Nolwenn Leroy reçoit le Prix Bro Gozh 2012

-- Cultures --

Chronique
Par Eric An Eost

Publié le 6/06/12 17:33 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
26247_1.jpg

Alan Stivell ne pouvait rêver plus belle présence autour de lui pour transmettre son prix 2011. C'est accompagné de trois femmes, la journaliste et actrice Goulwena An Henaff, la chanteuse Llewen Steffan et Nolwenn Leroy, qu'il a entonné hier soir à 23 h, après une soirée émouvante, le Bro Gozh, l'hymne breton hérité du pays de Galles, devant une salle comble à Guipavas.


Et une surprise de plus pour le grand public français ; l'artiste Nolwenn Leroy, deux semaines après son triomphe vannetais, remettait les pieds en terre bretonne pour être récompensée du Prix Bro Gozh 2012.

Ce prix, initié par Jacques-Yves Le Touze, récompense la personne, l'artiste, l'association ou l'institution ayant le mieux promu l'hymne national breton l'année précédente. Touchée au cœur par les félicitations de Goulwena An Henaff sur la diction de son breton, la guerrière aux pattes de velours, qui colporte le Bro Gozh avec dorénavant un million deux cent mille ventes du CD « bretonne », a ravi une fois de plus le cœur des enfants, de leurs parents et grand parents venus célébrer ce qu'on leur avait confisqué il y a encore peu de temps, le droit de vivre, de rire, de pleurer, de s'aimer dans leur langue natale.

Et l'aventure est sans doute très loin d'être terminée pour la Duchesse ambassadrice. Universal, après l'Allemagne, s'apprête à sortir le CD aux États-Unis. Pour ceux qui doutent encore de la ténacité, de la sincérité de cette femme au caractère bien trempé, il faut revoir cette vidéo tournée par Paris Première, à la sortie du disque.

(voir le site) de Poellgor Bro Gozh ma Zadoù : Le blog du Comité Bro Gozh ma Zadoù

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1835 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

jeanine RICART
Mercredi 6 juin 2012

Bravo Nolwenn tu le mérites et nous attendons avec impatience ton nouveau CD qui sera surement aussi bon que celui-ci. Le travail est toujours récompensé.

Danielle GROLIER
Mercredi 6 juin 2012

Bravo Nolwenn , il y a de quoi être fière de toi.

Une bien belle récompense pour une artiste de talent et si passionnée par ce qu'elle fait.

jojo
Jeudi 7 juin 2012

bravo à nolwenn

Léon art
Jeudi 7 juin 2012

Stivell a réussi à lui tout seul à gacher le Bro Gozh chanté par les artistes et le public...

nono
Jeudi 7 juin 2012

j\'ai honte

Yann Krouer
Jeudi 7 juin 2012

Honte de quoi ? Que le Bro-Goz dont les paroles figurent dans le livret d'un CD qui s'est vendu par centaines de milliers d'exemplaires, soit chanté ou fredonné par les centaines de milliers de Bretons qui écoutent ce CD dans leur voiture ou dans leur salon ?

Sans faire de l'ethnopsychologie (je ne suis pas M. Carrer) on dirait que c'est une seconde nature chez les Bretons que d'avoir honte.

TY JEAN
Jeudi 7 juin 2012

On croit rêver en lisant tant de superlatifs incongrus ( guerrière, ambassadrice ) rien que cela ! on touche le fond de la mise en scène médiatisée, du ridicule.Il doit même y avoir un sacré problème d'éthique ,car, lors de son passage à Vannes, on a surtout assisté à une prestation sans personnalité, lisse, rôdée mais répétitive même dans ses propos et dans son répertoire.Certainement pas à la hauteur de mériter ce prix sortit dont on ne sait d'ou.Bien d'autres en Bretagne mériteraient un prix pour leur engagement sincère et désintéressé pour notre patrie celte.

JBB
Jeudi 7 juin 2012

@Léon art, non, Yann Krouer... Merci de préciser ce dont vous parlez pour ceux qui n'avaient pas la chance d'y être !

Patrick Teline
Jeudi 7 juin 2012

Merveilleuse Nolwenn ! comme tu le mérites ce prix, si si Mr TY JEAN , ne vous étouffez pas, pas bien d'être si aigri... cette jeune femme est délicieuse, a une voix sublime, elle donne tout sur scène, et elle défend si bien sa terre natale la Bretagne, un projet de coeur comme elle le dit si bien.

Continues Nolwenn à nous envoûter avec ta voix de velours.

jean Landais
Vendredi 8 juin 2012

"Certainement pas à la hauteur de mériter ce prix sortit dont on ne sait d'où"

Il suffit de se renseigner .... "Le Comité Bro Gozh a décidé de créer le prix « Bro Gozh » qui sera remis chaque année à la personne, l’artiste, l’association ou l’institution ayant le mieux promu l’hymne national breton l’année précédente." Voir (voir le site) .

En effet, la réaction de certains laisse à penser que le masochisme et le complexe d’infériorité sont encore présents chez quelques "militants" bretons...

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 0 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.