Martial Ménard : La politique linguistique menée par la Région n'a pas été efficace
Reportage de Philippe Argouarch

Publié le 25/10/15 9:54 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Lors de l'inauguration de Salon du livre en Bretagne de Carhaix, Martial Ménard a violemment dénoncé l'inefficacité du Conseil régional sortant en ce qui concerne la politique linguistique et le sort du breton. "La politique linguistique menée par la Région n'a pas été efficace malgré les bonnes paroles qu'on entend parfois... L'État français continue un subtil et hypocrite travail de sape en faisant semblant de défendre les langues minoritaires avec, par exemple, la charte européenne qui a été signée mais pas ratifiée", a déclaré l'invité d'honneur du salon.

Citant un linguiste irlandais, il en appelle aux Bretons et à leur convictions : "une nation sans langue et le courage de ses convictions pense comme une province et se comporte comme une province et est traitée comme une province (en latin province veut dire pays vaincu)".

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1204 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 3 commentaires
Fañch Ar Vilin
2015-10-26 22:14:00
Troadec semble découvrir le PS, lui qui a appelé les Bretons à voter Le Drian et Hollande.
Toutes les nations citées par Troadec (hexagone ou hors-hexagone) qui font des chiffres largement supérieurs à la Bretagne ont en commun d'avoir des organisations indépendantistes suffisamment puissantes pour créer le rapport de force nécessaire.
Aotrou Troadec, a-du emaon ganeoc'h : N'eus ket mui amzer da goll. Ha setu perak e votin hep mar ebet evit al listenn “Trawalc'h, Breizh dizalc'h”.
Nous n'avons vraiment plus de temps à perdre. Votons dès maintenant pour l'indépendance.
(0) 
Yann le Bleiz
2015-10-27 12:05:12
Le discours de Martial Ménard est d'une qualité bien trop rarement entendue.
Juste la conclusion, qui serait tellement belle si "Oui la Bretagne" était à l'image du SNP, parti Social-Démocrate mais largement rassembleur vers l'ensemble des Ecossais, ce que n'est pas Oui la Bretagne, certainement moins du fait de Troadec que de son allié UDB.
Troadec à raison, le discours de le Boulanger est d'une rare médiocrité. "Le livre ouvert sur le monde", comme si le Petit Livre Rouge ou Mein Kamft n'était pas des livres...
Mais pour le PS, concrètement, ZERO proposition pour avancer! Notamment, sur ce chiffre des 3% d'enfants ayant accès à leur langue... ce qui est UNIQUE au monde!
Preuve s'il en fallait encore, que voter Socialiste ne peut pas être un vote breton. Et cela démontre, l'incroyable de ces ténors historiques de l'UDB qui par intérêt financier abandonnent la Bretagne. Comme quoi, il est possible d'être de gauche et avoir des convictions malléables par l'argent et les privilèges!
Troadec a le discours qu'il faut! Rien à dire, mais parviendra t-il au résultat attendu quand ses associés rejettent (le mot est faible) par idéologie la moitié de la population!
Il est temps de construire un SNP en Bretagne, un vrai!
Ou mieux encore, une vraie offre indépendantiste, social-démocrate, libéral et conservateur (il y a de la place pour tous si l'objectif premier est de renvoyer en France les partis français!)
(0) 
Paul Kerguelen
2015-10-27 17:30:52
@ Yann le Bleiz
"Il est temps de construire un SNP en Bretagne, un vrai!"
Malheureusement, nous sommes plus d'un, à la base des militants, à le désirer!
Mais, comme disait Léon-Paul Creton:
"NOUS N'AVONS PAS, jamais eu DE REPRÉSENTANTS ni de PARTIS POLITIQUES BRETONS !!!
Ils sont une illusion, un mirage organisé ! IL N'Y pas d'EMSAV, PAS de COMBAT BRETON ! Seulement duperies d'un côté, et rêveries de l'autre. ET ça dure…et ça dure…et ça n'en finit pas… "

Il suffit de voir les anciens de l'UDB quittant le navire Bretagne pour rejoindre celui du PS français qui fait tout pour détruire la Bretagne....
Troadec qu'on l'aime ou qu'on ne l'aime pas, aurait pu être à l'origine d'un SNP. Mais il a choisit, de ne pas continuer son alliance avec le PB et BE pour devenir le tête d'une liste, qui bien que portant un autre nom, n'est qu'une liste UDB. Parions, à ce niveau, que si victoire il y a, l'UDB tirera la couverture vers elle et se présentera comme le véritable artisan de cette victoire...
Pour avoir un SNP, il nous faut aussi faire notre révolution et se couper de Paris, tout en présentant non pas une idéologie de droite ou de gauche, mais un but à atteindre: l'autonomie ou l'indépendance.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.