Maurice Bon, le pilote oublié du Normandie-Niemen

13 octobre 1943. Un jeune pilote quimpérois est abattu dans la région de Smolensk aux commandes d'un Yak 9 de fabrication soviétique. Maurice Bon, 6 victoires à son actif, fait partie de la poignée de Français Libres qui ont choisi de se battre très loin de leur patrie, au sein du Groupe de chasse Normandie. Bien peu reviendront vivants. Lui ne reviendra jamais, malgré les demandes répétées de la famille pour rapatrier son corps ; une affaire pour laquelle se sont passionnés bien des Bretons au cours des années.

Eté 2012. La tombe de Maurice Bon est enfin localisée au terme d'une mobilisation exemplaire de bonnes volontés. Depuis près de soixante-dix ans, elle a été entretenue régulièrement par les habitants du petit village de Stefanovo, Biélorussie, fidèles au souvenir des victimes de guerre.

Thierry Le Roy retrace le parcours singulier de Maurice Bon, de la Bretagne à la Biélorussie, dans une biographie publiée par Volez ! Editions. Historien, auteur d'une thèse remarquée sur Les Bretons et l'aéronautique, des origines à 1939 et webmaster du site www.bretagne-aviation.fr, Thierry Le Roy est également pilote privé.

Gérard Feldzer, chroniqueur aéro-nautique à France Info, préface cette biographie dotée d'un appareil critique complet (notes, bibliographie et index) et d'un cahier illustré de 16 pages en quadrichromie. Romain Hugault, dessinateur de la BD culte Le Grand Duc, et Frank Roumy ont réalisé les profils d'avions .

Le destin de Maurice Bon apparaît aujourd'hui dans toute son ampleur : celui d'un jeune Breton qui passe en un temps très court de l'aviation-passion au métier de pilote de chasse, puis au combat sur plusieurs fronts emblématiques de la Seconde Guerre mondiale ; celui d'un pilote très doué, pugnace et doté d'un flegme remarqué par tous ses contemporains ; celui enfin d'un caractère d'une étonnante maturité, qui fait le choix d'intégrer le Groupe de chasse Normandie à ses débuts, alors qu'il ne porte pas encore son nom légendaire de Normandie-Niemen, et s'engage ainsi, totalement, dans l'affrontement qui mène à la victoire alliée.


Son parcours est étonnamment varié, des années d'apprentissage, au sein de l'Aviation populaire quimpéroise, à l'engagement dans l'Armée de l'air, à la veille de la Seconde guerre mondiale ; de la période Jeunesse et Montagne, dans le massif de la Chartreuse, après l'armistice de 1940, à l'incorporation coloniale à Madagascar, où débarquent bientôt les forces britanniques ; du Caire à Moscou, via Téhéran, lorsqu'il rallie le GC 3 Normandie; le front Est enfin, progressant de terrain en terrain sur les territoires reconquis, étape ultime de ce voyage sans retour.

On ne peut que s'attacher à l'histoire de ce jeune Breton. Thierry Le Roy écrit sobrement et sans pathos, tout comme Maurice Bon, dont il a pu consulter depuis plusieurs années toutes les archives familiales et publiques et recueillir les souvenirs des derniers témoins, aujourd'hui disparus.

Bien au-delà d'un parcours individuel, que photographies et correspondances nous restituent de si près, c'est l'histoire d'une génération dont il est question. C'est également un beau sujet de réflexion pour les adolescents et les jeunes gens d'aujourd'hui.

A l'occasion du 70ème anniversaire de la disparition de Maurice Bon, Thierry Le Roy donne une conférence sur Maurice Bon aux élèves du Likès de Quimper, le mercredi 9 octobre.

Mercredi 9 octobre, à 17h00 :

L'auteur dédicace son livre à l'Espace Culturel Leclerc, 3 avenue de Gourvily, 29000 Quimper.

Samedi 12 et dimanche 13 octobre, les associations ½uvrant pour le devoir de mémoire et les autorités civiles et militaires du Finistère organisent une série d'événements exceptionnels à Quimper et Pluguffan.

Un Yak 3 de 1944, avion emblématique du Normandie-Niemen, sera présent sur l'aéroport.

Samedi 12 octobre à 15h00 :

Conférence sur Maurice Bon donnée par Thierry Le Roy à l'espace Salvador Allende de Pluguffan. Entrée libre.

Dimanche 13 octobre à 11h00 :

- Cérémonie et dépose de gerbes devant la stèle à l'entrée de l'aéroport. Mise en place à 10h45.

- Arrivée du Yak 3 et visite pour le public de 14h jusqu'à 16h sur le tarmac.

Du vendredi 11 au vendredi 18 octobre :

- Dans l'aérogare : exposition photo sur les Forces Aériennes Libres illustrant l'engagement de ces aviateurs au service de la liberté.

Samedi 12 et dimanche 13 octobre toute la journée :

- Baptêmes de l'air à l'aéroclub. 

.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Volez ! Editions

Contact : Laurent Bonnaud - Tél: +32(0472 21 91 08 Email: spontesuasprl@gmail.com Sponte sua SPRL Edition - Formation - Conseil 3, rue Klipveld, B-1180 Bruxelles TVA BE0526 785 917 RPM Bruxelles

Vos commentaires :

many daniel
Jeudi 3 octobre 2013

à cette époque, temps des lachetés et des collaborations, ces hommes étaient des héros !

Marcel Le Bihan
Vendredi 4 octobre 2013

J'ai lu le livre écrit par Thierry Leroy. Il est vraiment très bon. Je le recommande. Beaucoup de nouveautés par rapport à ce qui a déjà été écrit par d'autres sur Maurice Bon.

Écrire un commentaire :

Combien font 0 multiplié par 4 ?

Publicités et partenariat