Nolwen Leroy tient parole et revient à Ploërmel

-- Cultures --

Compte rendu
Par Eric An Eost

Publié le 20/12/12 14:44 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Après plus de cent dates en France et dans les territoires outre-mer, après plus d'un million trois cent mille copies écoulées de « Bretonne », trois Olympia complets les 13, 14 et 15 décembre dernier, Nolwenn Leroy a donné hier pour quelques centaines de Morbihannais chanceux un concert gratuit à Ploërmel, là même où elle avait fait un show-case il y a deux ans, afin de promouvoir la sortie d'un album qui allait rentrer dans l'histoire numérique du patrimoine celtique.

Chaleureuse et professionnelle, c'est 6 titres du nouvel album « O filles de l'eau » que la Guerrière aux pattes de velours est venue défendre, non loin d'où se déroula le fameux « combat des trente ».

Tout aussi attachée qu'il y a deux ans à rencontrer et remercier son public, ainsi que les enfants (très nombreux) venus à son contact, un concert de 45 minutes a donc mis fin une tournée démarrée le 8 mars 2011 à la Carène de Brest et dont personne ne pouvait deviner qu'elle allait prendre une telle ampleur.

L'album « O filles de l'eau » prend peut-être le même chemin que « Bretonne » puisque après seulement quelques semaines de commercialisation il s'en est écoulé pus de 125 000 exemplaires. Nouvelle donne après l'exercice Bretonne puisque Nolwenn Leroy signe plusieurs textes de ce nouvel album concept, cette fois-ci tourné vers la mer et les océans, perdurant le fameux « Borders of salt, Borders of sand », d'Helen Morgan dans L'Héritage des Celtes de Dan ar Bras.

Et puisqu'il est question de femmes celtes, soulignons une fois de plus qu'à l'instar de Karen Matheson, qui n'est jamais plus sensuelle et envoûtante que lorsqu'elle chante en gaëlique, la magie opère de même avec Nolwenn lorsqu'elle chante « Ahès », en breton, écrit par Gwennyn sur le thème légendaire de la ville d'Ys. La chanteuse manie aussi très bien le français, l'on a pu s'en rendre compte lors de récentes interviewes données sur les plateaux, sans se départir de son calme face aux sournoiseries que les Bretons connaissent tant.

La langue bretonne, facteur qui a entre autres séduit et déclenché le marché US puisque l'album « Bretonne » est sorti cet été aux Etats-Unis, notamment pour cette coloration. C'est début janvier 2013 que le groupe se rendra à New-York pour le promouvoir. Avant de reprendre la route dès mars. Quant au deuxième clip de « o filles de l'eau », il devrait arriver rapidement sur les écrans. L'histoire continue.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1564 lectures.
mailbox imprimer

Vos commentaires :

L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.