Nil Caouissin demande l’autonomie de la Bretagne

-- Politique --

Reportage de La rédaction

Publié le 17/12/21 10:21 -- mis à jour le 17/12/21 13:10
Intervention de Nil Caouissin au CR à Rennes :
Réalisation : Conseil Régional
(369 vues)

Nil Caouissin, conseiller régional de la région administrative Bretagne du groupe Breizh a-gleiz a profité de ses sept minutes d’introduction lors de l’ouverture de la session du Conseil du 16/12/21 pour demander plus d’autonomie et de pouvoir pour les régions.

Dans son intervention aujourd’hui 17/12/21, Daniel Cueff a signalé que la traduction systématique des débats en breton en live au sein de l’hémicycle avait été bloquée.

Pour suivre les débats en direct

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
la rédaction de l'ABP
Vos 6 commentaires
Kristof
2021-12-17 12:34:36
Brav eo - Bravo :)
(0) 
Naon-e-dad
2021-12-17 12:39:05
.1
La phrase….
.
« Par endroits l’implantation de nouvelles populations plutôt aisées sur le littoral suscite des tensions.
C’est le cas en Bretagne, où des collectifs indépendantistes se mobilisent contre la multiplication des résidences secondaires et demandent l’instauration d’un permis de résidence ».
.
…et son contexte de publication :
.
Magazine hebdomadaire généraliste Le Point, N°2575-2576, 16 au 23 décembre 2021, disponible à la vente dès le 16 décembre, page 59
.
Article, dans la rubrique Société, intitulé « Travailler au « pays des vacances »
Chapeau de l’article : Changer de vie. Ils ont quitté les métropoles pour le littoral. Du Touquet à Biarritz, enquête sur la ruée vers l’Ouest. (6 pages de rédactionnel, deux phrases en exergue, dont précisément celles sur les collectifs indépendantistes qui s’invite au milieu de nulle part, limite hors-sujet).
.
.2
Dans un article très général, illustrés de quelques exemples précis, j’ai d’abord cru que cette vague allusion hors-sol était une coquetterie de journaliste. On aime encore à se donner des allures de dandy - même plusieurs décennies après que le phénomène culturel ou de mode fut passé - , sur les quais de la Seine.
.
Mais l’article de l’ABP donne la clé de lecture. S’agit-il d’une fuite, de propos de copinages journalistiques colportés via le TGV…Atlantique ?
.
Comme elle est loin l’époque du FLB, à la fin des années soixante, quand l’on parlait seulement à grand fracas et en se gaussant dans les salons ou derrière les micros d’ « autonomistes » à propos de la Bretagne .
.
Aujourd’hui, une banale demande de liberté linguistique et organisationnelle, exprimée dans un cercle politique démocratique, et voilà que les trompettes alarmistes et niaises – « des collectifs indépendantistes » - de ceux qui, reportages sur le terrain ou pas restent calfeutrés dans leur confort intellectuel, se remettent à sonner en écho dans les vastes prairies médiatiques…
.
Pour finir, ouvrons donc un dictionnaire de breton moderne, enquête de deux adjectifs qualificatifs :
.
. indépendant : «dizalc’h, dieub, distag (diouzh), dishual, disuj.» Faites votre choix, il y a évidemment de subtiles nuances.
.
. autonome : «emren»
.
L’indépendant se définit donc en référence à l’extérieur, à ce qui n’est pas lui (préfix di-). L’autonome au contraire se définit en référence à lui-même (préfixe em-). Quand on vous dit que la langue bretonne est aussi un outil descriptif du monde, et propose un lexique (parfois foisonnant) favorisant la réflexion.
.
Ha c’hwi peseurt añv-gwan a blij deoc’h ar muiañ ? Emren ? Pe unan eus ar roll e « di » ?.
(0) 
Rafig e Bro Naoned
2021-12-17 13:06:01
L'autonomie de la Région bretagneB4 !
Merci d'avoir rappelé que sans la Loire-Atlantique, rien n'est possible en Bretagne : autonomie, écologie, transports, Rail-route ...
Il nous faut la Réunification de la Bretagne et de vraies Régions françaises (Alsace, Provence ...)
qui s'appuient sur une histoire et des fonctionnements ayants déjà prouvés leurs efficacités.
(0) 
Killian Le Tréguer
2021-12-18 12:07:19
"Merci d'avoir rappelé que sans la Loire-Atlantique, rien n'est possible en Bretagne : autonomie, écologie, transports, Rail-route ..."
Je souhaite que la réunification se fasse (et par-dessus tout, pas au-delà des limites de la Bretagne dite "historique") mais je ne suis pas du tout d'accord avec votre formule.
La Navarre qui est quand même le coeur historique du pays basque, notamment Pampelune, ne fait pas partie de la Communauté autonome basque depuis sa création. Mais cela n'a pas empêché la communauté basque de prospérer économiquement et culturellement depuis sa re-création, bien au contraire. Aujourd'hui même la langue basque se porte de mieux en mieux en Navarre. Mais notons que la Navarre n'a jamais adhéré à une région des "Pays de l'Ebre" et dispose de compétences quasi similaires à la communauté autonome basque (notamment la fiscale dont ne dispose pas globalement la Catalogne).
Toutes les thématiques que vous décrivez pourraient très bien être traitées également à l'échelle de B4. Il est surtout essentiel que la Bretagne acquiert les compétences (et notamment la fiscale, essentielle) nécessaires et avec un peuple breton qui ne soit pas mis en minorité de partout.
(0) 
Fañch ar Vilin
2021-12-18 23:08:18
L’autonomie ?
C’est à mourir de rire venant d’un représentant d’un Parti dont l’existence ne dépend que de sa collaboration avec les partis français le PS puis EELV (le PS était moribond), en ayant acheté sa caution républicaine en détruisant toute initiative de listes bretonnes unies.
(0) 
Cardo
2022-01-01 23:30:48
La cause est noble et l'auteur de cette intervention est à féliciter.. l'information est passée plus largement. Espérons quelle provoquera un sursaut chez les élus. Mais effectivement comment comprendre que le parti de ce breton mette sa confiance dans le PS national français ( qui nous roule dans la farine voir en particulier le PS du CD 44 - comme d'ailleurs d'autres partis) mais pas dans les bretons dévoués à la seule cause bretonne.; ceux qui ont en premier souci l'avenir de la Bretagne.
Emprise vraisemblable des partis de gauche dans diverses écoles et universités.
Cependant c'est la Bretagne, qui paie les conséquences de la désunion.
L'union d'abord après on verrra!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.