Marc Le Fur : François Hollande veut fermer les yeux sur les difficultés de la Bretagne

-- Politique --

Communique de presse de Cabinet de Marc Le Fur
Porte-parole: Stéphane Sallier

Publié le 13/04/16 21:07 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Dans le cadre dans la préparation de l’émission « Dialogues citoyens » programmée demain sur France 2, le Président de la République a rejeté deux témoins qui avaient été présélectionnés pour lui poser des questions : Nadine Hourmant, déléguée syndicale chez Gad, et Nicolas Leborgne, éleveur à Pluduno.

Tous les deux sont Bretons ! Tous les deux témoignent des difficultés qui frappent les agriculteurs et les ouvriers de l’agro-alimentaire en Bretagne !

Pourquoi la Bretagne mérite-t-elle un tel mépris ? Ces deux invités auraient pu parler des vrais problèmes économiques et sociaux qui frappent aujourd’hui le pays et plus particulièrement notre région. Ils auraient pu être les porte-paroles des Bretons. Le Président de la République ne l’a pas voulu. Les socialistes bretons ne peuvent pas être complices aujourd’hui d’une telle morgue et d’un tel dédain. Ensemble, les élus bretons doivent réagir pour que les réalités difficiles de la Bretagne, qui, depuis un an, est la Région où le chômage a fait la plus forte progression, soient enfin prises en compte par Paris, les Ministres, a commencé par celui qui est également Président du Conseil régional, et par le Président de la République.

mailbox imprimer
logo
Breton de l'intérieur, Marc Le Fur l'est par toutes ses fibres, ses attaches sont à Plévin dans la partie la plus centrale de la Bretagne, entre Rostrenen et Carhaix. Ses grands-mères étaient des paysannes qui portaient la coiffe et c'est tout naturellement qu'il apprend le breton en famille. Marc Le Fur est député de la 3e circonscription des Côtes d'Armor : Loudéac-Lamballe- Quintin.
Voir son mur