-- Politique --

ñ : le Conseil régional de Bretagne administrative réduit les Bretons à la mendicité

Communiqué de presse de Parti Breton (porteparole Sébastien Girard) publié le 5/10/17 18:15

Le Conseil régional de la Bretagne administrative s’apprête à voter un vœu pour que le droit français autorise le tildé sur le N de Fañch en Bretagne.

43194_1.jpglogo Parti Breton

Les élus des partis français, confortablement installés dans le système France, en sont réduits – quand ils l’osent – à mendier de leur tutelle parisienne le droit d’utiliser en Bretagne la langue bretonne.

Peut-être le tribunal administratif (juridiction d’exception uniquement connue sous une forme proche en Turquie) fera-t-il machine arrière sous la pression ?

Mais ce comportement est très révélateur d’une assemblée régionale croupion, de comportements politiques de confort, qui, sur cet exemple symbolique, comme sur la fiscalité, la politique économique, la transition énergétique, le numérique, la maritimité, les droits sociaux, la réunification, la défense des droits de la Nation Bretonne et le bien-être des Bretons, et bien d’autres sujets, font preuve – sans vergogne – d’une servilité sans limite, à contre-sens de ce qui se passe partout en Europe.

Il est bien évident que cette servilité concourt à l’appauvrissement de la Bretagne et des Bretons par des transferts massifs d’argent, fruit du travail des Bretons, vers l’Ile-de-France.

Pour mettre fin à ce système mortifère, il est nécessaire que les Bretonnes et les Bretons se retrouvent – comme ailleurs en Europe – autour d'une force politique centrale, démocratique, responsable qui ait – chevillé au corps – les droits de la Nation Bretonne et le bien-être des Bretons.

Le Bureau politique

mailbox imprimer