Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Nolwenn Leroy le 18 août à Pornichet.  (Cliquer sur les photos).
Nolwenn Leroy le 18 août à Pornichet. (Cliquer sur les photos).
Concert de Nolwenn Leroy à Pornichet le 18 août 2011.
Concert de Nolwenn Leroy à Pornichet le 18 août 2011.
Concert de Nolwenn Leroy à Pornichet le 18 août 2011.
Concert de Nolwenn Leroy à Pornichet le 18 août 2011.
Concert de Nolwenn Leroy à Pornichet le 18 août 2011.
Concert de Nolwenn Leroy à Pornichet le 18 août 2011.
Avant le concert de Pornichet Nolwenn Leroy rencontre le maire et sa femme et une personne de la mairie dans les nouveaux locaux de l'hippodrome.
Avant le concert de Pornichet Nolwenn Leroy rencontre le maire et sa femme et une personne de la mairie dans les nouveaux locaux de l'hippodrome.
Le maire Robert Belliot offre à Nolwenn Leroy un très beau livre relié sur Pornichet et les personnages illustres qui l'ont fréquentée depuis le milieu du XIXe siècle. <i>Pornichet. Sites et célébrités</i>. Éd. Vivre Ici. 1995.
Le maire Robert Belliot offre à Nolwenn Leroy un très beau livre relié sur Pornichet et les personnages illustres qui l'ont fréquentée depuis le milieu du XIXe siècle. Pornichet. Sites et célébrités. Éd. Vivre Ici. 1995.
Le concert du Zénith le 1er décembre avait été annoncé dans les rues de Nantes dès le mois de juin  (ici un abri-bus le 23 juin).
Le concert du Zénith le 1er décembre avait été annoncé dans les rues de Nantes dès le mois de juin (ici un abri-bus le 23 juin).
Trois photos Presse Océan. Rencontre de fans et concert dans le hall de la galerie marchande le 14 mars 2011." style="width:700px;max-height:900px;margin:0 auto;margin-left:200px;" src ="./photos/24/24064_8.jpg">
Trois photos "Retour sur". À Rezé Nolwenn Leroy était venue à l'invitation de Presse Océan. Rencontre de fans et concert dans le hall de la galerie marchande le 14 mars 2011.
On remarque les drapeaux bretons installés dans le décor.
On remarque les drapeaux bretons installés dans le décor.
La foule bien avant le début du concert de Nolwenn Leroy à Rezé en mars 2011.
La foule bien avant le début du concert de Nolwenn Leroy à Rezé en mars 2011.
- Article -
Nantes. Nolwenn Leroy revient chanter en Bretagne le 1er décembre
Après Rennes en octobre, Guingamp cet été, et son immense succès à Pornichet le 18 août et d'autres encore, Nolwenn Leroy donnera un concert au « Zénith de Nantes » comme il
Maryvonne Cadiou pour ABP le 1/12/11 13:24


Après Rennes en octobre, Guingamp cet été, et son immense succès à Pornichet le 18 août et d'autres encore, Nolwenn Leroy donnera un concert au « Zénith de Nantes » comme il devient courant d'appeler cette salle sise à Saint-Herblain, dans la Métropole nantaise.

Le jeudi 1er décembre à 20 h 30.

Zénith Nantes Métropole

ZAC d'Armor

44800 Saint-Herbalin/Sant-Ervlan

Le concert de Pornichet

Il fut organisé en trois semaines hors des réseaux habituels, par l'Office de tourisme et la Ville de Pornichet. Dans le nouvel hippodrome. La scène avait été installée derrière la piste, en face des nouvelles tribunes. La piste recouverte d'une moquette pour le public debout. Il y eut 6.000 places payées. Ce fut un triomphe. La première partie, à 20 h 30, fut assurée par le groupe de Basse Bretagne Startijenn (voir le site) . Nolwenn Leroy est entrée sur scène enveloppée d'un drapeau breton. Elle a beaucoup dit, au cours de la soirée, son bonheur d'être en Bretagne. (voir le site) un forum de ses fans en ébullition nous dit tout sur le concert de Pornichet, avant et après.

Quelques liens pour un “retour sur”

(voir le site) pour une interview à l'occasion du concert de Pornichet.

Le Télégramme dans son onglet Nantes a eu enfin une occasion d'annonce culturelle bretonne en Loire-Atlantique (voir le site)

Photos de Nolwenn Leroy en concert à Guingamp cet été : (voir le site) du Télégramme.

(voir le site) de Nolwenn Leroy et sur YouTube : (voir le site) où Nolwen Leroy dit que Pornichet est en Bretagne.

ABP remercie pour leur aide la directrice du service communication de la Ville de Pornichet madame Marianne Boulet, ainsi que monsieur Gwenaël Bouessel, directeur du Cabinet du maire Robert Belliot.


Maryvonne Cadiou

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2283 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 12 commentaires
Alan Bihoué Le Jeudi 1 décembre 2011 20:55
Il est tout de même préoccupant qu'ABP ne prenne pas un peu de plus de distance critique sur le ralliement opportun de Nolwenn LEROY à la "musique bretonne", sur la qualité et l'originalité de sa musique ou sur le ridicule extraordinaire de ses vidéoclips. Faire naïvement la réclame de l'ancienne pensionnaire de la Star Ac' et s'extasier devant le simple fait de situer Pornichet en Bretagne ne constitue une avancée ni pour le journalisme, ni pour la "cause bretonne" ni pour la musique en général.
Demain, elle chantera l'Alsace, Sardou ou du Gospel et tout ça ne sera plus qu'un lointain et mauvais souvenir.
(0) 

Pierre-Yves Pétillon Le Vendredi 2 décembre 2011 12:25
@ Alan b : Mat e vefe d'hor ganerien muiañ Karet e Bzh e nem lakaat da ganañ e brezhoneg pe gallaoueg ivez, lavaran se me...
NLR he deus lakaet milionoù skouarn da glevout un darn eus hor yezh, evel D Ar Bras pe c'hoazh Alan stivell neubeut bloavezhioù zo... Ret eo tagout anezhi c'hoazh ? Pe marteze oc'h jalous nemet ken ?
PS : N'on ket troet diwar ar "variète" gall tamm ebet, lavar a ran just he deus desket brezhoneg evit kanañ, tu zo da vretoned zo ober kement ? N'on ket sur tamm ebet...
(0) 

Ar Vran Le Vendredi 2 décembre 2011 13:10
Egalement pour ajouter par rapport à l'intervention précédente.
Je viens juste d'apprendre que Nolwenn Leroy comptait chanter à l'élection de la prochaine Miss France à Brest. Or pour ceux qui ne sauraient pas encore, la société productrice de l'évenement, Endemol a décidé de présenter une miss pays de la loire et un miss bretagne (comprendre B4).
Je veux bien qu'une artiste qui se découvre bretonne fasse de la promotion pour sa carrière mais participer à une entreprise qui vend une bretagne croupion, cela sent fort l'opportunisme ou pire la bêtise!!!
(D'ailleurs avez-vous remarqué où cette élection se fera ? à Brest, donc dans une ville bretonne, autrement dit des Bretons qui vont acquerir une émission de show-bizz qui va en plus les décridibiliser !!! Pauvres brestois, ils sont tombés bien bas. A quand un défilé de bécassines qui offriront des crêpes et huîtres à ces messieurs du jury !!!)
Ma doue beniget. Sans commentaire*
Petit clin d'oeil : j'aime bien quand Nolwenn Leroy chante la "suite sud amoricaine", je ne savais pas qu'elle avait un attribut qui normalement est réservé à la gente masculine... Mais c'est vrazi de nos jours on peut tout faire ...
(0) 

Pierre-Yves Pétillon Le Vendredi 2 décembre 2011 14:52
@ ar vran : Lennet e OF hiziv, nac'het eo bet gant NLR kemer perzh e-giz barnerezh hervez kont, neuze Endemol (ar stal produiñ gall) nije skarzhet anezhi eus al leurenn lec'h oa hi sañset kanañ ivez. Setu ar pezh e vez kontet er gazetenn, evidon forzh penaos hag aze on a-du ganeoc'h oa ket dao dezhi kemer perzh er c'honkour nul-se...
(0) 

Ar Vran Le Vendredi 2 décembre 2011 15:50
@PYP
Bien sûr (j'écris en français car tout le monde ne parle hélas pas Breton).
Je suis bien au courant de l'annulation de NLR pour ce travestissement. Reste que s'il n(y avait pas eu mésentente, Mademoiselle aurait chanté "Tri Martolod" et donc acréditer que la Bretagne =4 départements. Je suppose que comme je l'écrivais plus haut, pour convaincre du bien fondé du choix de Brest comme lieu, on aurait pu voir la chorale d'Iroise qui chanteront des chansons de marins bien bretonnes comme "c'est un fameux trois mats" (chanson bien bretonne s'il en est - c'est de lhumour...) d'où mon idée pour faire plus authentique : le défilée de bigoudens !!!! et l'élection des miss en ciré jaune (bottes obligatoires !!!)
N'importe quoi!!!!!!!!!!!!!!!
(0) 

Alwenn Le Vendredi 2 décembre 2011 16:53
Il est dommage de lire toujours les mêmes faussetés et imbécilités à propos de Nolwenn Leroy, qui n'a de leçons de bretonitude à recevoir de personne, et encore moins en français !!
(0) 

Maryvonne Cadiou Le Vendredi 2 décembre 2011 23:37
@ Pierre-Yves Pétillon
Il y a aussi des non-bretonnants et des non-bretons tout court qui lisent ABP. Merci de penser à eux et de faire du bilingue, sur un article en français !
"Lu dans OF aujourd’hui, NLR a refusé de prendre part en tant que jury à ce qu’il paraît, alors Endemol l’a renvoyée de la scène où elle était censée chanter aussi. Voici ce qui a été raconté par le journal, pour moi n’importe comment et là je suis d’accord avec vous que ce n’était pas nécessaire qu’elle participe à ce concours nul".
Voici le lien :
(0) 

Pierre-Yves Pétillon Le Samedi 3 décembre 2011 12:42
Souezhet on ! Rebechet e vez da NLR pas bezañ breizad a-walac\'h, \'blam e gan e brezhoneg hag he deus graet strivoù evit se gav din... Ha din me respont e brezhoneg war ul lec\'hienn sañset kelaouiñ eus pezh c\'hoarvez e Breizh, eus ar brezhoneg, hag all...
Supprenant ! L\'on reproche à NLR son manque de bretonnitude, elle qui a qu\'en même fait l\'effort d\'apprendre le breton et de chanter dans cette langue... Et à moi de répondre en breton sur un site rendant compte de l\'info en Bzh, sa langue, etc...
Mag em eus respontet e brezhoneg eo just a-walc\'h evit diskarañ ar rebechoù graet d\'ar re ha glask deskiñ pe ober gant ar yezh-mañ, memes ma ne vefe nemet evit ober \"marketing\" (ur ger saoz) ganti evel seblant soñjal tud zo !
Si je répond en breton c\'est justement pour renverser les reproches de certains envers ceux qui font l\'effort d\'apprendre et d\'utiliser cette langue, même si c\'est pourr le \"marketing\" (mot anglais) comme semble le songer certains !
L\'ABP cède donc aussi à la loi du plus fort ? Je sais déja l\'argument que l\'on va m\'opposer, pour que le débat est lieu il faut que tout le monde se comprenne... Alors arrêtons de jeter la pierre à ceux qui mettent en valeur des langues autres que celles qui dominent, même si ils ne le font que pour se faire valoir et cela reste à prouver concernant NLR... Dont je rappelle que je ne suis pas particulièrement fan au demeurant.
(0) 

Yann LeBleiz Le Samedi 3 décembre 2011 17:04
Si NLR a refusé de participer au jury, il serait intéressant d'avoir son explication (enfin, si elle le souhaite). En tout cas, c'est très bien!
Une chose est sûre, c'est que ce concours est une claque pour les Bretons du fait de son exclusion de la Loire-Atlantique.
A ce titre, l'attitude des élus de Brest est une honte!
Comme quoi, pour les Brestois, leur fiéreté de bretons ne pas pas plus loin que quelques Euro!
(0) 

Maryvonne Cadiou Le Samedi 3 décembre 2011 21:21
@ Pierre-Yves Pétillon
Je ne vous reproche pas de répondre en breton, lisez bien, je parle de bilingue. J\'aurais seulement souhaité trouver aussi votre traduction et ne pas avoir à la faire, pour les raisons que j’ai expliquées. Il n’est pas question de « la loi du plus fort ». Il est question de respecter les lecteurs et de ne pas imposer le breton seul sur un article en français. Me suis-je bien fait comprendre ? Je note toutefois un bon progrès dans votre dernier communiqué. Merci.
Vous me sembliez avant rejoindre ce que je dénonçais des bretonnants \"penn kil ha troad\" sur
Il y a des pages en breton sur ABP où vous avez loisir de commenter en tout breton.
Et ça vous évitera des fautes de français comme ici : « pour que le débat est lieu ».
A galon memestra (et je ne traduis pas !)
(0) 

Pierre-Yves Pétillon Le Mardi 6 décembre 2011 12:24
@Mayvonne : A-du ganit, met ma vez eus ar gaoz war ar pajennoù e galleg nemet ken ? Penaos e vez graet neuze ?
D'accord, mais si le débat n'a lieu que sur les pages en français, comment fait-on ?
Quant à mon niveau de français, je traîne certaines lacunes depuis très longtemps (ayant subit les affres de la méthode dites globale...) siwazh din ! Et parfois entraîné par par la fougue j'oublis certaines règles élémentaires de cette langue parfois belle mais souvent par trop compliquée à mon goût...
(0) 

Maryvonne Cadiou Le Dimanche 11 décembre 2011 02:40
Sympa Pierre-Yves !
Penaos e vez graet neuze ?
1 ) Eh bien, on se propose pour traduire l'article en breton pour ABP. Non sans rire, ce serait tout-à-fait possible (bénévolement, faut-il le préciser ?). Nous ne sommes pas nombreux et une aide comme cela, ponctuelle, serait la bienvenue, pour sûr. Dans les deux sens même.
Suffit de cliquer sur [Écrire à l'auteur] en bas de l'article et, soit d'envoyer sa traduction (qui sera mise en ligne avec mention du nom du traducteur, mais pas de pseudo), soit de demander à être joint pour en parler.
Avis aux amateurs !
2 ) le français..., je vous ai un peu rudoyé.... Digarezit din ? Question de génération surtout, bien qu'il y ait quelques exceptions comme Louis Bouveron par exemple. J'ai de la chance d'avoir eu un très bon enseignement, juste après la guerre.
Je remarque que les bretonnants ne font pas de fautes en breton (à part écrire parfois la forme orale avec ses élisions). Je pense que l’apprentissage du breton ayant été vraiment voulu, les esprits sont mieux disposés. Il n’en reste pas moins que l’enseignement du français en France a été lamentable depuis... les années 60, 70 ? En même temps que la « théorie des ensembles » en maths (je fais deux patates, des flèches entre les deux, et voilà c’est réglé et personne n’a rien compris !).
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons