Noël en Bretagne Nedeleg e Breizh, un album bilingue

-- Musique --

Musique de Philippe Argouarch

Publié le 16/11/21 21:59 -- mis à jour le 17/11/21 08:16
53852_1.jpg
Nedeleg e Breizh chez COOP BREIZH. Sort le 19 novembre.

15 titres de chants de Noël bretons tirés de cantiques et de gwerzoù. Des cantiques en français et en breton. Annie Ebrel est très présente (Bloavez Mad, Ar Erc’h war an Enezeg, chant à la Vierge, Gwiadoù Loar) mais aussi Aziliz Manrow (Noël Nouvelet, Nos voeux d’enfance), Denez Prigent (dans Petra a-nevez er Bed ? et Heol Noz), Mathieu Hamon (C’était a l’heure de minuit), Rosemary Stanley (Jesus Krouedour), Jérémy Kerno et Quentin Morvan dans (Kanomp Noël) et Piala Louis (Nous voici dans la ville).

Le très beau texte Nos voeux d’enfance, chanté par Aziliz Manrow, est adapté par Yacine Azeggagh d’un cantique traditionnel du Pays Gallo Bergers qui êtes ici bas.

Danser sur un parfum de vanille

Serrer dans nos bras nos familles

Ce soir est empreint d’insouciance

Pour célébrer nos voeux d’enfance

Chanter des airs qui nous font rire

Fêter ce jour pour se le dire - Aziliz Manrow

Lavarit dit bras ha bihan

Petra a steredenn-se ‘welan

‘Vel an heol an oabl e o skediñ

Hag hanternoz ‘paouez skeiñ

- Denez Prigent

Un concert unique aura lieu le vendredi 17 décembre à la cathédrale de Saint-Corentin de Quimper à 21 heures.

mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.