectares inutilisés en Bretagne, bien placé pour satisfaire la Bretagne occidentale et orientale, encourageant pour le développement des liaisons routières nord-sud de la péninsule armoricaine, desservi par des liaisons routières rapides et ferroviaires : il s'agit de l'aéroport mixte (civil et militaire) de Lann-Bihoué sur la commune de Ploemeur près de Lorient. Il pourrait être adapté au trafic international mondial sans que des expropriations ne soient nécessaires, et le tout à un moindre coût. Encore faut-il que nos élus bretons aient suffisamment d'envergure internationale à réserver à la Bretagne.

« Il n'y a plus qu'à ! »

Pour Gwened / Vannes 2014,

Bertrand Deléon.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1191 lectures.
mailbox imprimer
logo
En Avant Bretagne / En-Awen-Breizh est une plateforme politique. L'union des modérés qui pensent Bretagne pour que la Bretagne ne compte pas pour du beurre.

Vos commentaires :

Le vent dans les dunes
Dimanche 18 novembre 2012

Mouais, il y aura aussi là-bas le problème des expropriations : l'aéroport n'est à proximité immédiate d'une ligne de TGV, donc une "virgule" façon Sablé-sur-Sarthe devra être construite pour relier cet aéroport au réseau ferré.

Sans compter l'axe nord/sud Lorient/Saint-Brieuc qui resterait lui aussi à faire.

Un aéroport pour le sud-Bretagne, oui. Un aéroport pour la Bretagne, non.

SPERED DIEUB
Dimanche 18 novembre 2012

L'exemple irlandais devrait nous inspirer son aéroport international se situe dans l'ouest de l 'Irlande

(voir le site)

erwan Lescop
Dimanche 18 novembre 2012

Nantes Atlantique et Brest Bretagne sont déjà des aéroports internationaux. Pourquoi aller bétonner ailleurs ?

Bertrand Deléon.
Dimanche 18 novembre 2012

Bonjour,

@ Spered Dieub : il y a deux aéroports internationaux en Irlande, Dublin et Belfast !

@ Erwan Lescop : nous ne parlons pas du même type d'aéroport international, Nantes et Brest proposent essentiellement des destinations européennes et nord-africaines (+Russie pour Nantes).

Christian Rogel
Dimanche 18 novembre 2012

Vu la démographie de la Bretagne Ouest, il n\\\'y a pas de bassin suffisant pour un aéroport international supérieur à celui de Brest.

NDDL ne peut espérer de rentabilité qu\\\'avec des liaisons rapides avec Rennes et Nantes (surtout Nantes).

Face à Lorient, Roissy, bien que le pire aéroport d\\\'Europe, paraît-il, redeviendrait compétitif pour ces deux villes.

Pendant ce temps, Bordeaux parle d\\\'ouvrir une liaison avec le Golfe et, plus tard, avec la Chine.

Ar Vran
Dimanche 18 novembre 2012

Bravo, je suis tout à fait d\'accord avec cette proposition.

Le seul problème, c\'est qu\'elle vient trop tard

Et qu\'en admettant que l\'on retienne cette proposition comme alternative à NDL, il faudrait une volonté politique puissante pour dire à l\'armée française de dégager.... Or comme en Bretagne nous avons des élus couard ou valets de la France, autant dire que la messe est dite....

Dommage, encore une fois en raison de la veulerie de nos élus et des Bretons lootomisés qui les élisent, la Bretagne est riculisée.

C\'est quoi le prochain échec? Mettre une décharge géante dans les Monts dArree ou enfouir des déchets nucléaires.....?

SPERED DIEUB
Lundi 19 novembre 2012

Pour Bertrand vous voulez dire qu'il y a trois aéroports internationaux vous oubliez le principal celui que j'ai cité SHANNON

Pour Kristian la légitime revendication de la réunification fait passer au second plan voir cache un autre problème qui risque d'entrainer la disparition pure et simple de la Bretagne c'est à la fois le projet grand ouest administratif, territoire qui correspond technocratiquement à une régionalisation incontournable à terme pour la France qui fait d'une pierre plusieurs coups en en se débarrassant d'une de ses angoisses historique c'est à dire l'éventuel renaissance d'un Portugal sur son flanc ouest, notre Dame des landes rentre dans cette logique ,la fracture territoriale est ouest Bretagne étant le facteur déterminant facilitant cette sinistre démarche .Pour contrer cette logique il est urgent d'établir un plan de réaménagement du territoire breton en mobilisant l'ensemble des forces vives et élus toutes tendance confondues de la Bretagne occidentale pour revitaliser et rééquilibrer au profit d'une vocation économique orientée davantage vers l'océan qui a fait notre richesse de naguère évitant que la partie orientale de la Bretagne ne regarde plus que vers ses voisines de l'est voir le grand Paris

Jack Leguen
Lundi 19 novembre 2012

Justement SHANNON était avant un aérodrome militaire construit pendant la 2e guerre mondiale par les Américains. En cette période de réduction des budgets militaires, je propose de libérer Lann Bihoué pour en faire un aéroport inter-continental, en renvoyant l'aéro-navale qui reste à Landivisiau. M. Le Drian, à vous de jouer!

Stefan Bian
Lundi 19 novembre 2012

Face à la crise (et donc à la diminution du traffic passager comme marchandise) et l\'envolée très prévisible du prix des carburants (qui ne manquera pas d\'amplifier le premier phénomène ...), qu\'est-ce qui rend aussi intéressante la mise en oeuvre d\'un aéroport supplémentaire ?

Pour les marchandises, le fer (surtout s\'il ouvre Saint-Nazaire au reste de la Bretagne) et le portuaire, qui est une force bretonne : voilà qui serait aussi utile sur le court que le long terme.

Pour les passagers aussi le train peut être intéressant, ceux qui aiment tant prendre l\'avion et qui en auront encore les moyens dans les années qui viennene, arriveront bien jusqu\'à Brest, Nantes Atlantique, ou en France si ça leur chante ...

Le problème de la construction d\'un aéroport, c\'est la gâchis économique (sauf pour les actionnaires qui sauront se débarrasser de leurs actions au bon moment ...), la vision au court terme, bien encore au-delà de la question écologique (non-négligeable au deumeurant)

Stefan Bian

Jacques LF
Lundi 19 novembre 2012

Le dernier bastion consommateur de carburant fossile sera l'avion. Nous n'avons aucun aéroport international à envergure mondial en Bretagne. Les sociétés demandent de ne plus passer par Paris, c'est impossible pour notre économie d'envoyer commerciaux, responsables, patrons à Paris et inversement de faire transiter ceux qui sont en visites en Bretagne loin d'ici. Pour notre économie, nous avons besoin d'un tel aéroport. Quand bien même on s'oppose à la croissance, il faudra un aéroport solide capable de répondre aux échanges internationaux. Aucun aéroport n'y répond et mieux vaut une bonne structure que du bricolage destructeur de l'environnement. L'article ci-dessus le dit très bien.

C'est source d'emplois sur place et de développement d'emplois si l'on tient compte de la plus value pour nos entreprises, notamment nos PME. On se plaind que beaucoup de sièges d'entreprises soient à Paris ou ailleurs, le manque d'aéroport international en est l'une des raisons.

Si nous n'avons pas d'aéroport breton international, ce sera un aéroport francilien supplémentaire que nous financerons.

Jacques LF

blb
Lundi 19 novembre 2012

Habitant Guidel, juste à côté, je serai vraiment pour, avoir l'europe à prix low-cost à côté de chez moi, ce serait vraiment cool !

(désolé, c'est égo-centré comme réflexion, je suis absolument pour, mais à part ça j'ai du mal à comprendre le pourquoi de Lorient pour un aéroport international..)

Yann LeBleiz
Lundi 19 novembre 2012

@ Jacques LF

Si vous voulez en Bretagne un aéroport ouvert sur le monde, il vous faudra militer pour l'indépendance de la Bretagne.

Sinon, vous aller financer à NDDL un aéroport sans client! (du moins, pas plus que Nantes-Atlantique).

C'est toujours impressionnant de voir des bretons penser qu'ils peuvent actuellement faire quelques choses sans recueillir l'aval de Paris!

C'est Paris qui dirige la Bretagne, pas les bretons, et c'est ADP (Aéroports de Paris) qui décidera des avions qui se poseront à NDDL, pas JM-Aurault et autres socialistes bretons mégalos!

Paul Chérel
Lundi 19 novembre 2012

@jacques LF. Je vois par cet article que l'idée "international" prend un peu de vigueur. Moi, j'en suis plutôt à "intercontinental et international", c'est à dire longs courriers dispatchant tous les vols en provenance des Amériques et une partie de l'Afrique vers l'Europe et l'Eurasie. C'est du rêve ? Non, je connais bien Francfort qui est une vraie plateforme de ce type et qui n'a pas la chance d'avoir un aussi bon climat (donc facilités d'atterrissage) que Nantes . L'avantage de Nantes sur Lorient, Brest et même Rennes, c'est que l'ensemble Nantes /Saint-Nazaire a une autre échelle d'attirance du monde des affaires déjà aujourd'hui et certainement encore plus demain. Arrêtons de penser à un intérêt purement local ! Paul Chérel

eugène Le Tollec
Lundi 19 novembre 2012

une réponse sur NDL

Le niveau de commentaire devient intéressant

Lann bihoué:

Aéroport militaire et OTAN,son emploi est entrain de s\'intensifier avec l\'armée de l\'air.

L\'accès commercial a été octroyé (usage de la piste et \"petit accueil\"civil), je l\'ai pratiqué,c\'est simplement un emploi loocal).

Le Drian n\'y pourra rien,à moins que l\'on nous supprime l\'armée(cela arrive \"à grand pas\"!

Brest ,en terme \"civil\" ,beaucoup plus conséquent ,du local

Landivisiau militaire créé pour la défense du secteur de brest et du site sous /marin

Quimper du petit local

Rennes ,idem

Nantes sort son épingle du jeu et accède à l\'international,mais est toujours dans la région Pays de Loire....

La Bretagne actuelle (B4) n\'a rien fait ou si peu,lors des pourparlers pour l\'implantation d\'un aéroport \"hubb international\",les instances du B4 se sont laissées rouler dans la farine(Rennes et Nantes se sont si peu parler que le site s\'est figé sur NDL et c\'est là que les instances bretonnes auraient du insister pour un placement plus à l\'ouest de Rennes( mais à l\'époque ,il ne fallait pas embêter la droite,puis après ne pas froisser le maire de Nantes....et l\'ensemble socialiste

Je signale qu\'en 2003 /2004 ,j\'ai fait une étude sur le trafic \"breton\"(fret et passagers),je l\'avais intitulé \"le désert breton\", c\'est pourquoi j\'ai toujours été d\'accord pour un hubb international en centre bretagne,interface Amériques/Europe- Pays du Nord /AFrique.

Les aéroports actuels servant aux lignes domestiques françaises.

Mais le problème d\'une telle structure doit être de la dimension d\'un ADP orly\" (infrastructures - route, fer- TGV- accès rapide à Rennes ,Nantes,Brest ,Lorient ,Vannes.

Un tel aéroport est un décollage économique de toute une région,c\'est la porte d\'entrée sur tout un continent...

MAIS CELA NOS INSTANCES BRETONNES N\'ONT JAMAIS VOULU LE PRENDRE EN COMPTE (CELLES D\'AVANT ET CELLES DE MAINTENANT).

Et vous BRETONS vous vôterez encore et encore pour les mêmes!

Et certains iront encore G...r dans les champs et les ronciers!

APATHIE totale!

Je rejoins ce que dit spered Dieub,l\'état français ,ne veut pas d\'un \"portugal breton\"! avec cette comparaison tout est dit.

eugène Le Tollec
Lundi 19 novembre 2012

La bretagne doit avoir une pateforme de niveau Mondial,tout le domestic europée est assuré par l'existant.

Je répète ,Nous les bretons n'avons que ce que nous méritons depuis 60 ans.

Faites donc avec vos parisiens!

Vous semblez adorer les socialos écolos", vous ne ferez jamais une vraie et solide Bretagne.

J'arrive souvent à me demander si vous êtes encore un peuple tant est votre soumission à toute obédience.

Mais Nom de Dieu ,réveillez vous! Breton en parlant breton -Gallo ou Français.

Le fait de vouloir refaire une nation implique beaucoup de sacrifices ,de volonté ,de foi et d'idéal et surtout de voir le long terme,le très long terme.

M.Le mée a dit ,ici ,les finnois ont mis plus de 500 ans à retrouve leur sphère de vie,ils ont subi tutes les oppressions dont la plus dure ,à base de socialisme.

Nous faisons notre propre malheur!

Yann LeBleiz
Lundi 19 novembre 2012

@ Eugène Le Tollec,

Comment pouvez-vous croire à une plateforme internationnale avec la circulation aérienne bretonne gérée à Paris par la France?

Est-ce une réalité économique que vous défendez ou un fantasme personnel?

Ce n'est pas un aéroport inutile qui permettra à la Bretagne de retrouver sa place en Europe, mais par la mise en place d'un parlement comme cela a été fait au Pays de Galles et en Ecosse, il y a 10 ans!

Et avant cela, en permettant à la Bretagne d'améliorer son réseau routier et ferroviaire interne!

Avez-vous vu l'état de nos voies expresses, celles qui sont inachevées et dont les véhicules de travaux pourrissent sur le bord de la route, avec vous vu l'état du réseau TER?

Vous vous emportez contre les bretons, mais vous vous tromper de cible!

Ce n'est pas cet aéroport et les 10 min de TGV à 1,1 milliards payés par le contribuable breton qui vont donner à la Bretagne la puissance économique nécessaire à retrouver sa liberté!

Si cela était le cas, pourquoi F.Holland lâche son mercenaire de service E.Walls contre les opposants?

Les gardes mobiles puis les militaires?!!!

Pour sauver l'économie bretonne et créer à coup de matraques des emplois en Bretagne???

eugène Le Tollec
Mardi 20 novembre 2012

Yann LeBleiz

je lis votre diatribe et réponds!

La future Bretagne (que l\'on n\'aura jamais avec des prospective \"à la petite semaine\" ou de quelques initiés de salon)a besoin d\'une puisance économique pour s\'imposer et être considérée,un aéroport de transfert international est un de ces moyens.

Pour cela ,il eut fallu que nos dirigeants bretons se lèvent l\'arrière train depuis 60 ans.

Cet aéroport oblige à sortir des enclavements (faut-il que je vous fasse un cours de géographie en terme de désenclavement des territoires et espaces économiques)

Désenclavement routier, fer - aérien),c\'est à dire revoir l\'ensemble du maillage serré de notre Province- revoir la mise en métropolisation de l\'espace breton - faire monter les métropoles secondaires - revoir le aillage tertiaire)

Tout ceci avec la France ,qui encore vous donne des ordres

MOnsieur l\'aspect politique d\'une action va de paire avec l\'action économique .

Un Pays se construit avec toutes les composantes présentes réfléchies ,analysées et mise en management général, les deux puissances \'économie et politique\'sont en synergie

MON FANTASME MME FAIT ALLERplus loin

Un Parlement

soit ,mais pas ,à l\'étape de mise en place des outils économiques(dont un aéroport international de transfert mondial.

Monsieur vous me donner l\'exemple des parlements gallois et écossais,avant cela comparez les économies de ces deux entités

avec l\'économie du B4( je ne parle pas de celle d\'un B5 qui serait doublée avec la L.A).

Monsieur ,un parlement n\'a jamais été un espace économique.

Je m\'emporte contre les bretons ,oui,contre ceux qui depuis quelques 60 ans sont à la solde d\'un jacobinisme d\'état central(par carriérisme et satisfaction des égos ou simple allégeance).

Qu\'ont fait nos décideurs de toute sensibilité depuis 1946?

Ont ils raisonné \"breton\",purement breton,non,simplement breton \'à la solde d\'un parti\' ou d\'un jacobinisme ambiant?

Monsieur ,dans un projet (même d\'aéroport, tous les travaux d\'approche doivent être terminés ,tous les réseaux en place,toute la logistique en place,tous les flux préparés.

Monsieur ,l\'action politique bretonne est au niveau de toutes ces tâches.

Voilà des éléments d\'une réunification ....

Monsieur j\'en ai rien à cirer d\'un homme normal qui lâche son mercenaire et les outils nécessaires

Quelqu\'un a dit

La France ne veut pas d\'un Portugal dans son Ouest.

Pour moi la Bretagne n\'est devenue et ne devient qu\'un espace de Réserve!

Bretons réveillez vous!

SPERED DIEUB
Mardi 20 novembre 2012

Je précise une des grandes angoisses de la France est l'éventuelle renaissance d'un Portugal dans son flanc ouest la peur étant mauvaise conseillère cela est un obstacle à la relance de la vocation maritime de la Bretagne mais aussi celle de la France qui choisit de disparaitre de par sa frilosité plutôt que d'avoir à tolérer une entité autonome à sa périphérie ,L'histoire dira un jour qu'elle s'est sabordée de manière stupide ( exemple du Portugal tant pis pour ceux qui n'aiment pas les pays du sud !! )

Ar Vran
Mardi 20 novembre 2012

eugène Le Tollec

Je suis tout à fait d'accord avec vous

et comme vous le dites, je réitère ce que j'ai écrit plus haut : " Or comme en Bretagne nous avons des élus couards ou valets de la France, autant dire que la messe est dite.... Dommage, encore une fois en raison de la veulerie de nos élus et des Bretons lootomisés qui les élisent, la Bretagne est ridiculisée. C'est quoi le prochain échec? Mettre une décharge géante dans les Monts d'Arree ou enfouir des déchets nucléaires.....?

eugène Le Tollec
Mardi 20 novembre 2012

VERITAS .. TOUT N'EST QUE VERITE.

Je pense que l'on ne peut plus rien sortir de cette Bretagne actuelle.

Pasteur a dit ,un jour

"La grandeur des actions humaines se mesure à l'inspiration qui les fait naître"

Qu"en est -il pour les bretons?

Arzhel Eostig
Mardi 20 novembre 2012

@ Yann Le Bleiz : tout à fait d\'accord avec vous ! Et j\'apprécie que contrairement à votre contradicteur (fidèle à ses habitudes) vous répondiez en argumentant et en respectant votre interlocuteur, sans tournures de phrases pseudo-ironiques qui ne décrédibilisent que celui qui les formule. Il me semble que le débat gagnerait en clarté et en potentiel si chacun acceptait qu\'Autrui peut avoir une opinion différente, et n\'en est pas moi légitime...

Ce qu\'il faut à la Bretagne, ça n\'est pas un dogme, mais de la réflexion.

eugène Le Tollec
Mardi 20 novembre 2012

Arzhel Eostig

Mais oui ,Monsieur

Ce qu\'il faut à la bretagne,ça n\'est pas un dogme,mais de la réflexion.

Vous voyez ,je suis d\'accord.

Mais toute réflexion est un brainstorming qui doit amener la pensée bretonne vers son but ultime.

Seule question,où en est la pensée bretonne face à la pensée française?

La pensée bretonne officielle devrait être celle d\'un CR et du staff décisionnel à ce niveau!

Là je suis fidèle à mon constat et à ma réflexion!

Je n\'ai pas encore dit à quelqu\'un \"fantasme personnel\",une étude ,une démonstration doit être étayée,l\'argument doit être sans appel et pas \"à coté\"

Monsieur,j\'admets tous les argumentations ,mais lorsqu\'elles prêtent le flanc... il peut y avoir réflexion.

Cette tribune \"ABP\" le permet,mais malgré cela ,je vois que certains n\'aiment pas du tout avoir une contradiction car il faut \"dire comme eux\", cela doit faire partie de l\'individualité bretonne,d\'où la difficulté d\'avoir un consensus.

Monsieur ,la pensée bretonne doit devenir supérieure et pour l\'instant ne pas s\'arrêter sur des points d\'état des voies ou des TER, cela est de deuxième ordre.

L\'objectif actuel des bretons et de leurs associations est une réunification ,les problèmes de logistique de l\'espace breton sont donc de deuxième ou troisième niveau, le charisme doit permettre d\'unifier toutes les vérités dans la droite ligne.

Une action de nième ordre se traite avec l\'état supérieur lorsque les niveaux 1er 2 ont été acquis

Ces réflexions sont fidèles à mes habitudes!

Vous écrivez

\"Il me semble que le débat gagnerait en clarté et en potentiel si chacun acceptait qu\'Autrui peut avoir une opinion différente, et n\'en est pas moi légitime...\"

Encore d\'accord ,mais où est le melting pot?

J\'ai dit ,cher ami que BEAV -BR - PB -KAD et autre think thank de grande tenue se mettent ensemble pour sortir notre vérité devant la vérité française, hors de tout mélange d\'argumentation.

Réflexion ,Monsieur,réfllexion.....

Cela s\'appelle une synthèse!

Yann LeBleiz
Mardi 20 novembre 2012

@ Eugène Le Tollec,

Je suis un déçu de votre réponse.

Il est évident que vous rêvez d'un objectif sans définir le chemin pour y parvenir!

La première chose nécessaire à un pays pour se développer, est d'être en capacité de prendre sois-même les décisions de son développement!

C'est le B.A.BA!

Et ce n'est pas NDDL qui va nous apporter cela!

J'aimerai que vous m'expliquez comment vous, ou un Pdt d'une région disposant de 9 fois moins de budget par habitant qu'un Lander (16 moins que le Pays de Galles), peut aller voir ADP (Aéroports de Paris) et leur dire : "Vous devez nous donner X% des vols internationnaux pour développer notre aéroport!"

Cet aéroport, s'il devient déficitaire (ce qui est fort probable) sera à la charge des contribuables bretons.

Et vous savez ce que Paris va nous dire?

1) Vous les bretons avez voulu votre aéroport! Vous et vos élus, alors c'est à VOUS de payer!

2) Toujours pareil avec VOUS les bretons, vous rêvez d'indépendance, et vous venez voir la France pour payer vos dettes!

M.Le Tollec, ne me dites pas que vous ne connaissez pas cette méthode?!

Et c'est ainsi que vous rêvez d'une Bretagne qui redeviendrait un Portugal, à l'ouest de la France?

Moi, je ne rêve pas! Plus que tout, je veux redonner sa dimension européenne à la Bretagne, et ce n'est pas d'un Portugal breton que je rêve, mais d'une Bretagne qui soit aussi riche que son pays mirroir, le Danemark!

Pour le cours de géographie que vous vouliez me donner! Dites-moi, si vous trouvez que le Danemark est moins "enclavé" que la Bretagne!

Pourtant, c'est l'un des pays les plus riches d'Europe!

L'ambition OUI, mais avant tout du REALISME!

PS :

Et pour les vols internationaux, il me semble que j'ai plus souvent décollé de Londres que de Paris!

SPERED DIEUB
Mardi 20 novembre 2012

Finalement ce qui me surprend avec Eugène c'est qu'il change d'avis au point d'embrouiller ses interlocuteurs ,il me semble que dans le cas présent il approuve NDL alors que dans des réponses à mes commentaires précédents,( formulés antérieurement à la proposition de Bertrand) ,et favorables à un aéroport international en place d'une structure existante plus à l'ouest de la Bretagne (je le verrai plutôt à la pointe du Finistère ,) dans un sens de rééquilibrage de la Bretagne Eugène m'approuvait alors je ne comprends plus rien avec lui il en fait tellement qu'il se perd dans ses contradictions à moins dans le souci de plaire à tout le monde il cherche des voix ??? !!!

SPERED DIEUB
Mardi 20 novembre 2012

Yann j'aurais pu citer effectivement le Danemark il faut signaler que ce pays est tout de même le plus imposé d'Europe n'en déplaise à votre penchant nordique qui autant a des aspects positifs mais il a été aussi dans un passé récent la source d'une idéologie qui a contribué à mettre l'Europe à feu et à sang

eugène Le Tollec
Mercredi 21 novembre 2012

SPERED DIEUB

Je n\'approuve que le concept d\'une plate forme pour l\'Ouest breton ,j\'ai dit aussi que cet aéroport aurait du être

Soitentre Rennes et Nantes ou

préférable à l\'ouest de Rennes ,de façon à désenclaver la Bretagne centrale.

Le fait de NDDL implante une zone de transfert en pays de Loire,on n\'est pas en Bretagne,cela devient un aéroport du Grand Ouest.

Je suis en général d\'accord sur des propos qui sont des vérités encore que cela déplait à d\'autres (genre vous avez dit Bretagne idem Portugal,certains n\'ont rien compris à ce propos).

Monsieur ,je n\'ai pas le souci de plaire à tout le monde (même pas à vous!).

Monsieur,chaque mot à un sens ,vos commentaires ont souvent beaucoup de sens,d\'autres aussi sont plein de bon sens.

J\'y admets la vérité.

Par contre ,je vois beaucoup de rêveurs \"terre à terre\"(je dis qu\'un état qui se construit doit dès le départ être au dessus des basses contingences et ne pas se référencer au copain d\'à coté (Danemark,etc).

Je cherche des voix ,lesquelles,celles des bretons sous obédience de droite comme de gauche?celles de 80% de soumis au jacobinisme permanent ,heureusement qu\'il reste 20% qui se battent et dans ces 20% encore 20% qui se battent avec intelligence,dans la réflexion(ces gens on les retrouve dans les cercles de réflexion. (cités).

Yann LeBleiz
Mercredi 21 novembre 2012

Yann, il faudra un jour que vous vidiez votre sac sur ce que vous reprochez exactement aux pays scandinaves!

Je ne vois pas vraiment à quelle époque les Danois auraient mis l'Europe à feu et à sang!

Ce que je sais, c'est que les pays les 5 premières démocraties au monde sont : La Norvége, Iceland, le Danemark, la Suède et la Nouvelle-Zéalande.

(voir le site)

Donc 4 pays scandinaves, 1 pays de tradition celtique, ou 4 monarchies et 1 république!

Le Danemark procure le plein emploie à sa population (5millions de personnes, Bretagne 4,4millions) + une sécurité sociale exemplaire, une sécurité de l'emploie (la flexisécurité).

Je sais je dérappe un peu en m'éloignant des valeurs de la République française.

Mais quitte à passer pour un extrèmiste, je classe très fort que le 1er devoir d'un pays est de permettre à tous ses citoyens d'avoir un travail déscent et une protection social de qualité!

Oui, le Danemark a un taux d'imposition élevé, c'est un pays Social-Démocrate. Mais, quand l'argent publique est bien gérer et que la population en profite ou est le problème!

Et bien gérer l'argent publique, ce n'est pas construire un aéroport NDDL avec l'argent des contribuables bretons au profit d'une entreprise "amie" de l'Etat, pour la gloire de quelques barons jacobins mégalomanes!

C'est un social-libéral qui vous le dit!

SPERED DIEUB
Mercredi 21 novembre 2012

Yann vous m'obligez à vous faire un dessin, les danois non car effectivement globalement ce pays a eu l'honneur résister à ce que je voulais dire le nazisme, idéologie qui a pour un de ses fondements la mythologie nordique le groupe de thulé vous ne connaissez pas non plus ?? Ce n'est pas pour vous faire quelque procès d'intention que ce soit ,mais que face à certaines dérives de son passé le mouvement breton se doit d'être très vigilant sur ces questions

Voici un lien sur les différentes pressions fiscales au niveau européen

(voir le site)

Maintenant à vous aussi de videz votre sac sur les pays qui ne sont pas nordiques ,car si le nord est plus rigoureux efficace précis travailleur le sud est peut être plus chaleureux et humaniste et si on part en Europe sur des discriminations de ce genre les années de l'union européennes sont comptées

SPERED DIEUB
Mercredi 21 novembre 2012

Eugène merci d'avoir clarifier vos opinions concernant ce projet à moins qu'ayant parfois du mal à vous suivre sans compter les autres commentaires qui vous contredisent je me suis un peu perdu

Concernant l'exemple du Portugal je l'ai pris aussi car il se situe au sud ouest de la péninsule ibérique et géographiquement il s'insère mieux dans cette dernière que la Bretagne dans l'hexagone

eugène Le Tollec
Mercredi 21 novembre 2012

Spered Dieub

Je ne vois pas un commentaire \"à problème\" ou à non compréhension.

Ceci me fait penser à une plus grande rigueur dans la démonstration, surtout avec certains.

La mécanique des neurones doit être différente!

C\'est ce qui doit faire l\'individualité bretonne où chacun a sa vérité et n\'a rien à cirer de celle du voisin(Ils sont tous d\'accord , au \"oui mais\" près)

Yann LeBleiz
Mercredi 21 novembre 2012

Spered Dieub,

Donc, il faudrait quoi pour résoudre votre problème avec les danois... La guillotine?

Et le bûcher pour les français!

Peut-être la roue pour les bretons, vu qu'ils y a des personnes en Europe qui se promènent avec des croix celtiques dans des drapeaux rouges!

Avec la prison immédiate pour toutes jeunes bretonnes qui portent sa croix celtique autour du coup!

Je trouve vos accusation envers le peuple danois, tout à fait innacceptable! Et clairement pas digne d'un militant breton!

Vivre dans un pays pleinement démocratique, ou chacun dispose d'un emploi avec un bon salaire, d'une excellente protection sociale,... j'ai un peu de mal à penser que ce n'est pas cela que vous souhaitez pour la Bretagne!

Et pour votre "pression" fiscale!

Mieux vos payer des impôts et avoir un vrai service en retour que de payer des impôts pour construire un aéroport inutile et une LGV encore moins utile, et avoir des chomeurs!

SPERED DIEUB
Mercredi 21 novembre 2012

Yann si vous ne savez pas lire ce n'est pas de ma faute... je n'ai que de l'estime pour les danois mais quand à l'instrumentalisation du mythe nordique je dis diwall, mais je ne pense pas que vous êtes ignare loin s'en faut, au minimum vous vous voilez la face et ce n'est pas en faisant ce genre de procès d'intention quand vous êtes à court d'arguments que vous allez faire avancez la cause bretonne

Yann LeBleiz
Mercredi 21 novembre 2012

@ Spered Dieub,

Je suis peut-être ignare, mais je ne traite pas un peuple entier de nazi!

Et le mythe nordique, c'est votre problème personnel!

Il n'y a que vous à parler de ce truc!

Les nordiques sont les pays les plus démocratiques au monde, que vous le vouliez ou pas!

Et ça, ce n'est pas un mythe, c'est la réalité du 21ème siècle!

Et personnellement, la démocratie, j'y tiens!

SPERED DIEUB
Jeudi 22 novembre 2012

oui continuez à dévoyez mes propos bref il vaut mieux s'en tenir là avant que çà ne dégénère , pour moi du moins sur certains sujets le dialogue est impossible avec vous seule votre vérité compte

eugène Le Tollec
Jeudi 22 novembre 2012

Mon Dieu

et on n\'ose me traiter!

Quelle incompréhension,cela devient du ras de pâquerette, je dis donc me mettre \"en position de Défiance\"

Ar Vran
Jeudi 22 novembre 2012

• Petites précisions

A défaut de mettre les Bretons d’accord et devant le risque de sortie de piste, le débat sur l’opportunité d’un aéroport international en Bretagne semble décoller enfin ( :) )

Faut-il y voir un signe du ciel (La vierge marie du haut de sa splendeur a voulu peut-être remercier les Bretons, peuple chrétien par la construction d’une nouvelle cathédrale « céleste » dans un lieu de landes qui lui est déjà consacré ?) , à moins que le contrôleur (à est rien !) jacobin nous fasse encore une fuite en avant (…de kérosène, mot dont l’étymologie rappelle ses origines celtes puisque britto-irlandaise – Ker O’Sean… :))

Bref, pour revenir terre à terre, voici quelques arguments qui sont en faveur de la construction de cet aéroport.

- La Bretagne (la vrai – B5) n’a toujours pas d’aéroport de dimension internationale. Dans ce terme il faut voir une plateforme aéroportuaire qui puisse accueillir des véritables vols internationaux et non pas simplement des petits vols à liaisons régionales ou mieux locales (type petits avions venant ou allant en UK +Irlande). Tous les aéroports de Bretagne sont actuellement trop petits et ont une portée uniquement locale. Ce n’est un ou deux vols par an à destination de l’UK que cela va changer.

- Pour que la Bretagne retrouve sa puissance économique, il lui faut donc construire- réhabiliter-préparer (selon les cas) des infrastructures internationales. La venue d’un aéroport à visée internationale permettra de desservir les 2 plus grandes villes et les 2 grands bassins économiques de Bretagne. La zone impactée en Bretagne (environ 100 km jusqu’à 110 km) s’étend d’An Alre (limite occidentale) Ploermel, Rennes, Vitré et la Loire-Atlantique. Je ne parle pas bien sûr des autres territoires de l’Ouest de la France qui sont intéressés (le Choletais, le Nord Vendée, l’ouest de l’Anjou…)

- Hélas la construction de cet aéroport « oublie » la partie occidentale de la Bretagne. Or cet oubli est à mettre sur le compte de l’absence de réaction venant de la région Bretagne qui avait eu suffisamment de temps pour proposer une solution alternative puisque ce projet existe dans les cartons depuis près de 40 ans. Pour réparer cet oubli, il est de la responsabilité de la région programme Bretagne et des départements concernés (29-22-Ouest Morbihan) de prévoir un projet qui les concerne. Soit la construction d’un aéroport dans la zone Karaez-Rostren (inconvénient : problème du coût) , soit trouver un aéroport déjà existant pour le préparer à accueillir des vols internationaux et à des vols régionaux de façon à desservir d’autres destinations proches (UK, Irlande, France…). Ne pas oublier que dans l ‘exemple de l’Irlande en raison de la trop grande distance le fameux aéroport international de Shannon ne s’adresse qu’aux Irlandais de l’Ouest ; Dublin et Belfast ayant toujours leur aéroport international. Pourquoi il en serait autrement en Bretagne ? (simple question ?)

- La construction de cet aéroport va favoriser paradoxalement la réunification de la Bretagne. Cette revendication va quitter exclusivement le terrain politique (=chasse gardée de l’emsav) pour intégrer également la réalité économique et toucher M & Mme tout le monde. En effet tous les habitants de B4 vont demander des connexions rapides pour pouvoir se rendre à NDL et pas simplement en voiture. Dans ce cas, la création d’une voie ferrée Rennes-Nantes en passant par NDL prendra (enfin !) tout son sens (fini le tortillard qui s’arrête de longues minutes à Redon…).

- La construction de NDL va pouvoir permettre à la zone économique de Saint-Nazaire de pouvoir communiquer avec l’international sans passer par la France, en parallèle avec l’activité portuaire…

- La proposition d’autres alternatives est je le répète trop tard. Cela est plus que fâcheux mais NDL est au stade ultime de la décision alors que les autres projets ne sont encore au stade de l’idée. Cette absence d’alternative est à mettre sur le compte de nos élus bretons qui ont préféré être couards que penser réellement à la Bretagne. Donc fatalement des bretons qui ont voté pour ces personnes…

- NDL est en Bretagne. Même si administrativement NDL est en Pays de Loire, sa localisation réelle est en Bretagne. On aura beau claironner partout que cet aéroport sera l’aéroport international de l’ouest de la France, il est en Bretagne… Pour les sceptiques, une petite campagne à la Stourm ar Brezhoneg pour le baptiser Aéroport international de Bretagne sera peut être utile avec bien sûr la présence obligatoire de Gwenn-ha-du….

- Même si actuellement tous les vols internationaux (surtout les transcontinentaux) partent de Roissy (IDF), cela ne veut pas dire que ce sera toujours le cas dans le futur. Rien ne peut nous dire que progressivement des vols transcontinentaux ne viendront pas à NDL (la toute-puissance d’ADP ne va durer éternellement…)

- Si un aéroport à visée internationale n’est pas fait en Bretagne, notre pays restera un cul-de-sac économique car tous les vols partiront de Paris et par conséquent toutes les décisions politiques prises en région Bretagne ne seront faites que dans l’optique de rapprocher la région Bretagne de l’attractivité parisienne (cf. exemple du TGV). Je ne pense pas que cela soit le souhait des patriotes bretons.

- Bien sûr pour que cela se fasse, il faudrait que la région Bretagne annule sa folie de financer la ligne rapide LGV (pour gagner quelques minutes), que l’on accepte de fermer progressivement les aéroports locaux qui seront touchés (ou du moins limiter leur développement ; le fait qu’EADS refuserait de quitter l’aéroport de Nantes Atlantique est un non argument car EADS est majoritairement à capitaux publiques et devant la « puissance » de l’état, bien sûr que cette compagnie va changer d’avis…sans compter la plus-value immobilière espérée par l’arrêt de cet aéroport).

- L’opposition actuelle à NDL ne se borne à parler que de l’aspect écologique. Ceci est encore un faux problème puisque ce projet existe depuis plus de 30 ans, qu’ont fait les associations écologiques entre temps pour proposer autre chose ? Pourquoi ne les voit-on pas plus pour lutter contre le mitage progressif de terres agricoles en périphérie de communes pour les transformer en zones de chalandise, véritable poison pour l’écologie ???

- Je ne comprends pas les « emsaverions » qui s’opposent à NDL sans proposer d’autres alternatives crédibles. Veulent-ils toujours dépendre de Paris d’un point de vue économique alors que la Bretagne a l’opportunité d’avoir un outil économique d’émancipation. Comme pour d’autres « nations » minoritaires d’Europe, l’autonomie se conquiert d’abord sur le terrain économique avant d’avoir les structures politiques idoines. A titre d’exemple pensez-vous que la Catalogne qui est en voie de demander son indépendance le ferait si toute son économie dépendait de l’état central espagnol ?

Pour toutes ces raisons (j’en oublie d’autres sûrement), NDL est hélas (faute d’alternatives concrètes tout de suite disponibles !) le projet le moins mauvais qui puisse favoriser le développement de la Bretagne. Je précise que j’ai l’habitude de voyager en Europe professionnellement et que j’ai moins de 45 ans….

Jean D.
Jeudi 22 novembre 2012

Quand on clique sur le lien, on perçoit combien vous êtes entendus par les gens de votre région. Avec 234 personnes pour un aéroport international en Bretagne, vous n'êtes pas prêts de gagner !

SPERED DIEUB
Jeudi 22 novembre 2012

Précision Eugène pas de malentendu mon dernier commentaire n'était pas posté pour vous mais pour Yann

echu eo taol aman

eugène Le Tollec
Jeudi 22 novembre 2012

SPERED DIEUB

je sais,car je vois que vous aussi, vous vous heurtezà d\'autres vérités dures comme l\'acier( le consensus ne peut se faire que par une autre approche. l\'argumentaire fait progresser les finalités.

Ar Vran

tout à fait d\'accord car le démarrage des outils d\'économie esr donné par toutes les infrastructures présentes ou à améliorer, à construire,mais surtout par la volonté politique \"à vouloir le faire\".

Nous ne pouvons pas rester un pays de réserve.Un grand Ouest français n\'est pas un pays c\'est un simple montage (même pas économique).

Cela me fait penser que le maillage économique breton doit être fait \"à taille humaine , le réseau principale ne doit jamais oublier la Bretagne cetranle (voir actuellement la métropolisation Nantes -Rennes et accessooirement Brest (le petit frère),une plate forme en centre bretagne vers Rennes aurait permis ce décollage.

Dernier point

Quelque fois le passage obligé d\'Orly m\'indisposait et à l\'époque s\'il y avait eu un transfert en bretagne!

Yann LeBleiz
Jeudi 22 novembre 2012

@ Spered,

Je laisse tomber également, mais je n'admettrais jamais que l'on puisse laisser planer ce genre d'insinuation sur d'autres peuples.

La Bretagne a elle même assez souffer de la bien pensance de certaines personnes, qui d'ailleurs utilisaient se sujet plus pour se disculper personnellement.

@ Ar Van,

Votre argumentaire oublie totalement que le ciel breton est sous contrôle français!

C'est quand même un point critique!

Que la Bretagne dispose à terme d'un aéroport plus important, oui bien sûr!

Mais faire payer aujourd'hui aux bretons un aéroport neuf sans aucune garantie de succès commerciale. Je dis clairement NON!

Comment ferez-vous pour payer le fonctionnement de cet aéroport si Paris ne permet pas aux avions de venir?

Paris, a la réponse... Les bretons payeront! (Pas question que Vinci perde de l'argent dans l'opération!)

Cela s'appelle coller une dette sur les générations futures! Une spécialité française!

De plus, vous voulez déménager EADS de Nantes-Atlantique... Pas de problème, Toulouse est très accueillante, tout comme Hambourg...!

(Moi qui avait lu que NDDL devait "créer" des emplois...!)

Ils vont être content les 1000 salariés du site!

Ar Vran
Jeudi 22 novembre 2012

@Yann Le Bleiz

je vous cite :

"@ Ar VRan, Votre argumentaire oublie totalement que le ciel breton est sous contrôle français!

Comment ferez-vous pour payer le fonctionnement de cet aéroport si Paris ne permet pas aux avions de venir?"

A votre avis qui est le chef du gouvernement, qui prend les décisions? C'est le président et le premier ministre, lequel est un plus que fervent partisan de NDL et qui est de surcroit de Nantes !!!! Vous croyez que contrairement à sa façon de travailler, notre cher 1er ministre va abandonner son "bébé" et laisser faire les opposants sans broncher... A mon avis EADS va vite changer d'avis comme par magie...

Quant au succès commercial, je pense que le premier ministre après avoir lancé ce chantier, va imposer la limitation des autres aéroports pour faire vivre son joujou. Donc là encore je pense qu'il y a plus de chance que cet aéroport se fasse qu'il ne se fasse pas et que pour la Bretagne cela peut être un bien.

C'est le comble de l'ironie mais en politique il faut parfois voir plus loin que le bout de son nez...

Si le conseil régional de Bretagne avait du cran, il pourrait même proposer son soutien affirmé à ce projet (histoire de définitivement faire penche la balance) moyennant l'octroi d'une expérimentation sur la gestion de l'identité bretonne... Cela s'appelle de la négociation mais je doute sincerement de la hauteur politique de chers élus actuels de Bretagne. Mais après tout on peut rêver ???

eugène Le Tollec
Jeudi 22 novembre 2012

Ar Vran

d'accord ,je vois là la subtilité de "l'homme qui sait"

Plus loin que le bout de son nez.

De l'audace ,toujours de l'audace ,il en reste toujours quelque chose.

Question

Est ce que nos bretons ont cette tournure d'esprit?

Pour les bloqués

Le ciel breton deviendra breton ,le jour où nous serons réunifié puis fédéré avant de parler d'autonomie( l'autonomie dans la prospective Bretonne /française est reportée ,à une date ultérieure),ça c'est du bon sens.

AR VRAN

NE ME PARLEZ PLUS DU CONSEIL REGIONAL(fabrique à recommandations et rien d'autre)

dernier point

Yann LeBleiz semble oublier que tout ce qui passe dans l'espace aérien breton subit des taxes ( la bretagne pourra en demander la rétrocession)

Yann LeBleiz
Jeudi 22 novembre 2012

@ Ar Van,

Vous prenez un pari que je ne prendrai pas!

Vous connaissez ce fameux hopital hyper moderne en région parisienne, joujou d'un ministre et qui est rempli à 20% de sa capacité!

Ce qui n'empêche pas chaque mois, les services publiques de procéder aux versements à Vinci (de mémoire) des frais pour un fonctionnement à pleine capacité!

Vous avez encore une bien trop haute opinion de ceux qui nous dirigent!

Ayrault sera-t-il encore patron de Nantes et 1er ministre français quand le 1er avion se posera à NDDL?

Mais, ce jour là :

1) ADP existera encore!

2) Le ciel breton sera toujours sous contôle français, à moins d'un événement imprévu!

3) Les bretons eux aussi seront là pour verser la différence avec leurs impôts, en bonnes Vaches à lait!

Si vous voulez investir en Bretagne avec l'argent public, investissez dans les voies expresses (j'en connais au moins 2 qui attendrent d'être finies depuis 40 ans) et dans le réseau TER!

Ar Vran
Vendredi 23 novembre 2012

@yann lebleiz

Je connais bien l'histoire du fameux hôpital parisien que vous citer. Je rajouterai même qu'il porte le nom d'un ancien président de la ripoublique qui avait déclaré une phrase d'amour à destination des bretons : l n'y a pas de place pour la langue bretonne dans une France appelée à marquer l'Europe de son sceau (

il se voulait visionnaire mais il a du confondre le terme de sceau avec celui plus proche de la réalité : sot ! Car avec ce dernier on ne peut pas dire que l'Europe actuelle ne se marre pas avec notre fRANCE....)

Cet hôpital a été créé uniquement pour faire plaisir à quelques mandarins de la place parisienne ( certains d'ailleurs sont toujours en place....) et faire une juteuse opération immobilière par la fermeture d'autres hôpitaux parisiens.... Or d'un point de vue médical c est une hérésie de faire une grande structure car cela favorise la multiplication d'accidents nosocomiaux (multiplication des souches bactériennes résistantes à tout traitement).

Face a ce non sens, vous pouvez imaginer que les gens ne se pressent pas pour aller se faire opérer la-bas et préfèrent aller dans la (trop grande!) mulititude d'hôpitaux franciliens....

Pour vous rassurez, je n'ai aucunement une très haute opinion de ceux qui nous dirigent, je suis plutôt du genre pragmatique-realiste et constate les pratiques (cachées) de nos fameux dirigeants.....

Pour terminer, je dirai bien : qui vivra verra....

Yann LeBleiz
Vendredi 23 novembre 2012

@ Ar Van,

Donc, vous comprenez ma position.

Bien sûr qu'il pourrait y avoir une place pour un NDDL en Bretagne, mais sans idépendance vis à vis de Paris, cela n'est qu'un projet pharaonique pour la gloire de notre mandarin breton JM-Aurault et le carnet de commande de Vinci!

Si demain, les employés de NDDL font grève parce que PARIS bloque le développement économique de la plateforme, cela ne génera en rien le gvt français.

Mais si ADP se met en grêve, parce que des avions vont à NDDL... pas besoin d'être un expert pour savoir ce qui va se passer!

La différence, les bretons auront perdu 115 millions, ainsi qu'un bocage devenu rare en LA!

Mais le pire est à venir, avec les 1,1 milliards prélevés aux collectivités bretonnes pour les 10 minutes de la LGV! (Le fautage de G. est à son comble!)

Tant que les bretons acceptent d'être la vache à lait de Paris, pourquoi Paris se génerait!

Ar Vran
Vendredi 23 novembre 2012

@Yann LeBleiz,

Effectivement le problème est qu\\\'actuellement la Bretagne n\\\'est pas en position de négocier donc il ne sert à rien de faire la mauvaise tête, il faut être plus malin comme par exemple amener l\\\'état français là où on voudrait qu\\\'il soit sans que celui-ci s\\\'en aperçoive ou pousse des cris de vierge effarouchée comme il est en train de le faire pour NDL (pas mal la transition...)

Pour info mon pseudo est ar vRan comme le corbeau (la coni en gallo) qui regarde, observe et aime bien remuer les choses. C\\\'est intéressant de connaître l\\\'image de cet oiseau en celtique (Bran) qui loin d\\\'être un oiseau de malheur est doué de songes...

eugène Le Tollec
Vendredi 23 novembre 2012

Yann LeBleiz

dans toute grande transaction - projet - grand contrat ,un élément acquis est acquis(et je disais engrangé).

Parfois ily a des dommages collatéraux, c\'est les frictions du pas de progrès

Pour l\'instant NDdl est en Pays de Loire,bref

mais un jour cette plateforme sera en Bretagne et sera un des éléments d\'un décollage économique breton.

Cela nous fait et nous fera un outil de plus.

La L.A ne sera pas toujours en PDL.(Ayrault/Auxiette/et Grosvalet ne seront pas toujours là).

Moi je vis d\'avenir malgré toutes les vicissitudes actuelles.

Tortillard redonnais
Mardi 18 décembre 2012

\" fini le tortillard qui s’arrête de longues minutes à Redon…).\"

C\' est vraiment une vision curieuse, cette reflexion tortillarde...Figurez vous cher monsieur que les habitants du Pays de Redon (180 000 )tiennent à l\' irrigation de leur zone de chalandise et de vie ... Mais , vous avez raison , le projet SNCF de LGV/TGV Rennes -Nantes ne s\' arretera pas à Redon ... il bifurquera plein Sud à Massérac ...

Ma conception de l\' équilibre territorial n\' est pas la vôtre ...

La vôtre me semble se rapprocher des énarques Parisiens centralisateurs .

Par ailleurs , NDDL va contribuer à la suppression de Rennes St Jacques, de Pluguffan , et va peut etre affaiblir Guipavas(je suis moins certain pour Guipavas encore qu\' une étude d\' impact serait bienvenue, mais la messe est dite pour l\' aéroport de notre capitale bretonne )

Par ailleurs , je considére que Nantes Atlantique International ,- l\' aéroport actuel- est un excellent aéroport qui contribue a irriguer le sud Nantais , le Pays de Retz , le sud de notre Bretagne; Il vient de recevoir le \"AWARD\" du meilleur aéroport Européen, sécurité /accueil et ce prix devrait rejaillir sur la Bretagne entiére .Et si ce n\' était l\' orgueil incommensurable d \'AYRAULT ,- grand fossoyeur de la B5-, ce projet n\' aurait jamais été exhumé , car c\' est un projet du siecle passé ;

Quand on sait que , lors de l\' enquéte publique, le chiffre qui fixait la rentabilité ou la non- rentabilité de ce projet , Directive du Ministére des Transport,a été multiplié par 5! Sinon , le projet était deficitaire ..Ceci s\' est fait sous la direction du Prefet Hagelsteen.... aujourd hui hors corps préfectoral et devenu conseiller chez VINCI ...J\' ajouterais que c\' est son épouse, Mme Hagelsteen qui dirigeait le Conseil d Etat , organe qui a avalisé le projet ...

Bon , que dire de notre ministre de l\' Environnement MMe Batho qui modifie la loi par un decret tout neuf pour permettre à Vinci de s\' affranchir de la loi sur l\' eau , en ce qui concerne le projet NDDL situé sur 95% de zones humides ...

Je finirais en vous disant que lors d\' une réunion à Paris à l\' invitation des grandes compagnies(Air France , Lufthansa, British Aiways...) celles ci ns ont fait part de leurs decisions : tout trajet de moins de 1000 km sera privilégié par le TGV dans les 20 ans à venir . Cette politique est dejà largement en place .A ce sujet je peux vous affirmer que ce sont les compagnies avionneurs et seulement elles qui décident qui fait quoi , les destinations et les lieux de départ .Autre info : Orly va faire 650 millions de travaux pour moderniser sa plate forme , relier -enfin-Massy à Orly ... Strasbourg Airport a perdu 900 000 passagers annuels dés que le TGV Paris Strasbourg a été opérationnel (2009).

Dynamisons donc Nantes Atlantique International , la Bretagne le vaut bien et aussi le Pays de Retz !(A moins que vous considériez ce dernier hors Bretagne ?)

Ar Vran
Mardi 18 décembre 2012

@tortillard redonnais

Effectivement parler de Tortillard redonnais pour aller de Rennes à Nantes en train est hélas exact. C'est pour cela qu'il faut absolument un ligne à grande vitesse entre Rennes et Nantes.

Je connais bien la région de Redon pour y avoir habité. A ce que je sache et comme vous le signaler Masserac est proche de Redon (15km) et la voie de chemin de fer Rennes-Redon y passe déjà, donc je ne vois pas pourquoi il serait impossible de continuer à desservir Redon et son agglomération par train pour aller à Rennes et également à Nantes, sans compter le gain de temps avec la nouvelle ligne ferroviaire.

Bien sûr qu'il faille considérer qu'en cas d’avènement de NDDL, l'aéroport de Rennes sera inutile (Excusez-moi vous parler de Rennes comme capitale bretonne ?)et alors ? Parce que vous ne croyez pas que cela ne serait pas le cas en cas de prolongement de la ligne TGV de Rennes -Paris ??? De même pour Pluffugan .

Comme je l'ai écrit, cet aéroport n'est valable que si il se substitue aux autres existants dans un rayon de 110 km. Si en revanche, cela revient à rajouter une structure supplémentaire sans fermer les autres, effectivement cela sera une hérésie.

Petite précision : pourquoi écrivez-vous "La Bretagne le vaut bien et aussi le Pays de Retz"? (sous entendu que ce dernier ne serait pas en Bretagne ? Pour moi l'ajout du mot "Pays de Retz en fin de phrase incite à penser que vous n'êtes justement persuadé qu'il fait parti de la Bretagne, ou alors pourquoi ne pas avoir rajouté un autre pays comme par exemple le pays de Lorient...)

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 0 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.