-- Economie --

Mise au point du maire de Landivisiau

Georges Tigreat, Maire et Conseiller général de Landivisiau.
Georges Tigreat, Maire et Conseiller général de Landivisiau.

Nous recevons de M. Tigreat, le communiqué suivant... L'affaire Gad-Secab semble bien être au point mort.!

« La presse du samedi 31 août me faire tenir des propos que je n'ai jamais tenus sur le dossier GAD. Ainsi, je n'ai jamais annoncé « avoir trouvé les capitaux » pour la reprise du site de Lampaul- Guimiliau et je n'ai jamais indiqué être en capacité de « présenter un projet » devant le tribunal de commerce. La déformation de cette interview est réellement dramatique. Je réaffirme donc le fait que, face à la menace tragique de la fermeture du site de Lampaul-Guimiliau, de très nombreuses personnes travaillent depuis des mois pour trouver une solution complémentaire au plan de continuation que la CECAB veut imposer. Si nous avons réunis de nombreux éléments positifs - notamment la capacité à restaurer l'équilibre économique de ce fleuron industriel-, le tribunal n'a qu'un seul dossier sur son bureau: celui de la CECAB qui prévoit de sacrifier le site finistérien. Tout le monde sait que ce plan n'est pas viable, notamment parce que la CECAB a prouvé qu'elle n'a pas ni les compétences, ni l'argent, pour s'en sortir seule. Tout le monde sait aussi qu'il manque plusieurs millions d'euros pour financer les engagements sociaux et environnementaux qu'impliquent la fermeture de ce site. Sans le secours des pouvoirs publics, ce plan n'est donc pas viable. Au c½ur d'un des bassins de production porcine le plus dynamique, le site de Lampaul-Guimiliau est viable. Il est donc inconcevable d'envisager sa fermeture. C'est pourquoi nous continuons tous à rechercher une solution pérenne qui sache préserver les emplois et tout un pan de l'activité économique de notre territoire. »

©agence bretagne presse

Cet article a fait l'objet de 1370 lectures.
mailbox imprimer
logo

Louis Gildas est un reporter indépendant. Il a contribué à Armor Magazine, Bretagne Hebdo, et Ouest France, , AQUI TV, Radio Périgueux, Le Journal du Périgord. Collabore à L'Express, à France Bleu Limoges et à l'ABP.

Vos commentaires :

SPERED DIEUB
Lundi 2 septembre 2013

Ce communiqué est plus moins contredit par les propos que monsieur Tigreat a tenu lors d'une interview sur radio France bleu Breizh izel dans le sens ou il affirmait avoir des contacts avec un groupe ayant la capacité de reprendre cet abattoir il a même précisé que c'était un industriel plutôt spécialisé dans le légume ,et après tout si c'était vérifié on ne pourrait qu'applaudir sa démarche

Jack Leguen
Lundi 2 septembre 2013

"La presse du samedi 31 août" quelle presse ? le maire n'est même pas capable de citer les journaux qui ont deformé ses propos. On se ménage sa réelection auprès du Télégramme ? ou c'est Ouest-France ou c'est les deux ?

Alain SOMME - MoDem29
Mardi 3 septembre 2013

Indignation !

Stop aux rumeurs, aux feux et contre feux lancés par Mr Tigréat. A part déstabiliser le personnel et l'entreprise Gad, les propos incohérents et contradictoires dans différents médias du Maire de Landivisiau, président de la CCPL et conseiller général démontre son incompétence dans les dossiers économiques et une méconnaissance du monde agricole et de l'agroalimentaire. Les politiques doivent parfois se taire ! Laissez le tribunal et le CIRI faire leur travail et trouver la meilleure solution pour sauver cette entreprise la plus en pointe dans son métier.

raoul jegoux
Mardi 3 septembre 2013

sa sent mauvais son histoire c est un inconscient de vouloir donner de faux espoir aux salariés

ce sera son dernier mandat sa va rayer l année prochaine

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 0 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.