Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Interview -
Mona Bodennec est redevenue Maryvonne Hellec
« A côté des chants traditionnels, j’ai eu envie de créer des chants, en breton, parlant des problèmes actuels, avec des rythmes actuels ».
bernadette Poiraud pour Journal La Mée le 15/10/06 15:40

Concert le 10 octobre à Paris

Maryvonne Hellec est née en Algérie, issue d’une famille bretonne de la région de Pontivy. « Mon père jouait de la mandoline, mon enfance a été accompagnée de musiques du monde, y compris du Maghreb » dit-elle. La jeune fille mène en parallèle des études musicales (piano) et littéraires. Lors d’un séjour à Dublin (Irlande), elle découvre « la convivialité, la spontanéité, l’esprit d’enfance des Irlandais » « et tant de belles voix et de belles mélodies ».

« Ils m’ont demandé de chanter. J’ai fini par oser. Les Irlandais m’ont dit : " vous avez une voix de chez nous " . Alors j’ai appris des mélodies irlandaises »

De retour en France, à Lesneven, Maryvonne Hellec enseigne le breton. « A côté des chants traditionnels, j’ai eu envie de créer des chants, en breton, parlant des problèmes actuels, avec des rythmes actuels ». C’est ainsi que Maryvonne Hellec a commencé à se produire sur scène sous son nom de femme : Mona Bodennec.

Tu ne voyais sur les arbres que branches desséchées / Les branches mortes, le lierre, les choses du passé/ Mais les roses éclosent sur de nouveaux rosiers / Un jour tu verras comment tout peut renaître….

Depuis quelques années, Maryvonne Hellec est venue s’installer à Nantes, puis à Joué sur Erdre. Elle réside désormais à La Meilleraye.

Sur scène, sa voix rayonnante éclate comme un feu de joie, fait vibrer des notes claires. La harpe celtique et la guitare accompagnent les textes sans les couvrir. Maryvonne Hellec, avec une très bonne élocution, chante la Liberté, l’école buissonnière, les joies du vent, mais aussi l’attente et le silence…. En soliste, ou accompagnée de chœurs, l’ambiance des chants est celtique, ample, chaleureuse et … moderne. La chanteuse-poétesse ne dédaigne pas les rythmes vifs ou saccadés du reggae. Cela donne une grande variété de textes et des mélodies originales qui libèrent les émotions cachées.

Ces chants ne sont pas vraiment les miens Ce sont des forces qui me traversent, Des ondes, ou ... des anges qui passent. La seule trace qui vaille de moi C'est celle que je laisse dans les coeurs.

Maryvonne Hellec vit désormais de son chant. Elle donne des concerts dans les églises, les châteaux, les théâtres et les cabarets, mais aussi les écoles, les hôpitaux et les résidences de personnes âgées. Elle sera en concert samedi 10 novembre 2007 à Paris.

Elle donne par ailleurs des cours de piano à Nantes et à La Meilleraye, ainsi que des cours de « chant bien-être » : découverte de sa propre voix, de sa propre expression par la voix.

Tél 06 61 63 18 80 Blog : (voir le site)

ABP/BP

Cet article a fait l'objet de 1395 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons