-- Economie --

Michel Moisan, historien de l'industrie laitière bretonne, présent au SPACE

La Bretagne est une des premières régions agricoles européennes et c'est à Rennes qu'a été créé en 1987 le SPACE, Salon professionnel des professions animales, qui est rapidement devenu la deuxième manifestation de l'hexagone dans ce domaine, après le Salon de l'agriculture de Paris. On attend plus de 100 000 visiteurs à la prochaine édition qui aura lieu du mardi 9 septembre au vendredi 12 septembre, de 9 heures à 18 heures, au Parc des expositions de Rennes Saint-Jacques. Ils pourront visiter les stands de 1264 exposants, dont 358 exposants étrangers.

Michel Moisan, auteur du livre «l'Histoire de l'industrie laitière en Bretagne», sera présent sur le stand EVEN (stand 50, hall 5l le mardi 9 à partir de midi et toute l'après-midi, ainsi que durant toute la journée du mercredi 10 septembre, pour dédicacer son livre.

Ce livre de 448 pages est sorti des presses fin juin et rencontre un vif intérêt en librairie. Édité par Coop Breizh, il a été préfacé par Pierre Méhaignerie, député-maire de Vitré et ancien ministre de l'agriculture, et il a aussi bénéficié d'une conclusion de Jean Le Vourc'h, qui a été pendant 23 ans le président du groupe Even.

Michel Moisan y fait revivre de façon très vivante la révolution culturelle qui, au sortir de la guerre, s'est emparée de la jeunesse rurale en Bretagne, l'amenant à remettre radicalement en cause les méthodes traditionnelles de production ; ceci aboutira à cette explosion de la production, entraînant ainsi la naissance de cette industrie laitière que nous connaissons aujourd'hui. Michel Moisan montre, avec de nombreux tableaux de chiffres et de nombreux graphiques, comment les exploitations agricoles sont passées d'un système de polyculture-élevage, plus ou moins autarcique, à des ateliers spécialisés hautement compétitifs.

Il décrit aussi les étapes de la création de ces grandes usines laitières qui, adoptant les technologies de pointe, occupent maintenant les premières places en France pour la production de beurre et d'emmental et qui réalisent 20 % des exportations françaises de produits laitiers. Son livre raconte également les bouleversements que cette évolution accélérée a provoqués dans les campagnes, ainsi que les importantes restructurations qui s'en sont suivies dans l'industrie ; les pressions de la grande distribution, les quotas laitiers et la mondialisation des marchés sont les derniers défis, mais non les moindres, auxquels producteurs et industriels ont dû faire face.

Michel Moisan est né dans une famille d'agriculteurs de la région de Loudéac qui ont joué un grand rôle dans la modernisation de l'agriculture. Diplômé de l'École de laiterie de Nancy, il a pris, fin 1971, la direction du laboratoire inter-professionnel de l'URCIL à Carhaix, chargé d'analyser pour le paiement les livraisons de lait des producteurs des trois départements de la pointe bretonne. Énorme laboratoire qui compta un moment plus de 60 000 producteurs. Il innova en mettant au point un système de vérification des résultats par informatique, et des méthodes pour réaliser en grandes séries de nouvelles analyses (butyriques, lipolyse). Fort de cette expérience, en 1984, Michel Moisan fut nommé au Centre National Inter-professionnel de l'Économie Laitière (CNIEL), chef du service assistance et harmonisation des 37 laboratoires interprofessionnels laitiers fonctionnant alors en France. Il était sans aucun doute un des spécialistes les mieux placés pour traiter un tel sujet.

Voir aussi :

mailbox imprimer
Bernard Le Nail
est un écrivain fondateur de la maison d'édition LES PORTES DU LARGE. Contributeur ABP

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 3 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.