Mise sous contrat des écoles Diwan : un espoir de plus d'égalité

-- Langues de Bretagne --

Dépêche
Par Christian Rogel

Publié le 23/04/13 14:47 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Depuis longtemps, Diwan Breizh se demandait comment était-il possible que les écoles en basque, les ikastolas, aient la possibilité de passer sous le statut d'écoles en contrat avec l'État, au titre de la loi Debré, dès la première année de leur existence, au lieu des 5 ans maximum.

Cela pèse beaucoup sur le budget de la fédération des écoles Diwan, alors qu'elle doit accompagner l'ouverture de 2 écoles par an.

Lena Louarn, Vice-Présidente de la Région Bretagne, est venue s'exprimer devant le Congrès Diwan et a annoncé que, suite à une démarche conjointe du président de la Région, Pierrick Massiot, et de parlementaires bretons, le Ministère de l'Éducation nationale va mettre à l'étude cette inégalité dans l'application de la loi et intégrer dans la future loi sur «la refondation de l'école» le raccourcissement du délai.

Christian Rogel

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1037 lectures.
mailbox imprimer