Mobilisation générale pour sauver les vignerons bretons libres

-- Justice et injustices --

Agenda de LE CLUB BRETON
Porte-parole: Karl POINSON

Publié le 2/06/16 21:57 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Parce que des vignerons respectueux de l'authenticité du Vignoble Nantais Breton - et de l'histoire de notre département - sont dans le collimateur du bras armé du projet de grande région - Val de Loire - c'est-à-dire Interloire !

Bien qu'une très large majorité de vignerons, aveuglés par les mirages du Val de Loire - ont vendu leur âme aux sirènes ligériennes, seule une poignée d'irréductibles vignerons bretons combattent et résistent encore et toujours à l'envahisseur.

Mais malheureusement ces «résistants - vignerons - bretons» dérangent le projet «Val de Loire» car ils sont en train de prouver que rester fidèle à son identité, à son histoire, bref à ses valeurs, est devenu aujourd'hui un atout «commercial» considérable.

Seulement, l'interprofession Interloire et son cortège de moutons-vignerons ne le voyant pas de cette oreille, a décidé de faire rentrer dans le rang ou faire taire ces «irréductibles bretons», quitte à mettre en péril la survie de leurs exploitations.

Comment ?

En sortant l'artillerie lourde et en faisant payer une CVO (Cotisation Volontaire Obligatoire) due par tous les viticulteurs de la région en échange de prestations ou de services destinés à développer les ventes des vignerons de l'interprofession.

Hors, justement, un grand nombre de producteurs nantais ne veulent plus entendre parler d’Interloire qui pour eux « a tellement nui à notre vignoble » et refusent ce racket organisé !

Interloire a donc décidé de mandater des huissiers de justice pour réclamer de l'argent aux vignerons libres, alors que les difficultés rencontrées sont dues à ces vingt années de torpillage des vins nantais dilués dans une appellation «Vin du val de Loire» qui en plus de duper le consommateur est en infraction avec le périmètre Unesco Val de Loire.

Étrangement ou pas, les principales cibles de ces huissiers sont les vignerons revendiquant leur identité bretonne, dont certains sont tout simplement menacés de fermeture.

Le collectif pour la promotion du vignoble nantais appelle donc à manifester, le 4 juin 2016, pour une grande et unique appellation Vins de Bretagne.

La manifestation doit se tenir samedi 4 juin 2016 à 10 h au domaine de la Quilla (Domaine Vinet) à La Haye Fouassière qui n’est autre que le domaine du Président d’Interloire !

Mobilisation générale !

Si vous ne pouvez pas y aller, partagez en masse cet appel, il faut que ça se sache qu'en France aujourd'hui il existe des entreprises qui sont menacées de fermeture parce qu'elles osent afficher la vérité historique !

Un événement facebook a été créé, voici le lien :

(voir le site)

Sachez que la situation est grave et que le vignoble nantais fait aujourd'hui face à l'une des pires attaques menées par les tenants d'une région Val de Loire qui ont bien compris qu'en faisant définitivement basculer le vignoble nantais, ils ne seraient plus très loin de gagner la guerre contre la bretonnitude de la Loire-Atlantique ouvrant grand les portes de leur belle région d'Orléans à Saint-Nazaire !

Plus que jamais, nous Bretons du vignoble nantais, avons besoin du soutien de nos frères et soeurs des 8 autres évêchés, il s'agit sans exagérer d'une question de vie ou de mort de l'identité bretonne dans le vignoble nantais et plus largement dans le pays nantais.

D'autres actions et mobilisations sont prévues, notamment des actions auprès de la cour de justice européenne, mais cela nécessite des moyens financiers importants que nous n'avons pas, mais que nous pourrons réunir via le financement participatif. Restez informés et tenez vous prêts à nous aider sur la page facebook (voir le site)

Vive le Vignoble Nantais Breton,

Vive le Pays Nantais Breton,

Vive la Bretagne réunifiée,

Bevet Breizh dieub

Karl Poinson, citoyen breton

Cet article a fait l'objet de 1455 lectures.
mailbox imprimer