Naig ar Gars : une lettre ouverte à Jean-Jacques Urvoas et Bernard Poignant

-- Politique --

Communiqué de presse
Par Fanny Chauffin

Publié le 17/09/12 14:47 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

La conseillère régionale UDB s'insurge contre la célébration du 21 septembre prévue en mairie de Quimper.

Dans une lettre ouverte adressée à Jean-Jacques Urvoas, Bernard Poignant et Maryvonne Blondin, Naig Le Gars,conseillère régionale UDB, fait savoir qu'elle ne se rendra pas à la célébration de l'anniversaire de la proclamation de la République qui aura lieu le 21 septembre, à l'hôtel de ville de Quimper.

«Je goûte assez peu ce genre de manifestations quel qu'en soit le thème, par souci sans doute de ne pas heurter mon agnosticisme et par celui de conserver mon libre arbitre. Je goûte encore moins s'agissant de l'événement, pour lequel vous faites grand cas et qui me pose problème. Entendons-nous bien, loin de moi l'idée de refuser la République, en tant que concept et Régime politique légitime.

Mais il me semble que nous devrions avoir sur sa genèse en France, un regard plus critique et détaché de la vision mythique, voire exaltée et quasi religieuse, que l'on entretient dans certains milieux, politique notamment.

Critique, du point de vue de l'histoire, en reconnaissant qu'elle a été précédée de massacres dans les prisons, perpétrés par des sans-culottes fanatiques (qui nous renvoient à certains fanatismes à l'oeuvre aujourd'hui), avec la complicité passive des autorités de l'époque (Danton, Robespierre...).

Qu'elle a été validée par une victoire militaire, elle aussi magnifiée (alors qu'elle ne fut qu'une «modeste canonnade»)... Et qu'elle se traduisit rapidement par la Terreur, une forme de gouvernement tyrannique, qui servira de modèle à bien des dictatures qui s'en sont inspirées (en URSS notamment).

Critique encore, car cette première République est à l'origine d'un profond malentendu, du point de vue de l'organisation du territoire, et du rapport au pouvoir. Celui-ci sera résolument - et durablement- parisien et centralisé, et ce «jacobinisme» aura lui aussi ses disciples, en tant que «phénix du monde».

C'est donc à cette République, Une et Indivisible, que je m'oppose, en tant que démocrate et autonomiste, et à laquelle j'espère, nous mettrons fin (enfin!) grâce notamment aux travaux de Jean-Jacques afin qu'une loi soit votée en ce sens, pour mettre en place une République (réellement) décentralisée et respectueuse de ses langues, que la première République a voulu détruire.

La Bretagne pourrait être à ce titre, un laboratoire en matière d'expérimentation, dans plusieurs domaines (dont la culture, mais aussi le foncier, l'économie, l'eau, et l'énergie...).

En attendant la VIe République, fédérale et sociale, que j'appelle de mes voeux. Dans cette attente, et si vous fêtez cette inflexion fondamentale de la République ; promis, je viendrai».

Naig Le Gars, conseillère régionale (UDB)

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1278 lectures.
mailbox imprimer
Docteure en Breton-Celtique à l'Université de Rennes 2 et au groupe Ermine-CRBC, enseignante au lycée Diwan. Autres sites : Tv bro Kemperle et Tvlise Diwan Karaez. Contributrice à l'ABP depuis 2005 : des centaines d'articles, des centaines de vidéos en français, comme en breton.

Vos commentaires :

Eric Pianezza Le Page
Lundi 17 septembre 2012

Bravo Naïg !

On ne saurait mieux dire.

Félicitations !

marc iliou
Lundi 17 septembre 2012

Tout à fait d'accord avec cet article,il est temps de se débarrasser de cette cinquième république parisienne qui ne nous apporte rien , la première a fini dans le terrorisme et le sang comme le dit bien cet article .

il serait temps de passer à une république qui sache ce que c'est que la démocratie,le droit des peuples à disposer d'eux mêmes,la liberté,l'égalité,la fraternité,ces mots employés par les "républicains" mais vides de sens réel depuis des lustres.

Mais il ne faut pas trop compter ni sur la droite française ni sur la gauche française encore moins sur les extrèmes pour arriver à ce genre de résultat!

A. LeGwern
Mardi 18 septembre 2012

Enfin un acte de courage politique qui nous change de l'attitude de l'UDB qui a choisi le rôle dr supplétif de la gauche ...Il est urgent de sortir de la vénération de la républque française, archétype et référence éternelle de la démocratie; mais en fait modèle de bien des totalitarismes, et responsable de génocide culturel en Bretagne et ailleurs.

Fabien
Mardi 18 septembre 2012

200 ans après, la propagande thermidorienne sur Robespierre agit encore ! Robespierre est plus proche de vous que vous ne le pensez ! Lisez son projet de confédération avec la corse de Paoli ! Lisez sa défense de la commune libre d\\\'Issy L\\\'eveque, Lisez sa défense de la décentralisation dans son projet de constitution de 1793 ! Sur le massacre des prison Robespierre n\\\'y est pour rien, propagande toujours, celle là vient des Girondins. Les jacobins sous la révolution ne sont en rien centralisateurs ! Bref vous qui avez été professeur d\\\'histoire renseignez vous...

Tiern e pep Amzer
Mardi 18 septembre 2012

Naig a zo kalonek tre.Aheurtiñ rouedad ar franmasoniri e vo start ar jeu eviti

Naon-e-dad
Mardi 18 septembre 2012

A-du penn-da-benn gant pennad Naïg ar Gars. Skrivet eo ha skrivet mat!

D'accord avec ce qu'écrit (très bien, et très sobrement)Naïg ar Gars, qui exprime ici un point de vue très largement partagé en Bretagne (5 départements).

JIPE 44
Mardi 18 septembre 2012

Bon courage !

Fabien
Mardi 18 septembre 2012

Savez-vous que Robespierre appuya Paoli dans son idée d'autonomie Corse dans un cadre confédéral ?

Voilà un extrait de son projet de Constitution (certes jamais installé à cause de la guerre et du coup d'Etat de 1794) : "fuyez la manie ancienne des gouvernements de vouloir trop gouverner, laissez aux individus, aux familles, aux communes le pouvoir de régler elles-mêmes leur propres affaires" Après la centralisation sous Napoléon,les jacobins deviendront centralisateurs mais Robespierre n'y est pour rien !

SPERED DIEUB
Mardi 18 septembre 2012

Pour Fabien c'est vrai que les jacobins n'étaient pas, contrairement aux montagnards , à l'origine.... centralisateurs,par contre ils étaient départementalistes et ils étaient partisans de la suppression des provinces premier acte en ce qui nous concerne du démantèlement géographique de la Bretagne

C'est vrai que par contre jacobin revient actuellement excessivement dans le sens qu'il y a une perversion du sens de ce terme depuis son origine , Il faudrait plutôt stigmatiser à juste titre l'état français centralisateur ou le colonialisme francilien d''ailleurs ces notions seraient plus compréhensibles de la part du breton moyen

Fabien
Mardi 18 septembre 2012

Je suis d'accord avec Spered Dieub, mais n'oubliez pas que ce sont les députés bretons (tous du tiers état) qui ont voté d'enthousiasme la création des cinq départements de 1790 et des quarante cinq districts. Ils ont signé sans difficulté le texte de la République une et indivisible. Ce n'est pas les parisiens qui les ont obligés à le faire. Ils étaient bien Breton comme Guy Leguen Kerangal ou Lanjuinais (l'un des fondateurs du club Breton,futur club des Jacobins !),Tous élus au suffrage universel masculin.

Patrick Yves GIRARD
Mardi 18 septembre 2012

Les députés bretons du tiers-Etat avaient souscrit précédemment la suppression des "privilèges" de la Bretagne mais à la condition qu'elle soit ratifiée par les deux autres ordres du Parlement & des Etats de Bretagne ce que Paris s'est bien gardé de faire en en connaissant le résultat. Juridiquement leur vote pour le dépeçage administratif est donc caduc.

Cordialement.

Yann LeBleiz
Mardi 18 septembre 2012

@ Fabien

Un député breton pouvait signer ce qu'il voulait en France, cela n'avait de valeur que si les Etats de Bretagne et le Parlement confirmaient.

Hors, les Etats de Bretagne et le Parlement n'on rien confirmé!

Il y a quelques années de cela, députés français sont allés apporter leur soutien à Saddam Hussein, cela n'a pas empêche la France d'entrer dans la coalition et de lui faire la guerre!

Il y a une très grande différence entre les "érrances" des certains députés et la décision d'un Etat!

Par contre, je m'étonne de cet article de l'UDB, eux qui clament qu'ils sont régionalistes français!

Il y a déjà eu 5 républiques en France, ils veulent un 6ème et pourquoi pas une 7ème...

Qu'est-ce que cela change quand le Pdt français (soutenu par l'UDB) se dit héritier de la 3ème République et de Jule Ferry (les thérories raciales) et de Gambetta (le camp de concentration pour les bretons à conlie).

Faudrait que l'UDB sache enfin ce qu'elle veut!

Et pendant ce temps, l'Alsace avance, avec le soutien de Holland, bien qu'elle soit 100% à droite!!!

Piler Lan
Mardi 18 septembre 2012

Kalonek eo emzalc'h N. ar Gars.

Faziañ a ra dwb Robespierre : Seycher en deus prouet n'eo ket "complicité passive" eo a oa met "complicité active". Ur muntrer ken gwazh hag Hitler nemet n'en doa ket ken avanset an "a-raokadennoù" teknikel da lazhadegañ. Gwashoc'h eget Hitler pa sonjer rak Robespierre en deus roet urzh da lazhañ tud a oa sitoianed, d l e mistri war ar republik sañset !!!

Ar reizhad republikan gall a zo fall.

Reizhad ar republik c'hall a zo bet kreizennet atav.

N'on ket paotr ar republik kement-se, pe neuze e doare Suis, ha c'hoazh ...

Pierre CAMARET
Jeudi 20 septembre 2012

Bravo .

Vous me reconciliez (un peu ) avec l'UDB.

Voila , un Bon language et celui ordinaire des Beni Oui Oui .

Le changement maintenant Oui , mais pas avec M.HOLLANDE , ni M.SARKOZY.Il y a bien quand dans cet hexagone de 64 millions d'habitants Un homme( ou une femme ) francais ou Breton , ou alsacien ou ........ capable de relever un defi et d'imposer des choses justes et coherentes a l'époque ou nous sommes et avec les circonstances qui nous entourent .

eugène Le Tollec
Vendredi 21 septembre 2012

Pierre CAMARET

Non,Pierre Camaret,il n'y a que de la veuleurie,à droite comme à gauche.

Les gens ne veulent construire que pour mieux se servir.

Les décideurs sont là pour appâter le gogo,avoir des voix et ensuite leurrer l'individu (voir les bretons et leurs élus,surtout le paquet actuel).

Je lis ,ici, l'apppel à une sixième République pour qui?

Pour refaire une démocratie binaire?

Tous demandent leur Bretagne

Quelle gouvernance?(Gauche ou droite ou d'extrêmistes?

Réaliste,pragmatique ou dans l'utopie permanente?

Où est le juste milieu de ce pays?.

J'ai toujours dit qu'une gouvernance doit être apolitique,assez de gauche,assez de Droite,assez d'obédience.

L'UDB,qui promettait une force bretonne(à suivre),n'est que l'exemple de ces servitudes de basses contingences!,leur allégeance dénote ce souci de paraître ,d'avoir une place au soleil français (conseil régional,conseil général,conseils municipaux).

Quelques uns se sont éloignés du PS (mais à quel titre?).

eugène Le Tollec
Vendredi 21 septembre 2012

Naig ar Gars

Madame ,vous parlez de la République que des élites nous imprègnent depuis la Révolution (élites de l\'Etat,de Paris

République \"Une et Indivisible\" ,voilà le credo républicain,voilà le livre de messe,voilà la nouvelle religion remplaçant le christianisme!

Mais la République ne peut pas êtrte une,elle est multiple, l\'identité de la République n\'est qu\'une somme d\'identités premières ayant formé cette nation( il n\'y aurait jamais eu de France,s\'il n\'y avait pas eu les peuples premiers de France,bien avant l\'idée même de France.

Je suis donc breton,par origine et français par volonté de l\'histoire (hégémonie monstrueuse de la Francie).

La Bretagne ne peut pas renaître dans une utopie voulue par le centralisme parisien.

Les mots tels que droit \"à l\'experimentation \" sont du pur produit parisien.

Pourquoi de l\'expérimentation qui, de fait, nous met sous la coupe et la décision du centralisme.

Une pensée Bretonne doit être au dessus de tous ces arguments parisiens!

Vous parlez de sixième république , mais quelle république française (nous avons un vaste choix de définitions et solutions)?

Pour la Bretagne ,quel positionnement?

ELT

ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 4 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner