«Miss Bretagne administrative». Bretagne Réunie convie à une animation devant le Palais des Congrès de Pontivy
Communiqué de presse de Bretagne Réunie

Publié le 25/10/10 17:48 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Lors de l'élection d'une « Miss Bretagne “administrative” » par la société Endemol le 26 octobre prochain, Bretagne Réunie envisage une animation devant le palais des Congrès de Pontivy pour protester contre cette élection ne respectant pas la Bretagne dans son intégrité.


Mardi prochain 26 octobre dès 19 h 30 (1)

Bretagne Réunie s'étonne du choix de la direction d'Endemol de créer une Miss « Pays de la Loire » en y intégrant le département de la Loire-Atlantique, alors que ce dernier est un département breton, et qu'il devrait participer aux élections de « Miss Bretagne ».


La lecture d'un livre d'histoire ou de culture générale devrait permettre à celles et ceux qui en doutent encore de constater cette réalité, et que les limites du département de la Loire-Atlantique sont celles du Duché de Bretagne, puis de la Province de Bretagne.


Bretagne Réunie souhaite rappeler que la partition de la Bretagne remonte au 30 juin 1941, et que l'invention « Pays de la Loire » n'est qu'un découpage administratif sans réalité humaine, historique ou culturelle, dont l'une des finalités est la destruction des identités fortes dans l'Ouest de la France.


Nous sommes agréablement surpris de constater que la Normandie est réunifiée pour la circonstance, que la Savoie a droit à sa « Miss », et qu'il est clair que l'argument du respect des découpages administratifs n'a pas de sens.


Nous considérons donc ce choix comme discriminatoire.


Par conséquent, nous demandons à la société Endemol, de nous confirmer que pour les prochaines élections de 2011, elle tiendra compte des vœux favorables à la réunification des deux assemblées bretonnes (Conseil Régional dit “de Bretagne” et Conseil général de Loire-Atlantique) et qu'elle respectera la volonté de la grande majorité (2) des Bretonnes et des Bretons de mettre un terme au charcutage administratif de leur territoire.


Bretagne Réunie 


(1) Pour les Nantais(e)s un rendez-vous est prévu pour un co-voiturage mardi 26 à 18 h sur le parking en face du Mac Do de la Zone Atlantis de Saint-Herblain.

(2) Le sondage gouvernemental de mars 2009 confirme que 68 % de la population des cinq départements bretons est favorable à la réunification de la Bretagne.


Bretagne Réunie

BP 49032 

44090 Nantes Cedex 1 

(voir le site)    de Bretagne Réunie   

Contacts : 

contact [at] bretagne-reunie.org      

06 82 67 19 46

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1812 lectures.
logo
Fondée en 1980, l'association Bretagne Réunie, Comité pour l'unité administrative de la Bretagne, régie par la loi de 1901, se donne comme but la reconnaissance comme collectivité territoriale d'une région Bretagne formée des actuels départements des Côtes-d'Armor, du Finistère, de l'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Atlantique et du Morbihan. L'association se définit comme démocratique, unitaire et apolitique. Elle agit pour et dans le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Bretagne Réunie BP 49032 44090 Nantes/Naoned cedex 1
Vos 1 commentaires
Yann Saïg Karadeg
2010-10-26 07:57:46
Le nez dans la farine.
En bémol pour certains..
Ces enfants de Pétain me chagrinent les narines.
Que vivent libres les femmes de Bretagne
Sans haine ni castagne...
Mais résolues
Qu'elles affirment haut et fort
Le parfum violent d'une patrie à construire
Ensemble
Breizh Atav
Betek an trec'h atav

(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.