Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Manuel Valls : on ne fera pas Notre-Dame-des-Landes
Daniel Cohn-Bendit, sur Europe 1 ce matin, a révèlé l'arrêt du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. C' était une des conditions demandées par les écologistes pour leur retour au gouvernement lors des
Philippe Argouarch pour ABP le 27/08/14 12:42

Daniel Cohn-Bendit, sur Europe 1 ce matin, a révélè l'arrêt du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

C'était une des conditions demandées par les écologistes pour leur retour au gouvernement lors des négociations hier mardi, retour qui d'ailleurs n'a pas eu lieu. Le Premier ministre Manuel Valls aurait déclaré au sénateur EELV Jean-Vincent Placé, à qui on aurait offert un poste au nouveau gouvernement, que l'aéroport ne se ferait pas...

...et bien écoute cet aéroport on ne le fera pas, il est trop cher, il est d'un autre temps, mais on ne peut pas le dire publiquement parce que je ne peux pas froisser mon prédécesseur Jean-Marc Ayrault__Daniel Cohn-Bendit, citant le premier ministre.

Philippe Argouarch

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2931 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 21 commentaires
druide Ron Kornôg Le Mercredi 27 août 2014 13:47
Ca va faire la fête dans la campagne, pendant que les investisseurs cotés en bourse vont noyer leur chagrin dans le gros plant breton de notre ami Chesneau!
Plus sérieusement, une partie des dotations pourraient peut-être être engagée dans un aménagement de l'actuel aéroport, le reste dans les hôpitaux de Bretagne qui en ont bien besoin...? Kenavo Vinci, Braoù Paotred!
(0) 

Naon-e-dad Le Mercredi 27 août 2014 14:43
A confirmer?
Une autre déclaration qui serait très importante et très attendue de la part de Manuel Valls serait (en substance):
"la Réunification de la Bretagne, on va la faire, elle abaissera les coûts de gestion, elle ouvrira les portes du futur, mais on ne peut pas (pas encore le dire publiquement) parce que je ne veux pas froisser mon prédécesseur Jean-Marc Ayrault".
Vous l'aurez compris, c'est le moment de se préparer pour la prochaine manifestation en faveur de la REUNIFICATION, prévue à Nantes le samedi 27 septembre 2014.
On rappellera que Nantes dispose déjà d'un aéroport international (Nantes-Atlantique) et d'affaires, tout comme Rennes (Rennes Saint-Jacques). Tandis que le grand hub pour les très longs-courriers reste Paris.
On rappellera que le projet de REUNIFICATION de la Bretagne, permettra d'obtenir des régions cohérentes et crédibles à l'extérieur, à savoir:
. d'une part la BRETAGNE à cinq départements (péninsule géographique et région historique).
. d'autre part le VAL DE LOIRE qui s'étendrait d'Angers à Orléans).
Si Manuel VALLS a l'intelligence du temps long et des réalités humaines - et bien sûr tout le monde espère qu'il l'a - , il a déjà compris que ce découpage permet seul de débloquer une situation aujourd'hui néfaste ou insatisfaisante. Et de libérer enthousiasmes et énergies.
Si je l'ai bien écouté hier soir, dans son intervention médiatique, cela va parfaitement dans le sens de ses préoccupations.
Brav eo dija, bravoc'h e vefe c'hoazh, tudoù!
(0) 

Job LE GAC Le Mercredi 27 août 2014 15:34
José Bové l'avait déjà annoncé en indiquant que, si l'Europe ne pouvait influer sur la décision de Paris, il n'y aurait pas d'argent européen pour cet aéroport.
Si pas de sous, pas de bénef . . ! ! ! non?
(0) 

Loïc Le sellin Le Mercredi 27 août 2014 18:45
Prudence, méfiance et circonspection! Un vert (un peu rose quand même) Pro européen qui "coule" une info ministérielle (rose aussi)... Personnellement je mettrais tout ça au conditionnel. Mais bon, on peut toujours rêver et rester à la maison le 27 septembre. Assis à boire un bon chouchenn avec les GAD qui restent encore à attendre que le publique fasse des miracles pour (contre) le privé.
(0) 

Julian bonnet Le Mercredi 27 août 2014 18:45
et bien soit, mais Vinci en est ravi croyez le bien. Car l'argent destiné à la construction de cet aéroport ira dans leurs poches puisque a contrat signé, sommes dues.
(0) 

S. Rio Le Mercredi 27 août 2014 18:47
Je n'avais pas vraiment d'avis tranché sur la question de cet aéroport. C'était une solution viable pour l'ouest et la Bretagne, mais celle de renforcer les structures existantes l'était tout autant.
Mr Ayrault passe décidément une année 2014 cauchemardesque.
(0) 

SPERED DIEUB Le Mercredi 27 août 2014 20:15
Un espoir car si cette revendication est satisfaite ,par jurisprudence et par logique elle constituerait un facteur favorable à la réunification
vive l'Alsace
http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN0GR1TL20140827
(0) 

An Floc'h Le Mercredi 27 août 2014 23:08
Vivement la confirmation de l'annulation de ce projet qui dans son essence même visait aussi à affaiblir la Bretagne.
Ce n'est pas pour rien que les jacobins n'ont pas cherché à développer Château-Bougon quand c'était possible (on parle d'un projet de plus de 40 ans).
Un des objectifs étaient d'accentuer le bassin de population entre 44 et 85, allant à l'encontre de l'orientation au moins bimillénaire de Nantes, bien avant la Bretagne. La mort de la Vendée est bien sûr aussi programmée, il ne faut pas l'oublier même si elle est utilisée par les jacobins contre le pays nantais... Quoi de mieux que de l'asujettir à la ville symbole de ses persécutions ? Et limiter les échanges humains entre 44 et 35.
En 2011, c'était encore un argument des pros, développer l'immobilier résidentiel dans le sud-Loire. Heureusement qu'Airbus était là (magnifique illusatration de l'amateurisme politique d'ailleurs, leurs ainés étaient bien plus redoutables).
Excellente nouvelle pour la réunification. Grosse défaite pour Fillon, Auxiette, JMA.
(0) 

Ker itron al lann Le Mercredi 27 août 2014 23:29
Si José et Daniel l'ont dit, c'est que c'est bon!
Heureusement qu'ils sont là pour penser aux intérêts de la Bretagne, pays nantais inclus bien sûr.
Qu'est ce qu'a fait Jean Marc pour le pays nantais comparé à ces deux grands défenseur de nos intérêts. Hein?
Naonedad, lui aussi est certainement nantais, avec un avatar comme ça, il doit représenté à lui seul les centaines de milliers d'habitants de l'estuaire de la Loire (zut, je viens de dire un gros mot!), vous savez ce fleuve innommable.
Bon maintenant, on va pouvoir dégager les fonds pour amener le TGY en basse Bretagne, avec la bénédiction de le drian, et soutenir l'élevage porcin, avec celle des bonnets rouges.
Ah oui, Ségolène a autorité sur le secrétariat d'état aux transports (et la pêche). Super, non?
En v'là une qui s'apprête à faire un beau carton à NDDL.
C'est vrai Poitiers, c'est plus central, non?
Je suis sûr qu'elle va soutenir la réunification!
Voilà un beau front d'écologistes, Ségolène, Dany le caméléon et josé l'ancien végétarien?!?
Ils ont compris, comme vous, qu'un aéroport intitulé "Grand Ouest" allait nuire à l'identité bretonne. ça c'est sûr!
Qu'on les fasse rentrer dans la Gorsed, non de dieu!!!
(0) 

Yanouk Le Jeudi 28 août 2014 03:47
Pendant le temps perdu à trépigner pour construire un nouvel aéroport pour Nantes, Rennes a joué sur la LGV-Bretagne et va se retrouver à 1h20 de Paris.
Le leadership à l'Ouest va être vite trouvé...
(0) 

F. Bouder Le Jeudi 28 août 2014 09:07
"Tandis que le grand hub pour les très longs-courriers reste Paris."
Mais pourrait aussi etre Londres, en particulier pour la Bretagne occidentale.
(0) 

An Floc'h Le Jeudi 28 août 2014 13:43
@Ker itron al lann
Ah ça, ils n'ont certes pas fait grand chose pour la réunification. Par contre, Fillon, Auxiette, JMA ont passer leurs carrières à vouloir dissoudre la Bretagne.
@Yanouk
Vous avez raison. Maintenant, il faut surtout une ligne LGV Nantes-Rennes. Parce que cette LGV Rennes-Paris ne nous sort pas du schéma mortifère "hors Paris, point de salut".
(0) 

jean louis le corre Le Jeudi 28 août 2014 14:35
Abandon aerop NDDL ? Dommage si c'est vrai! une opportunité de developpement, d'autonomie economique pour la Bretagne et d'affranchissement structurel a l'OGRE centralisateur-Jacobin Parisien
Ce qui est sur c'est que l'on n'aura pas entendu les soi-disants ecolos protester et s'opposer au devellopement DEMENTIEL de ROISSY CDG,et du "Grand Paris"qui bouffe tous les credits (et les espaces) en IDF ...
(0) 

felix d Le Jeudi 28 août 2014 15:36
Pas de centrale nucléaire.C'est fait! Pas d'aéroport.C'est encours.Du "Nimby" (not in my backyard!) au "Nimbzh" (not in my Bretagne!) . Pas de ça chez nous. Bien. Mais alors quoi? Du cochon du cochon du cochon? De l'agri-agro à mort? Et quelques agriculteurs bio pour le panier des bobos du dimanche? Ou un autre développement? J'aimerais bien que les "alternatifs" formulent leur "alternative économique" . Croissance zéro? Décroissance?
(0) 

Ker itron al lann Le Jeudi 28 août 2014 15:40
Eh oui Yanouk, Rennes sera encore et toujours la capitale de France en Bretagne… et je crains que Nantes, reste celle de Bretagne en France!!!!
Il ne faut certainement pas un grand port, un estuaire, un carrefour marchand et dynamique pour capitale de Bretagne, non, une cuvette bien terrienne et administrative fera l'affaire.
Où sont les jacobins, va savoir!!!
Enfin, le mal est fait...
On saura rafraîchir la mémoire de certains. Qu'ils ne viennent pas pleurnicher ces intrigants!
Quant au 27, ça se fera dans la dignité, autrement on règlera ça entre bretons… et sans délai.
(0) 

Louis Le Bars Le Jeudi 28 août 2014 16:36
@ felixd : à la place de l'aéroport, je propose une ligne LGV Rennes-Nantes, une voie express Rennes-Bretagne centrale, et une voie express St Brieuc Lorient/Nantes, bref ce qui aurait du être fait depuis des décennies
Puis la réunification aussi tant qu'à faire.
(0) 

Yanouk Le Jeudi 28 août 2014 23:12
On croirait que Nantes est coupé du reste du monde à en entendre certains. Il y'a déjà un aéroport à Nantes. Rentable. Et dont l'investissement est amorti. Le démolir pour le reconstruire 30 bornes plus loin n'en fera pas plus un carrefour commercial.
(0) 

M.Prigent Le Vendredi 29 août 2014 05:19
KIAL constate avec pertinence que:
"Eh oui Yanouk, Rennes sera encore et toujours la capitale de France en Bretagne… et je crains que Nantes, reste celle de Bretagne en France!!!!"
En effet, dès lors que vers 1555 Rennes sera définitivement sacrée par la France capitale officielle de la Bretagne par l'installation du Parlement dans ses murs, on peut affirmer que Rennes est la capitale de la Bretagne française et Nantes capitale de la Bretagne historique bretonne.
D'ailleurs, dès le 1er jour de la création de Ouest France, le lundi 7 aout 1944, la une de ce journal (reproduite sur OF du 7 aout 2014) créé comme beaucoup de journaux régionaux (Midi Libre, Dauphiné libéré....) par à la libération par des "résistants" (surtout ceux de la dernière heure) entérine sans état d'âme la partition de la Bretagne et le statut de Rennes, "Capitale bretonne" et de "grande ville française".
Quelques extraits de l'euphorie franchouillarde, voire hystérique de cette période "libératoire" parus dans cette Une de OF.
"..;par les destructions sauvages...;qu'ils ont (les allemands) infligés à la capitale de la Bretagne".
-Petite allusion en passant sur "...le spectacle répugnant de certaines complicités..." instrumentalisant déjà les quelques collabos bretons.
"Car les bretons sont français, français avant tout malgré les sophismes d'une clique d'arrivistes et d'imposteurs..." Re-collabos bretons.
"Ils sont français justement parce qu'ils sont bretons".
"L'entrée de nos alliès américains dans la capitale bretonne...."
"Une date qui marquera les annales de la vielle capitale bretonne".
"Rennes enfin, dont le coeur n'a jamais céssé d'être français".
"Rennes cette fois a retrouvé son vrai visage de grande ville française".
"Les allemands allaient-ils donc défendre Rennes et obliger les alliés à un combat de rues dans la belle et historique capitale de la Bretagne."
Certes l'euphorie de la victoire n'était pas propice à l'impartialité, mais on reste un peu confondu par l'insistance de OF à proclamer Rennes, grande ville française, Capitale de la Bretagne alors que le Commissaire de la République, Le Gorgeu s'exprime en tant que "Commissaire de la Région de Rennes".
Pour un peu OF aurait félicité
Pétain d'avoir décrété l'amputation de la Bretagne.
Bref, du OF tout craché, bien obéissant à la voix de son maître tel qu'il est encore aujourd'hui.
(0) 

paotr Bourgogn Le Vendredi 29 août 2014 23:31
Le seul aéroport international viable pour la Bretagne, c'est Brest. De là, on pourrait se rendre à Londres, Madrid, New-York,...Ha kaoc'h da Bariz
(0) 

kris braz Le Samedi 30 août 2014 10:46
Un ticket de 2 aéroports performants ?
Brest + Landi (réaffecté au civil), avec navettes (20' de voie express entre les 2, TGV Brest et Morlaix tout proche)…
Et un vrai réseau de bus moyenne et longue distance (Kemper, Rennes, Nantes, Lorient…) à prix abordables (comme en GB) pour s'affranchir du monopole SNCF et du tout bagnole
(0) 

Yann LeBleiz Le Samedi 30 août 2014 17:55
@ felix d
Les décisions du développement de la Bretagne doivent être le fait des Bretons.
Faire croire que les décisions venant de Paris vont dans le sens de notre développement n'est pas vrai.
Le Danemark, pays comparable à la Bretagne, ne mise pas son industriel énergétique sur la base de centrales nucléaires françaises... ni de TGV d'ailleurs!
De tout évidence, le développement économique ne sera pas pour eux... enfin, dans l'imaginaire, car pour la réalité...!
Mais certainement que nos amis Danois vivent dans un monde parallèle où les lois de la physique divergent de celle que nous connaissons!
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons