Nantes. Johanna Rolland voterait non au rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne

-- La réunification --

Communiqué de presse de Bretagne Réunie
Porte-parole:

Publié le 12/01/21 13:24 -- mis à jour le 12/01/21 14:48

Johanna Rolland, Maire de Nantes votera contre la réunification !

C’est sans surprise que Bretagne Réunie découvre la dernière prise de position de Johanna Rolland sur la Réunification, car déjà au lendemain de sa réélection, dans le Figaro de juillet 2020 elle indiquait que malgré la nomination d’un adjoint aux enjeux bretons, elle restait hostile à la Réunification.

Par contre au nom de la démocratie et sans doute impressionnée par la réussite de la pétition de Bretagne Réunie des 105 000 signataires favorables à une consultation, elle souhaite faire voter son Conseil municipal pour demander à l’État... un référendum.

Elle ne prend aucun risque puisqu’aujourd’hui, au regard de la Constitution et des lois en vigueur, un référendum est IMPOSSIBLE à réaliser.

La solution la plus crédible aujourd’hui, c’est de demander l’inscription de la Réunification au plus tôt, par exemple, dans le projet de loi 3D (décentralisation, différenciation et déconcentration) promis par le Président de la République.

Lors du passage de 22 à 13 régions, y-a -t-il eu référendum ou consultation ? Une loi a suffi !

Si elle est favorable à l’organisation d’un référendum sur la question, la maire de Nantes voterait non au rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne.Ce communiqué est paru sur Bretagne Réunie

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1

Vos commentaires :

Killian Le Tréguer
Mardi 12 janvier 2021

On ne fait pas le rattachement du 44 à la Région Bretagne avec des élus qui y sont hostiles dans le 44.

Si un changement est imposé d'en haut, ce sera la fusion "Grand"-Ouest, que les bretons ne veulent pas en grande majorité.

Il faut des élus FAVORABLES à une Bretagne à 5 départements en Région Bretagne (c'est déjà, je pense le cas, en majorité) et en Loire-Atlantique (et là ce n'est pas le cas, encore plus lorsqu'ils ont du poids).

Il est temps aussi d'exposer la situation clairement.

Krys44
Mardi 12 janvier 2021

Elle soutient Hidalgo pour une candidature à la présidence . Elle vise un ministère . Nous avons déjà eu Valls ! Il est maintenant le seul membre de son "parti espagnol" !

jakez Lheritier de St Nazer
Mardi 12 janvier 2021

Il y en a dans le conseil municipal de Nantes qui sont de C... entre deux chaises.!

Drôle et inconfortable position pour l'avenir,surtout avec les élections qui arrivent.

les combats bretons continuent.

sparfell
Mardi 12 janvier 2021

..Ha gant ar vezh evit tud an UDB bet dilennet gant Rolland! Gant ar vezh... Loened brein, memestra!

AFB-EKB
Mercredi 13 janvier 2021

Et pendant ce temps là la direction de B.R. répète comme un mantra : "B.R. ne fait pas de politique " !

Quelle est sa stratégie ? Qu'attend elle pour lancer un mot d'ordre de mobilisation ?

Tiern e peb Amzer

AFB-EKB

Petillon p
Mercredi 13 janvier 2021

Il n'y avait que les gogos pour croire cette élue du PSF... Le salut ne serait il pas dans un front unitaire des autonomistos-régionalistos-independantistes aux prochaines élections régionales et départementales ? Mais dans ce cas l'UDB semble complètement hors jeu !

daniel pierre
Mercredi 13 janvier 2021

tout simplement Mr de rugy au féminin 4Il fut un temps ou les dirigeants ,les seigneurs ou les nobles mourraient pour l'honneur ou le respect de leur parole . Mais e temps est révolu ,une seule solution la seule solution continuer le chemin sans eux . Cap sur la réunification et l'autonomie ;en avant toute. Il ne manque pas en Bretagne de femmes ou d'hommes d'honneur et de conviction pour mener le bateau . Alors soyons fier du chemin parcouru et prenons conscience du chemin à parcourir.

Le jacobinisme est en phase terminale ,et montre au monde entier stupéfié on incapacité a gérer une crise Demain une nouvelle société verra le jour;c'est a nous Breton de prendre toute notre part dans n'élaboration de ce nouveau monde .Ne plus jamais faire confiance a des eprésentants de partis nationaux Français .

Que vaut une promesse respectée sous la contrainte, ? Le GHD ? Il n'y a rien a attendre des jacobins netra, parce qu'ils ne sont rien

un deiz a vo sklaer an amzer

Lucien Le Mahre
Mercredi 13 janvier 2021

Eh bien voilà, nous y sommes !

Et d’un autre côté on nous propose un nouveau leurre par presse interposée : une «collectivité de Bretagne», qui pourrait effectivement nous intéresser si elle incluait le 44, ce qu’elle n’envisage évidemment pas.

Tant pis : une collectivité unique représente pour l’Etat une simplification, donc des économies. En échange, on nous rend le 44. C’est donnant-donnant.

Et puisque les régionales approchent, sommes-nous condamnés à voter éternellement pour des formations qui n’inscrivent même pas la Réunification dans leur promesses de campagne ?

jakez Lheritier de St Nazer
Mercredi 13 janvier 2021

Il faut aussi éclaircir nos "petits cerveaux" sur le rôle d'A la Bretonne dans la municipalité nantaise et ses comportements avec Mr Samzun le maire de St Nazer en ignorant les combattants bretons nazairiens?

Metchnikoff philippe
Mercredi 13 janvier 2021

J'AVAIS TOUJOURS VOTE PS AU DEUXIEME TOUR JUSQU'A LA RECULADE DE HOLLANDE AU MOMENT DE MODIFIER LA CARTE DES REGIONS.

ON NE M'Y REPREDRA PLUS.JOHANNA N'EST PAS PRET DE RENTRER AU GOUVERNEMENT ET

C'EST TANT MIEUX. ON A EU ASSEZ DE JACOBINS APRES LES HOLLANDE, VALLS ,AYRAULT,FILLON...

Allo l'UDB ?
Mercredi 13 janvier 2021

Allo l'UDB y a un problème ?

Allo EELV y a un problème ?

On attend les prises de positions s'ils ont un minimum d'honneur et de conviction politique.

sparfell
Mercredi 13 janvier 2021

Bonjour,

L'honneur, les élus UDB et Verts qui fricotent avec Rolland - la soupe est visiblement bonne - l'honneur donc, ces gens-là ne savent pas ce que c'est. Ret vo deomp skarzhañ an dud-se, ken brein int.

Muichka
Mercredi 13 janvier 2021

- Il est urgent de voter Bretagne dans une élection régionale, et aussi d'avoir des candidats bretons qui affichent haut et fort, "Bretagne oui, ET à 5". Et surtout, mettre les élections locales sur le terrain local.

- Il est urgent de voter pour les partis... au fait, il n'y en en a plus qu'un, l'UDB s'étant déconsidérée à Nantes.

- Il est urgent de clarifier le positionnement de certaine association qui soutient Johanna Rolland, PS, qui affiche qu'elle votera NON à un rattachement, mais qui soutient un référendum, espérant que la question soit "voulez-vous la fusion des régions OUI ou NON" et où on ne parlera pas de Bretagne.

- Il est urgent que Bretagne Réunie – qui a eu un problème de communication, et de décision, contre un comité local de Nantes qui n'en fait qu'à sa guise, et soutient Johanna Rolland, bien qu'elle affiche être contre le rattachement. La preuve de leur naïveté est faite. Ils voulaient peut-être flinguer BR ? – se repositionne.

- il est urgent que le Parti Breton annonce qu'il sera présent à l'élection régionale en B4 (ptêt pas en chez les paysdeloiriens), et qu'il affiche ses lignes directrices.

- il est urgent que des Bretons s'unissent, je ne parle pas là seulement du PB, pour créer des binômes pour les départementales, yc en L-A, en affichant leur volonté de la réunification AVANT tout.

- il est urgent de dire que l'on est contre une collectivité unique si elle ne concerne que B4. La propagande nationalo-parisienne a commencé, vantant maintenant les mérites des collectivités uniques. A votre avis, qui sera le dindon (co*illon de la farce) ? Il en sera fini de la Bretagne !

Gast !

Killian Le Tréguer
Mercredi 13 janvier 2021

Les deux options solides pour avancer réellement sur la réunification, les débats qui doivent être portés au plan électoral (élections départementales et régionales qui se tiennent en 2021, c'est l'occasion) sont d'un côté la mise en place d'une Collectivité Territoriale fusionnant Conseils Départementaux et Régional (exemple Corse, possibilité de statuts différenciés et d'expérimentation) et, en Loire-Atlantique , le rattachement pour une Bretagne à 5 départements et le positionnement pour/contre.

jean louis Le Corre
Jeudi 14 janvier 2021

Pour toutes les élections a venir ,s'il n'y a pas de liste Bretonne pro Réunification : Imprimer et mettre un bulletin "Gwenn ha Du "dans l'enveloppe !!! Ce sera peut etre NUL ,mais ça se remarque dans les bureaux de votes !

Loïk
Jeudi 14 janvier 2021

Oui le parti breton doit être présent.

Afin de mettre toutes les chances de son côté : être pragmatique, se construire une stratégie cohérente. En premier avoir pour soi, en mémoire, une devise semblable à celle de Bretagne Réunie  « la réunification rien que la réunification ». Ensuite pour que l'on nous écoute sans réserve il faut bannir de tous les sites bretons, le mot indépendance même si on y est attaché. Afin que les électeurs ne retiennent que les arguments favorables à la réunification. Pour un moindre mal on pourrait utiliser « autonomie dans la gestion du territoire ». Au lieu d'indépendance.

Mais on peut douter de la sagesse de tous les bretons.

Actuellement, un mouvement de fond en France exprime le souhait d'une décentralisation véritable, tenant compte de la Géographie, de l'Histoire. Les présidentielles sont proches. Afin de réclamer la réunification rapidement, si le pouvoir devient un tant soit peu girondin, il serait bon aussi que le mot indépendance soit déjà occulté.

Bravo à l'Alsace. Dans son cas : élus et population ont vibré ensemble depuis 2014 pour leur projet, avec l'Europe comme fil conducteur. Nos élus actuels en 44 sont-ils prêts pour une collectivité Bretagne B5 ? Non. Mais on peut faire des prévisions précises en ce sens, elles montreraient l'intérêt de B5. En particulier en ce qui concerne les ports.

Note : la collectivité d'Alsace dépend encore en partie du Grand Est

penn kaled
Jeudi 14 janvier 2021

Sur le plan électoral ,nous sommes face à un dilemme ,soit même dans le meilleur des cas une liste d'union des partis bretons ,mais pour quel résultat 3% aucun élu ,frais de campagne non remboursés ,beaucoup d'énergie humaine dépensée pour rien sinon peut être faire avancer des idées .De l'autre présenter des candidats issus des partis bretons sur des listes LR PS ou autres , cela permet d'avoir quelques élus qui vont défendre les thématiques bretonne dans les hémicycles ,certains vont un peu vite les accuser d'opportunisme ,alors que malheureusement dans le contexte d'indifférence globale de la population ,cette solution me parait la moins mauvaise .

Rafig NAONED
Jeudi 14 janvier 2021

C'est uniquement son avis et son avis ne vaut que pour elle ! Elle ne représente que 1/1000000 des habitants du 44.

Mais en ces jours de brouillard médiatique, 1 avis vaut plus qu'un fait acté par 105.000 citoyens du 44.

C'est de la com, pas de la politique ni de la démocratie.

Rafig
Vendredi 15 janvier 2021

C'est son avis et ça ne veut que pour elle.

Elle ne représente que 1 millionième des habitants du 44.

En démocratie c'est le droit qui prime pas les avis personnels.

Le fait est que la ville de Nantes et le départements de Loire-Atlantique sont issus de la Bretagne.

Le preuve c'est que des drapeaux bretons flottent en 44.

penn kaled
Dimanche 17 janvier 2021

Pour Loïk c'est davantage le terme nationaliste qui faudrait bannir , l'indépendance oui , dans le sens ou à mon avis , elle ne peut , si elle doit se réaliser , que d'être progressive Un tel statut du jour au lendemain ,sans préparation aboutirait rapidement à une catastrophe ,surtout s'il n'y avait pas d'approbation massive de la population bretonne .Une Bretagne prenant son destin en main me semble un argument réaliste pour le moment .Mais le problème quel pourcentage peut faire une liste d'union de mouvements Bretons ??? S'il reste marginal nos adversaires trouverons à dire que l'on n'est pas représentatif .En fait ,même des personnes un peu sensibilisées aux causes bretonnes ne votent pas forcément breton ,car elles mettent d'autres priorités en avant .C'est risqué de surfer sur ces dites priorités qui peuvent en plus être antagonistes suivant les différentes sensibilités politique .Je reconnais que c'est très compliqué , nous ne sommes pas en Ecosse ou Catalogne ,voilà pourquoi je pense que si des militants peuvent s'inscrire en position éligible sur d'autres listes bien placées ,ce n'est pas la bonne solution certes ,mais la moins mauvaise .

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 1 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.