Marylise Lebranchu annonce une loi de décentralisation avant la fin de l'année
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 28/06/12 16:41 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Lors d'une interview donnée à Acteurs Publics, Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l'État, de la Décentralisation et de la Fonction publique, a annoncé un nouveau projet de loi sur la décentralisation à l'automne prochain. Apparemment il ne s'agit pas de donner plus de pouvoir politique aux régions mais de clarifications sur les rôles de l'État et des collectivités. Il s'agit aussi de la suppression du conseiller territorial, qui devait voir le jour en 2014. Marylise Lebranchu pense aussi donner aux régions le droit d'investir dans des entreprises privées prometteuses. Certains font observer que ce droit serait tout à fait contraire au droit européen sur la concurrence déloyale.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1064 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 8 commentaires
Stefan Bian
2012-06-28 17:19:15
Pour ceux qui rêvassaient encore aux lendemains de l'élection : la voilà, la longueur de la laisse républicaine ...
Que ce soit par déni choisi ou par déni subi de la part de Solférino, Madame le Branchu ne fera RIEN pour la Bretagne.
J' voudrais pas faire mon lourdingue, mon bon, elle fait partie d'un parti franquaoui, et c'était donc couru.
Voilà pour ceux persistent à "être de gauche" !!!
Quant à ceux qui persistent à "être de droite", qu'ils appliquent les principes de la "droite" française, chiche : "La Bretagne, tu l'aimes ou tu la quittes !"
Un emsaver ne devrait pas être de droite ou de gauche, et devrait être capable de faire passer le bien de son pays et de ses concitoyens comme SEUL INTERET, et donc de réaliser qu'on peut tout-à-fait aider les entreprises et faire du social et de l'environnemental dans le même pays ...
(0) 
Jean-Loup LE CUFF
2012-06-28 17:41:10
\"Apparemment il ne s\'agit pas de donner plus de pouvoir politique aux régions mais de clarifications sur les rôles de l\'État et des collectivités.\" Donc encore du pipeau! La dernière fois que Lebranchu a fait partie d\'un gouvernement, je ne me rappelle pas qu\'elle ait fait quelque chose pour nous, les bretons!?
Au bout de cinq nouvelles années de déception, les bretons comprendront-ils enfin qu\'ils doivent arrêter de voter français (UMPS) mais voter Breton ou s\'abstenir, afin d\'avoir une chance un jour de voir nos revendications aboutir... Sinon c\'est continuer de leur donner un blanc sein pour achever notre ethnocide démarré voici quelques siècles!!! Trist eo!
(0) 
Marius
2012-06-28 19:18:54
Elle met la charrue avant les bœuf la Marylise.
Si c'est pour atténuer les manifs de samedi 30, c'est un coup d'épée dans l'eau…
Nous exigeons avant tout la RÉUNIFICATION !
(0) 
bernard guyader
2012-06-28 19:19:45
Avec un gran-Con-nétable de france ( LeDrian) ou un traître (c'est selon!) ..Une Lebranchu ..Faut il rappeler que cette dernière au soir de Quévert ( McDO) ... donnait le LA aux singes hurleurs ( et peu sages) du régionalisme (plus jamais ça !!!) pendant que d'autres en prenaient pour 4 ans de préventives et furent relaxés ..Personnellement j'ai plus que honte de cette exposition de jacobins et jacobines venus du gran-ouest..même si leurs incompétences démocratiques est une satisfaction pour certains avec le temps finira t on par ce lasser ?... Bernard Guyader
(0) 
Louis Le Bras
2012-06-28 19:26:14
Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais toutes les mesures du PS ne sont que du toilettage des réformes de Sarkozy...on ne touche pas à l'essentiel, on fait juste quelques réaménagements, réajustements à la marge.
Sachant que l'essentiel des réformes d'une nouvelle mandature se font au début, c'est très significatif de l'esprit conservateur (dans le sens = conserver) qui règne au PS. En gros l'UMP réforme ou bouscule, le PS toilette à la marge les réformes de l'UMP
(0) 
Michel prigent
2012-06-29 06:30:53
En fait l'urgence première pour nos "camarades" de gauche, c'était de recupérer les 2 000 et quelques sièges de conseillers généraux et régionaux que Sarkozy menaçait de supprimer avec la création des conseillers territoriaux: "les copains d'abord" comme le chantaient Fabius et ses camarades sous le règne de Mitterrand.
Seconde mesure, dejà largement usitée de facto par
Auxiette: subventionner largement les entreprises (1 000 en PdL), mesure très discutable sur le plan économique comme l'avait constaté une enquète nationale, mais certainement très productive en terme électoral.
Le grand soir de la décentralisation n'est pas "maintenant"...à moins que les agences de notation ne mettent le nez dans notre foutoir administratif.
C'est vrai qu'il n'y a rien à attendre de nos élus si choyés par la Vè République, rien non plus de nos citoyens normalisés par le "système républicain" et de toute façon impuissants sur le plan institutionnel (représentativité caricaturale du fait de notre code électoral, pas de référendum citoyen...).
Les seules évolutions capables de sortir du conservatisme ne peuvent émaner que des contraintes extérieures telles le volontarisme fédéraliste des allemands et la pression des créditeurs (appelé aussi marché financier, ultra libéralisme, spéculateurs, exploiteurs...) qui se risquent encore à préter de l'argent à l'europe du Sud.
Nous sommes de plein pied dans cette conjoncture que je n'imaginais pas si imminente.
Ne perdons pas espoir, les circonstances nous sont favorables.
(0) 
Sebgir35
2012-06-29 22:48:36
La France est irréformable, nous le disons depuis le début au Parti Breton, le grand soir de la décentralisation tous le monde s\\\\\\\\\\\\\\\'en moque. Les gens veulent vivre sans s\\\\\\\\\\\\\\\'occuper du bon fonctionnement du pays. Ce thème intéresse une minorité de gens comme intéresse également peu la réduction du nucléaire et son remplacement par les énergies renouvelables. On pourra avancer vers plus de démocratie et de réformes quand cela touchera le porte feuille des gens et une réduction de leur salaires ou un chômage massive. Il faut s\\\\\\\\\\\\\\\'y préparer.
(0) 
Pierre CAMARET
2012-06-30 03:00:22
La pensee unique des Francais ( et helas des bretons ) est de : Garder les avantages acquis .
Mais les conditions morales et europeennes ont change et "nos"chers compatriotes "doivent changer .
Il y a beaucoup de malhonnete de demander aux allemands de travailler 40 heures semaine jusqu'a67 ans .........et pour nous ( les malins ) garder nos 35 heures et notre retraite a 60 ans .Ne croyez vous pas ???
Mr F.HOLLANDE est un tres bon francais , il sait manier le verbe et transformer une negociation en une grande victoire pour lui ??Il fait de la politique interne francaise ( ce qui compte avant tout, pour ces Messieurs )dans les instances europeennes et internationales .
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.