Migrants, économie, sécurité : oui à l'Europe, non aux postures hypocrites et autoritaristes

-- Politique --

Chronique de JYLT
Porte-parole: Jacques-Yves Le Touze

Publié le 26/11/15 15:54 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Que l'on me permette ici un petit coup de gueule qui vient d'une exaspération grandissante depuis plusieurs mois au fil de l'actualité devant l'hypocrisie d'une bonne partie du personnel politique français à laquelle s'ajoute désormais un discours frôlant l'autoritarisme.

Je ne prendrai que 3 exemples récents.

Vous avez dit dumping social ?

La Bretagne en connaît les effets dévastateurs, ce dumping social qui permet dans un autre pays européen d'embaucher des salariés à moindre coût et qui aboutit à une concurrence déloyale entre, par exemple, des entreprises agro-alimentaires installées en Bretagne et celles basées en Saxe ou ailleurs. Bien évidemment c'est insupportable et incompréhensible dans une Europe que l'on croyait unie et solidaire. Et nos responsables de dénoncer les coupables : l'Europe, l'Allemagne, l'Euro et j'en passe. Les mêmes responsables d'ailleurs qui ont freiné la construction européenne en diabolisant toute évolution fédéraliste. Il y a quelques années, l'Allemagne consciente des problèmes économiques à venir avait fait une proposition à Paris portant sur l'harmonisation économique accompagnée d'une harmonisation fiscale et de la mise en place d'institutions fédérales... La chancellerie allemande attend toujours la réponse de Paris... A croire que dans les faits, la France n'est pas intéressée par cette fameuse harmonisation (et il est vrai que dans le cadre d'une telle harmonisation, le système français devrait fortement être revu). mais comme on vous le dit, c'est la faute de l'Europe !

Cachez ces migrants qu'on ne saurait voir

L'arrivée massive de migrants en provenance des pays touchés par la guerre a suscité une sorte de concours d'hypocrisie au sommet de l'Etat. Les arrivées devenant de plus en plus nombreuses, nos responsables ne purent en rester aux v½ux pieux et aux larmes de crocodile et une petite musique a commencé à se faire entendre au printemps dernier pointant l'inefficacité des premiers pays touchés comme la Grèce, la Hongrie ou encore la Roumanie en y rajoutant d'ailleurs la ritournelle habituelle «C'est la faute de l'Europe». Et lorsque la Commission européenne proposa une mesure de solidarité assez évidente, c'est à dire une répartition des réfugiés à travers les différents états européens suivant leurs moyens, l'un des premiers à s'élever contre cette proposition fut la France aussitôt suivie avec empressement par les états les plus conservateurs. Puis vint le piteux rétropédalage français.... Le vrai bazar qui s'en est suivi avec des dizaines de milliers de réfugiés sur les routes européennes, des barrières qui s'élèvent ici ou là ne fait que souligner l'absence d'une véritable Europe capable d'intervenir dans les pays du sud et du sud-est européen pour gérer au mieux ce drame humain et humanitaire : où sont les gardes-côtes européens ? où est la police européenne ? Ben non, ça n'existe pas et tout reste au bon vouloir des états.... mais comme on vous le répète à foison, c'est la faute de l'Europe !

Se dédouaner en accusant les autres

L'abominable drame que furent les attaques djihadistes à Paris a donné lieu là aussi à un concours d'hypocrisie mettant en cause l'Europe et la Belgique accusées à tour de rôle d'inefficacité sinon de nullité . Encore une facilité pour éviter les questions qui dérangent. Il est quand même bon de rappeler que la France a été l'un des premiers états à refuser la mise en commun des fichiers des passagers aériens intra-Europe, que les services français ne veulent pas de la création d'une agence européenne du renseignement, etc... Quand on sait ça, c'est encore plus insupportable d'entendre divers commentateurs et différents politiques mettre sur le dos de l'Europe l'absence de politique commune en la matière.

Comment courir après le FN

Donc voilà nos donneurs de leçons patentés qui, après avoir dénoncé l'Europe comme source de tous nos maux, en arrivent à des postures martiales et autoritaristes. Certes il est tout à fait normal qu'après de si dramatiques événements, l'on veuille arrêter toute personne plus ou moins mouillée dans ces opérations. Mais il n'y a aucune véritable raison pour développer des discours autoritaires assez choquants je dois dire. Ou alors il y a une bonne raison...... courtiser les électeurs du FN. Et hop on sort le drapeau français, et hop on fait des discours ultra-sécuritaires, ou encore on veut changer une Constitution (on se demande bien pourquoi d'ailleurs ), et zou on interdit des manifestations à tour de bras au nom de, au nom de quoi au fait ? Serions-nous en période électorale ? ah ben oui ! Où sont les démocrates ? On ne voit plus que des républicains brandissant leurs valeurs républicaines comme Moïse brandissait les tables de la Loi. Où sont les pro-Europe ? Il n'y a en plus maintenant dans les médias que pour les thuriféraires de l'ordre, de la République une et indivisible, tous aspirés petit à petit par le trou noir qu'est ce FN .... Par la même occasion, la Bretagne est sommée de disparaître derrière ces cohortes de bleu-blanc-rouge et de Marseillaise. Plus de Bretagne, plus d'Europe, terminé, fini.... Comme si partager la peine, rendre hommage ne pouvait se conjuguer qu'en bleu-blanc-rouge ...

L'Europe, seule voie d'avenir pour la Bretagne

Le choix pour la Bretagne est relativement simple désormais : se retrouver enfermée dans un hexagone replié sur son nombril dont la vie politique n'évolue qu'au rythme du FN ou alors participer à la construction d'une véritable fédération européenne garante de notre développement économique, de nos droits démocratiques, de la diversité linguistique et culturelle. Ceci dit, la construction européenne est une longue aventure ainsi que l'émancipation de la Bretagne mais les prochaines élections régionales offrent l'occasion de conforter l'avenir de la Bretagne dans une véritable Europe unie et diverse. Ne vous trompez pas de bulletin ! Donnons un coup d'air frais et chassons tous ces miasmes sentant le renfermé .

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Démocrate, Lorientais, Breton, Européen, curieux du monde, de ses cultures, engagé pour la démocratie , la construction d'une Europe fédérale, l'émancipation de la Bretagne pour lui redonner toute sa place au sein des nations européennes..... Voilà, n'hésitez pas à commenter, à critiquer, à applaudir, à suggérer ! Voir aussi mon blog (voir le site)

Vos commentaires :

Paul Chérel
Vendredi 27 novembre 2015

C'est beaucoup d'encre pour en arriver aux quatre dernières lignes. La question que peut se poser le "Breton moyen" est « Alors ? On fait quoi ? » On ne peut pas voter EUROPE et, d'ailleurs l'Europe se moque pas mal des minorités, même si elle prétend le contraire. Certains élus européens ont quelques idées fédéralistes mais leur fédéralisme TRES timide est un fédéralisme des ETATS-membres, des ETATS-nations et même cela la France n'en veut absolument pas. Et l'Europe ne dira JAMAIS à la France d'aller se faire cuire un ½uf. Le problème c'est donc évidemment la France. Mais c'est qui ? La France ? C'est quoi ? la France ? Juste un ramassis d'élus sans idées, sans vision d'avenir mais socialos avant tout, qu'ils soient de droite ou de gauche. Touche pas à MON Etat. L'Etat s'occupe de tout pour ton bien. Alors, les régionales ? Ne pas se tromper de bulletin ! Donner un coup d'air frais ! C'est plutôt vague. Ah! Troadec ? mais c'est le bras tendu aux mêmes pour le deuxième tour; Ah ! Deléon ? Les déçus du Parti Breton dont le président est un farouche opposant à NDdL ? Et de l'autre côté, pas de centrale thermique à Landivisiau. Rien d'enthousiasmant. NON ? Paul Chérel

M.Prigent
Samedi 28 novembre 2015

Tout citoyen attentif aura remarqué qu'aucun des responsables politiques, de droite, de gauche ou d'ailleurs, qui manient les rênes du pouvoir en France depuis 40 ans, n'a fait acte de contrition tant à l'égard de sa responsabilité dans l'endettement alarmant du pays (bientôt 100% du PIB) qu'aux conséquences dramatiques d'une immigration incontrolée depuis 40 ans.

Sur ce dernier point, cependant, l'histoire du pays et plus encore les termes mêmes de la Constitution de 1958 ("Nul ne peut être discriminé pour sa race, sa religion ou ses opinions") relativise leur responsabilité.

De tout temps, la France a vu passer sur son territoire, accueilli et intégré, au besoin par la force de nombreux peuples: Celtes, romains, Goths, Germains (dont les Francs !), Huns et Arabes qui furent chassés parce que refusant l'autorité du pouvoir central.

Bref, cette politique de peuplement inspiré de l'Empire Romain: soumission des peuples "Premiers" tels les occitans, bretons, basques...voire même "importation" des Burgondes (tribu norvégienne ballotée en Germanie et Francie) et des saxons déportés par Charlemagne en Auvergne, les juifs constituant une variable d'ajustement (!)...tous étaient le bienvenu à condition de faire allégeance au pouvoir royal.

Utilisant habilement les compétences de ses "étrangers" pour en faire de dévoués serviteurs ou de valeureux soldats, la France devint rapidement le pays le plus peuplé d'Europe: 20 M d'hab sous Louis XIV, soit 3 fois plus que les britanniques, plus que la Prusse, l'Empire d'Autriche et même la Russie.

La Révolution française qui officialisa le "Droit du Sol" déjà inscrit dans les faits utilisa cette "surpopulation" pour entreprendre des guerres de conquète tant en Europe que dans les colonies et celà d'autant plus qu'elle fit un large usage de mercenaires, ancêtres de la Légion Etrangère, qui étaient majoritaires dans les armées de Napoléon et instaura la conscription (Loi Jouandet je crois), une des causes aggravantes de la Chouannerie.

Exaltation de la "Nation", des "Droits de l'Homme", de la "mission civilisatrice" de la France dans le Monde dont le feu Pt du Sénégal Senghor dira: "La france a fait passer son nationalisme pour de l'universalisme".

Bref, l'Empire français, investi d'une mission de "Droits de l'Homme" à défaut de "Droit divin" servait les intérèts de l'oligarchie bourgeoise libérale (et parisienne) qui sut utiliser des activistes exaltés tels Danton, Marat, Robespierre...précurseurs de Marx, Trotski, voire Staline, Mao, Pol Pot..., pour asseoir son pouvoir qui perdure encore aujourd'hui.

Inévitablement, les guerres inter-européennes "justifiées" par des considérations économiques ou hégémoniques reprirent de plus belle: Guerre de 1870 puis de 14-18 et de 39-45 qui virent la France miraculeusement sauvée par l'intervention européenne.

Bien entendu, la France, poursuivant sa politique immigrationiste intégra sans trop de difficulté: polonais, italien, espagnols...ces étrangers européens "peu visibles" puisque "Blancs et de culture judéo-chrétienne" comme dirait Mme Morano.

Vers 1930, si j'en juge par une émission sur FR3 d'il y a 15 jours, on parlait même de fusionner toutes ces ethnies dans "la race française" avec naturalisation obligatoire !

Ainsi, en 1934, 140 000 polonais, hommes, femmes, enfants, installés depuis des années en France furent chassés de l'Hexagone pour avoir refusé la nationalité française! (La double nationalité n'était pas encore instituée).

Il y eu "Les 100 millions de français" tant vantés par Michel Debré, membre de la "Dynastie Républicaine", titre d'un livre de son illustre rejeton Jean-Louis.

Puis vinrent les ressortissants de nos anciennes colonies pour des raisons politiques ou économiques: indochinois, algériens...ceux-là plus visibles et qui participèrent loyalement à l'avenir de leur nouvelle patrie.

C'est à partir de 1974 avec le regroupement familial quasi automatique, que l'immigration est devenue hors controle et perdure aujourd'hui, alors que le chômage atteint des plafonds contraignant au désoeuvrement les nombreux "jeunes issus de l'immigration" comme on a encore le droit de dire.

Il faut se mettre à la place de cette nouvelle population qui doit être mise en concurrence avec des "souchiens", de culture différente, rompus aux études et au gout du travail.

Alors, évidemment, avec l'impétuosité de la jeunesse, pressés de réussir, beaucoup nourrissent un ressentiment envers la France, crient à la discrimination, s'engluent dans la délinquance, voire le terrorisme, oubliant le long parcours vers l'intégration et la "réussite" que durent entreprendre

ne serait-ce que les ruraux et provinciaux "autochtones".

"Nos" politiques, depuis 40 ans, ont été incapables d'anticiper cette situation, et surtout n'ont pas eu le courage d'y remédier (Sarkozy a bien parlé d'une remise en cause du droit du sol, récemment, sans susciter la moindre réaction.)

Et voici le flot des réfugiés de guerre, économiques et bientôt du dérèglement climatique (Bengladesh menacé de submersion, comme Djakarta (Indonésie) et ses 160 M de miséreux sur un territoire égal au Quart de la France.

A cause d'un laxisme à tout niveau (états, responsables internationaux, ONU, UNICEF, OMS, UE...) la submersion démographique menace la planête, alors, qu'à minima, une campagne mondiale de controle des naissances eu du être entreprise, comme a su le faire la Chine.

Tout le monde s'en fout !

Y compris la France qui, comme les religions à vocation universaliste (pour ne pas dire impériale) chrétienne (celle-là mâtée en France) et musulmane (où tout reste à faire), espère encore que son "catéchisme républicaine" exaltant "les valeurs de la République"

pourra "touiller" toute cette diversité humaine pour créer dans la grande marmite du melting-pot, "l'homme nouveau", standard, universel et surtout "Républicain".

Vaste entreprise pour notre république jacobine, aux "valeurs" aussi sublimés qu'une religion dont elle plagie d'ailleurs le langage couramment: mariage, baptème, séminaire...jusqu'à "mariage républicain" ou "messe républicaine" aux Invalides comme je vien de l'entendre hier à la télé.

Alors, dans ce match, "Islam conquérant" et "religion républicaine"...qui l'emportera ?

J'arrête là, il y aurait tant à dire sur l'échec de l'Europe !

PIERRE CAMARET
Samedi 28 novembre 2015

Excellent expose . Ai appris encore des choses.

Je pense qu' il y a une erreur dans un paragraphe(guerre 1914-18 et 1939 -1945) ou vous parlez de la France miraculeusement sauvee , par l' intervention europenne , je pense que vous avez voulu dire intervention americaine .

M.Prigent
Samedi 28 novembre 2015

Evidemment, "sauvée par l'intervention AMERICAINE".

Excuse me.

konan Lasceau
Samedi 28 novembre 2015

Elections dans un état de non-droits : La France

Quelle démocratie, est on toujours en démocratie, l'a t'on déjà été ?

La France va enfreindre La Convention européenne des Droits de l'Homme, dont le Conseil de l'Europe est le garant !

(voir le site)

PIERRE CAMARET
Mercredi 2 décembre 2015

Cher Monsieur Konan LASCEAU ..... enfreindre la Convention Europeenne des Droits de l' Homme oui ..mais la France s' en fout . Et voila on a tout dit et le Conseil de l' Europe fermera sa gueule .

Alors on continue comme cela . Vous peut etre , moi pas.je me rejouis d' etre en Australie .... ce n' est pas parfait .... mais c' est democratique . Jamais l' Australie oserait faire , ce que la France fait .

Reun Allain
Jeudi 10 décembre 2015

@ M.Prigent, très bon rappel historique. Je partage vos points de vue. C'est à partir de cette connaissance historique de la construction des mythes républicains qu'on peut réfléchir en Bretagne, à l'avenir que nous devons nous choisir souverainement sans avoir la vue obscurcie par les dogmes jacobins, une forme de religion de substitution qu'ils appellent "laïcité" sans en donner le sens et surtout quel projet ils y mettent derrière ce voile. En fait il s'agit de "pieuses incantations", un rituel qui ne mange pas de pain mais qui ne débouche sur rien. Quoi qu'il en soit, il est peu probable que cela débouche un jour sur une perspective de nature à enflammer le Peuple breton.

ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 5 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.