Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Marine Le Pen : Une bourgeoise parisienne en vacances en Bretagne fin juillet
Les panneaux indicateurs en breton et en gallo lui donnent des aigreurs et pourtant Marine Le Pen, présidente du Front National et candidate à la présidentielle, sera fin juillet, début
F. Lécuyer pour ABP le 29/06/11 11:43

Les panneaux indicateurs en breton et en gallo lui donnent des aigreurs et pourtant Marine Le Pen, présidente du Front National et candidate à la présidentielle, sera fin juillet, début août en vacances dans la résidence familiale de la Trinité-sur-Mer (Morbihan).

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2783 lectures.
Fabien Lécuyer est spécialisé dans l'enquête journalistique, les mouvements "en marge" du bipartisme et les mouvements indépendantistes .
Voir tous les articles de de F. Lécuyer
Vos 28 commentaires
Pierre CAMARET Le Mercredi 29 juin 2011 12:51
J'avais un peu , je repete un peu d'estime pour son pere , a cause d'un passe commun .......... mais elle .= la nulle en tout , la populiste demagogique, la grande traitre a son pays(son pere aussi d'ailleurs ).Elle a de la chance d'avoir une residence familiale en Bretagne . Dans sa situation , elle serait corse , avec une propriete familiale en Corse...... Ah!!!! mais les bretons sont pacifistes .
On gueule beaucoup, en Bretagne , mais on s'arrete tres vite ... pour aller boire un coup .
(0) 

jean daniel Le Mercredi 29 juin 2011 13:28
M.Camaret, pouvez-vous étayer vos insultes car là je ne comprends pas tout. MLP démagogique ??? Traitre à son pays ??? il va falloir m'expliquer parce-que soit vous êtes fou, soit de très mauvaise foi...
(0) 

Pierre-Yves Pétillon Le Mercredi 29 juin 2011 15:05
On s'en fout c'est pas la seule étrangère à prendre des vacances en Bzh durant l'été que je sache !
Quant à ses idées, elle n'est malheureusement pas la seule à les partager...
(0) 

Julien D. Le Mercredi 29 juin 2011 17:05
On s'interroge de plus en plus sur la tournure que prend l'ABP en lisant cette "information" de M. Lecuyer. Et après, elle a bien le droit de prendre ses vacances où elle veut. Et qu'une bretonne ne veuille pas soutenir le breton, c'est une traître, une ennemi, une étrangère... Et quoi d'autre encore? Des bretons jacobins ou qui ne veulent pas parler breton, il y en a plein. Ils sont même peut être majoritaire, même ne basse bretagne.
(0) 

Ivon Le Dem Le Mercredi 29 juin 2011 19:57
Allons allons la belle affaire, il existe de très bons bretonnants amoureux de leurs langue dont le poil se hérisse à la vue des panneaux réalisés dans un breton "ofisiel" qui s'éloigne de celui des locuteurs. Ces panneaux qui coûtent les yeux de la tête au contribuable (breton) tout cela le plus souvent pour changer un C en G par exemple, ou pour installer des panneaux en breton jusque là où on ne le parle plus depuis le 7ième siècle... après tout à ces voix discordantes-là aussi on peut donc contester le droit de résider sur leurs terres natales pendant l'été. C'est bien, dans votre monde comme si bientôt il ne restera plus que vous et quelques cirés jaunes armor lux qui viendront vous montrer le chemin de la "krampouezva" !
(0) 

Reun Allain Le Mercredi 29 juin 2011 21:39

En réponse à Julien, il y a des tas de Bretons qui ne soutiennent pas le breton mais il n'y a qu'une qui se dirait "bretonne" qui présente une candidature à la présidence de la république française. Quant à Yvon, je crois qu'il prend les divagations de Françoise Morvan pour des réalités. L'abus de chouchenn peut aussi être mauvais pour la santé.
(0) 

Pierre CAMARET Le Mercredi 29 juin 2011 23:44
Mr Jean Daniel . Disons un peu des deux .
J'habite a 24 000 Kms du "Pays" .J'ai donc un coefficient d'amplification dans ma quotation des faits "hexagonaux" .
Ce qui est exact : je n'aime pas Madame LEPEN et je ne voterai pas pour elle .
Cela vous va comme cela ??
(0) 

Caroline Le Douarin Le Jeudi 30 juin 2011 00:45
Un père breton (donc un nom breton) par la naissance ne fait pas forcément une bretonne de coeur . Si le père est marié avec une parisienne en plus , çela fait souvent une bonne française . Je dirais même que c'est fait POUR . Ce n'est hélas pas la seule . Dommage pour une fois que l'on avait un nom breton à la candidature de notre suprême prédatrice .
(0) 

PADRIG Le Jeudi 30 juin 2011 03:36
ceci dit, il y a les Bretons qui sont nés en Bretagne et ne sachant même pas parler breton et ne font même pas l'effort d'apprendre l'histoire de leur pays... et il y a les Bretons de (sang) nés hors de Bretagne, qui pourtant, apprennent leur langue et connaîssent parfaitement bien leur histoire... c'est plutôt paradoxale
n'est-ce pas ? car faut savoir que c'est souvent "eux " les Bretons de la diaspora, qui portent le mieux le drapeau Breton... Malgrés les Railleries Stupides de certains !!! ( mais bon, un Âne reste un Âne...) n'est-ce pas? Kenavo... Bevet Breizh !
(0) 

Yvon Le Dem Le Jeudi 30 juin 2011 08:28
ker koulz ober brezhoneg war eeun, bez eus deus ar Balwyn Law ha bremañ zo deuz ar Morwyn Law, buan ez ez dreisti Reun !
(0) 

Loïc Le Jeudi 30 juin 2011 09:50
Mme Le PEN ne serait donc plus assez bretonne pour les uns, parisienne pour les autres. Je ne crois pas que ce petit monde soit à même de décidé qui est breton et qui ne l'est pas. Cela me fait me souvenir de ce sonneur noir, Yannick Martin, qui a été récemment attaqué car pas suffisamment pur jus au goût de certains. Aujourd'hui c'est Mme Le PEN car ne résidant pas en bretagne ou trop parigo pour d'autres. Ces mêmes personnes sont-elles bretonnes? Quand on regarde la biographie de "figures" politiques emsaviennes bretonnes on s'étonnera des origines auvergnates, bordelaises, angevines, etc. de beaucoup. Alors je ne pense vraiment pas que Mme Le PEN soit la plus exotique.
(0) 

Léon-Paul Creton Le Jeudi 30 juin 2011 11:52
Voilà que l’on veut affubler à tout prix les « LE PEN » _ à leurs corps et esprit défendants_ de cette "misérable Identité bretonne " ? C’est à mourir de rire ! Citer une fois de plus Morvan Lebesque serait ridicule…
Ce n'est pas ce que les Bretons _et autres_ veulent, disent, interprètent, sur les "LE PEN"... qui importe!
Que ces Bretons, le soient de toutes leurs tripes, de cœur, intellectuellement et aussi d'esprit... Ou bien qu'ils ne soient que Bretons par dénomination, du fait de leur résidence géographiques en Bretagne et pouvant être sympathisants et amis, ou souvent ennemis et jacobins!
C'est seulement ce que déclarent et projettent de faire les "LE PEN" ! Comment ils se définissent! Et en tant qu’hommes et femmes politiques ayant les responsabilités, les ambitions politiques qui sont les leurs "en France"... comme FRANÇAIS!!!De la manière dont ils se positionnent, leur discours par rapport à la Bretagne. Voilà ce qui dit des « LE PEN », ce qu'ils sont!
Tout le monde sait qu'ils sont " d'origine bretonne" pour une bonne _ou une mauvaise(?)_ part.
Tout a été fait, et réussi, pour qu'ils se défassent de cette identité bretonne d'origine... celle de leurs aïeux. La part de leur libre arbitre intacte, leur a fait entériner le choix que nous connaissons tous! Celui du nivellement, appauvrissement et vassalisation des régions pour la grandeur de la France éternelle, qui sans aucun doute, créa Dieu lui-même...Et Jeanne d'Arc!

(0) 

Pierre CAMARET Le Jeudi 30 juin 2011 12:22
Chaque homme est une guerre civile . Chacun a son equation son estimation personnelle .
Je n'aimais pas l'esprit politique de son pere , mais je n'avais rien contre lui , a cause de notre passe commun Indochine / Algerie .
Ce que je reproche a cette "personne "c'est sa nullite .... en economie .Quand je vois son programme , cela me rend triste et me donne envie de pleurer . Qu'importe, mais je prefererais voter Mr POUTOU que LEPEN ....... mais faites ce que vous voulez , ce n'est pas mon probleme .
Interessant cet echange , bien j'espere que cela n'est qu'un petit echantillon , non representatif ...... sinon la France et la Bretagne sont mal parties .
En effet , je pense que je ne suis pas de mauvaise foi , mais completement fou peut etre :Selon votre echelle... et bien tant mieux , je me demarque .
Quand aux insultes , je ne vois pas .Nous avons une definition de vocabulaire completement differente. Je ne dirai pas insultes .. mais remarques .
(0) 

Michael Paul Le Jeudi 30 juin 2011 12:39
Traitre à son pays ! Et oui Mr jean daniel ! Si vous ne comprenez pas ce que cela veut dire, renseignez vous sur ce qu'est un harki; quand on choisit le camp de l'occupant, quand on collabore avec ceux qui veulent détruire l'identité d'un peuple(sa langue, sa culture et tout ce qui fait sa spécificité) et la remplacer par une autre, voilà ce qu'est un traitre Mr jean daniel !
(0) 

Elwen Le Jeudi 30 juin 2011 14:01
Je pense surtout que Fabien Lécuyer passe un message à des amis portés sur les manifestations et les happenings en tout genre
(0) 

Brieg Le Jeudi 30 juin 2011 14:22
un Breton né en Bretagne qui ignore complètement sa langue bretonne et son histoire n'est pas un Breton... mais un Français !
car un bon Breton, a pour devoir d'apprendre sa langue bretonne et doit également connaître l'histoire de ses ancêtres...
( il ne faut pas se contenter de dire je suis breton !!! mais il faut surtout l'être !!! ) la Bretagne a besoin de bons Bretons et non pas de Figurants... un bon Breton doit servir sa Bretagne !!!
(0) 

Penn Kalet Le Jeudi 30 juin 2011 15:08
Le Programme du FN n'est qu'un Leurre pour les simples d'esprit...
Les " Le Penus " ne sont plus des bretons depuis longtemps, mais des gens qui ont vendus leur âme au diable. ils ont tout simplement choisi de cracher sur leur Indentité Bretonne... eh oui ! ( en Algérie on appelle ça... des Harkis !!! )
(0) 

Céline DAVID Le Jeudi 30 juin 2011 15:34
Je vais tenter un brin de sagesse. Être Breton... Même si celui qui se dit Breton n'est pas né en Bretagne, ne parle pas le breton, il l'est grâce à l'éducation inculquée par ses parents. Il sait qu'il est profondément Breton quand une seule note, poussée par une bombarde ou un biniou, rappelle son esprit vers le pays et lui donne envie de danser. Il est sûr d'être Breton quand il entend des gens dire qu'ils sont partis en Bretagne en vacances et qu'ils prononcent mal les noms de lieux car seule la culture orale transmise par ses parents lui a appris si les noms en -en se disent -en ou -ène, si les -s au milieu des noms se prononcent ou pas... Etre Breton c'est aussi voir ses enfants sauter de joie à l'idée de manger un casse-croûte au pâté hénaff... Etre Breton c'est aussi suivre l'exemple de grands-parents qui, cassés par les années à pêcher les crevettes, obligent leur petits-enfants à bien travailler à l'école pour leur éviter ce travail pénible, pour qu'ils aient le choix. Et enfin, être Breton c'est naturel. On le reconnaît grâce au beurre salé sur la table, par la cuisson de galettes quand des amis débarquent et qu'il n'y a rien dans le frigo mais bien de la Tréblec dans le placard.
(0) 

gwendal lannarster Le Jeudi 30 juin 2011 18:46
Une assimilation totale des bretons à la nation universelle française elle veut , si elle est élue !
Des aigreurs les prénoms bretons et arabes lui donnent !
voir figaro,n-o,libé et cie.
Gwendal Lannarster
(0) 

Yoan Le Jeudi 30 juin 2011 19:58
@brieg
Vous écrivez : "un Breton né en Bretagne qui ignore complètement sa langue bretonne et son histoire n'est pas un Breton"
Alors 90% des gens en Bretagne ne sont pas des Bretons. Votre mépris pour les "Gallésants" est malheureusement une chose qui se répand de plus en plus dans l'Emsav. Vraiment cette vision de la Bretagne est de moins en moins compatible avec démocratie.
(0) 

Léon-Paul Creton Le Jeudi 30 juin 2011 20:19
"Le fait de donner un prénom français à ses enfants quand on a obtenu la nationalité française ou quand on est d'origine étrangère a été l'un des éléments qui a extrêmement bien fonctionné dans l'histoire de France pour que l'assimilation se fasse très rapidement. Cela a été le cas pour les Italiens, Portugais, Espagnols et Polonais » Télégramme de Brest d’aujourd’hui.
Voici en partie la dernière sortie de Marine Le Pen, récitante d’un vieux catéchisme, qui me remet en mémoire le fait que pratiquement jusqu’aux années 50-60 les prénoms bretons étaient interdits. Les familles qui ne respectaient pas ce énième commandement de « Marianne »notre bien aimée, se voyaient privées des allocs familiales et autres tracas.
La famille Le Goarnic à cette époque, était emblématique du comportement de l’état français envers les familles bretonnes.
(0) 

Pierre CAMARET Le Vendredi 1 juillet 2011 02:20
Je me souviens de la Famille LE GOARNIC et de sa resistance .
Tant pis pour Madame LEPEN , mes deux derniers enfants de "mere chinoise" s'appelent Gwendollyn et Erwan .Ils ont ete declares au Consulat de HK pour la fille et en Malaysie pour le garcon .Sans probleme .
Pour elle , cela devient de l'obsession , cette francisation , a partir des Valeurs ( sic) de la Republique Une et Indivisible .
(0) 

Michel Prigent Le Vendredi 1 juillet 2011 03:50
@ Yoan
A propos de démocratie, quand la France va t'elle se décider à consulter la population de la Bretagne historique sur la question de la réunification ,
Encore que, en toute logique un décret devrait en abroger un autre, celui qui imposa d'autorité la partition de la Bretagne le 30 juin 1941 sous le gouvernement de Pétain.
Il est vrai que question démocratie, la France se contente du service minimum comparée aux pays voisins.
(0) 

Yann Erwan Le Mardi 5 juillet 2011 10:13
Afin de lui donner encore un peu plus d'aigreurs,et se sera avec plaisir, retirons la francisation des noms des villes bretonnes des panneaux, et afin de lui souhaiter la bienvenue, préparons le goudron et les plumes !!!
(0) 

Pierre CAMARET Le Mercredi 6 juillet 2011 06:31
Il y avait quelqu'un dans son genre. Mr BATTEUX Maire de St Nazaire ( au fait l'est il encore ???) qui m'avait , il y a quand meme quelques temps , dit personnellement face a face , que le BIEN , pour les bretons etait se franciser completement . Saint Nazaire non breton , tant mieux , sinon tous les credits destines a St NAZAIRE ,partiraient on ne sait ou ???.... et pour renforcer ce qu'il disait , il a ajoute et pourtant moi je suis breton D'Ílle et Vilaine .
Un charmant personnage .... qui ne m'a pas dutout impressionne..... mais il etait entoure de "laquais"qui buvaient ses paroles.. quelques uns devaient etre bretons ??
(0) 

Jean Pierre Le Dimanche 17 juillet 2011 23:26
Marine Le Pen est extraordinaire et aucun autre ne lui arrive a la cheville! La Bretagne est avec elle!
Quand a Camaret vous etes en Chine ... quelle tristesse toutes ces familles disloquees et sans queue ni tete! Un autre consequence de la mondialisation
(0) 

Pierre CAMARET Le Dimanche 7 août 2011 09:51
Non , je suis en Australie .
En hauteur je depasse le nombril de Mme LEPEN .
Mais la mondialisation a de tres , tres bonnes consequences . On connait tout le monde , on se comprend mieux . Moins de guerre , moins de conflits .
Si la Bretagne est avec Marine LEPEN , et bien tant pis , je ne suis pas avec la Bretagne .
(0) 

Georges Floch Le Vendredi 13 avril 2012 18:30
Le breton n'est pas une langue d'immigration De plus on accepte bien des pancartes halal sous titrées en arabe,langue étrangère, dans les supermarchés.Et que dire de l'anglais.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons