-- Festivals --

Motocultor Festival 2019, de l’audace et pas de changement climatique majeur

L'affiche officielle 2019
L'affiche officielle 2019

Le Motocultor Festival 2019 élargit son champs d’action en exacerbant le côté farceur revendiqué depuis le début grâce à la surprise Henri Dès et en y programmant l’opéra rock « Excalibur » d’Alan Simon. Avec l’installation d’un village médiéval en prime. Tout cela sans pour autant faire dévisser l‘image d’un Festival Metal à la programmation éclectique et très pointue, devenu le 2e événement de ce type en France.

Depuis le Sold Out retentissant de l’année dernière, les finances et les nuages noirs et bas ont repris des couleurs, redressant enfin les comptes. Tout en espérant développer enfin de façon pérenne et sortir définitivement du rouge en 2021, le festival a pris le risque d’ajouter un 4e jour dès cette 13e édition, 6éme du nom à Saint-Nolff, fixée à priori définitivement sur le site de Kerboulard depuis que le festival a stoppé son itinérance dans le Golfe du Morbihan. Cette année encore, les préventes sont presque à bloc, à 3 jours de l’ouverture des portes.

Comptant sur son positionnement géographique breton et ses racines celtes associées, ce jeudi 15 août férié sera sous le signe de la légende Arthurienne puisque le Nantais Alan Simon y fêtera les 20 ans de son opéra rock Excalibur, avec 120 participants dont beaucoup de pionniers des ex-seventies et eighties du folk et du rock progressif. Cela aux côtés des Suisses de Eluveitie dont le show fera date, mais aussi du breton Alan Stivell et des Est-Allemands Corvus Corax, eux-mêmes ex-participants d’Excalibur. Le jeudi verra l’installation de troupes professionnelles dédiées au médiéval, tant en terme de show que d’artisanat, l’artisanat y restant jusqu’au dimanche, l’événementiel médiéval seulement le jeudi. Henri Dès, le Parrain Dieu Suisse intello de la chanson pour enfants, fan de Elvis et Georges Brassens, jouera du haut de ses 94 Olympia et 77 ans ses classiques revisités façon rock’n’roll sous l’impulsion de son fils, soit « Henri dès & Ze Grands Gamins ».

Côté développement numérique, ou plutôt numéraire, le Cashless, soit le paiement sans contact grâce au bracelet d’entrée que l’on charge via les guichets sur place, fait aussi son entrée, facilitant la vie de tout le monde, des organisateurs surtout, quand le système est bien au point. Les équipes s’activent tout autant à améliorer les systèmes de navette, l’hygiène, les campings, l’écologie et la restauration, chaque année aura vu son lot de nouveautés. Le festival est un peu à part et doit son succès à un public fidèle et patient, ronchon parfois, toujours satisfait au final. La moyenne d’âge doit être un peu plus jeune que celle du Hellfest, d’où l’ambiance encore plus fêtarde et exacerbée du «metalkid gamin terrible et soiffard» observable pendant la moitié de la semaine, et cela du camping officiel jusqu’au camping des bénévoles, antre du Macumba. Ce public n'en reste pas moins spécialisé et sait très bien ce qu'il va voir, revoir ou attendre de voir une prochaine fois, les programmations s'entrecroisant partout en Europe.

La sélection ABP, non exhaustive loin de là… pour ces 4 jours : Hatrebreed, Magma, Death Angel, Korplikaani, Marduk, Watain, Sacred Reich, Solstafir, Eluveitie, Freak Kitchen, Voivoid, Aborted , Eyehategod…

Motocultor Festival – Saint Nolff 56 / Bretagne, du 15 au 18 août 2019

Le site

Voir aussi :

mailbox imprimer

Vos commentaires :

L'auteur a décidé de ne pas autoriser les commentaires pour cet article.