Manifestation contre la Réforme des retraites : Par delà les slogans... la réalité !
Communiqué de presse de Gérard Gautier

Publié le 2/09/13 12:41 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Lettre-ouverte

aux syndicats et partis qui appellent à manifester le 10 septembre.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

J'ai participé, par solidarité avec ceux qui, dans le privé - "souvent privés de tout !"... ne pouvaient le faire, à toutes les manifestations concernant la réforme des retraites sous l'ère Sarkozy.

Aujourd'hui, votre syndicat, votre parti appelle avec d'autres, à manifester contre le projet de réforme de retraites du gouvernement de Hollande. Je ne serai pas, cette fois, du défilé.

Non pas que la réforme en cause me donne satisfaction, à titre personnel et surtout concernant les personnes jeunes et moins jeunes qui sont aujourd'hui dans le monde du travail... pour celles et ceux qui ont encore la chance d'y être.

Mon absence pourrait être justifiée par le « simple » fait que vous participez, comme tous les autres syndicats et partis, au curieux silence qui entoure l'indispensable remise en cause des régimes spéciaux.

Ma décision prend toute sa dimension, en terme de cohérence, avec le fait que vous êtes dans la logique de ceux qui se « déclarent être pour la défense des plus démunis et qui, dans le même temps, nient la solidarité et cautionnent même les... privilèges de ceux qui diminuent le pouvoir d'achat des plus humbles et de l'ensemble des consommateurs. »

Cela tout en portant atteinte à l'économie puisque cela impacte également les entreprises PME et PMI...qui créent la plus grande partie des emplois !

Je dénonce à ce titre, depuis 2009, le scandale du C.C.A.S. de l'EDF.

« Il faut se souvenir que le journal Le Monde annonçait, dés 2009, l'offre publique d'achat (OPA) de la Caisse centrale d'activités sociales (CCAS) des industries électriques et gazières, dirigée par la CGT, pour acquérir la Compagnie internationale André Trigano (CIAT), numéro un français des campings et bungalows. Sur la base de 48 euros par action, la CIAT était valorisée à 59 millions d'euros. » Source : (voir le site)

Or je n'ai jamais reçu de réponse aux courriers adressés à tous les syndicats et aux partis, sur le plan national et régional et je regrette surtout qu'aucune action n'ait été entreprise pour que cette forfaiture cesse. Je ne parle pas du gouvernement qui a démontré - ce faisant - la vision qu'il a, comme les précédents, du « courage politique. »

Ce qui démontre la collusion de ceux qui disent condamner la « financiarisation de l'économie » et acceptent, complices passifs, qu'un syndicat - qui plus est, dépendant d'un parti se situant dans la mouvance extrême gauche - puisse profiter ... d'un « enrichissement sans cause »... au détriment de ceux qu'il déclare vouloir défendre à chaque fois qu'il y a une hausse des tarifs de l'ED.F !

Cela au moment où la crise continue de frapper les salariés, les consommateurs, les plus humbles...

Je vous remercie de l'intérêt que vous porterez à la présente et de la bonne suite, courageuse et solidaire, que vous serez en mesure de lui donner.

Je reste à votre disposition.

Gérard GAUTIER

Saint-Brieuc le 2 septembre 2013

Voir : (voir le site)

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Gérard Gautier est auteur d'ouvrages de poésie et de plusieurs livres, dont une enquête sur l'incendie du Parlement de Bretagne dans lequel il expose une thèse différente de la thèse officielle.
Bibliographie sur (voir le site) érard_Gautier
Gérard Gautier est en outre fondateur et président du mouvement Blanc c'est exprimé.
Vos 13 commentaires
Pierre CAMARET
2013-09-02 14:22:26
J'espere pour eux , qu'il fera un tres beau temps ce 10 Septembre , pour garder le teint bronze qu'ils ont acquis pendants un mois d'Aout ensoleille .
Soyez charitable Mon Cher Gerard , il faut quand meme que ces gens la "fassent semblant "de travailler vis a vis des Camarades syndiques, alors laissez leur le plaisir d'une ballade amicable par Beau temps . Les Banderolles ne sont pas lourdes , au premier rang ils sont plus d'une dizaine a la maintenir .
Regimes Speciaux , avez vous dit .. pas touche .. c'est le domaine reserve , c'est un privilege qui avait ete oublie la fameuse nuit du 4 Aout .Nous sommes toujours une Monarchie
(0) 
BOULLE LOUIS
2013-09-02 17:12:29
comme quoi AU NOM DU PÉZE DU FRIC ET DU SAINT BÉNÈFICE
(0) 
Jo Pevedic
2013-09-02 20:52:41
Le problème de Gérard Gautier est que, depuis un certain nombres d'années, il ne parle qu'en son nom et ne représente rien d'autre qu'un appel à la prise en compte du vote blanc. Le degré zéro de l'engagement en quelque sorte. Ses propos sont sont donc sans plus d'intérêt que ceux de n'importe quel quidam. L'avis de Gérard Gautier sur les retraites, c'est en petit Eric Zemmour qui parle de la guerre en Syrie ou Bernard Henry-Levi de l'Afghanistan : une sorte de carte postale médiatique. Evidemment, comme les autres, GG ne s'en rend pas compte tant il est imbu de lui même mais son petit narcissisme l'autorise à donner son point de vue… Ah ça ira ça ira ça ira, merci GG de tes lanternes.
(0) 
raymond coantic
2013-09-02 22:12:11
Scandale le comité d'entreprise d'EDF, comme celui d'AIR FRANCE, etc...
(0) 
Gérard GAUTIER
2013-09-03 06:59:31
à Jo Pevedic
Il est évident que prenant des positions affirmées depuis de nombreuses années, je ne suis pas à l’abri de commentaires tels que celui de Jo Pevedic. Je les accepte.
Je ne le connais pas du tout et ne le suivrai pas sur le terrain de l’attaque personnelle.
Cet article a « seulement » pour objectif de démontrer l’incohérence qui existe entre les déclarations publiques de nombreux syndicats, partis et hommes politiques qui se proclament, haut et fort, comme étant les « défenseurs des ouvriers, des salariés et des plus démunis, » contre « la financiarisation de l’économie » (ce que je fais depuis 1993) et cautionnent ce qu’ils dénonceraient - légitimement - s’il s’agissait « d’un enrichissement sans cause »... d’un élu (ce que je fais quant à moi lorsqu’il s’agit du cumul) ou...d’un chef d’entreprise.
Je laisse à chacun de se faire sa propre opinion.
La seule chose que je demanderais à Jo Pévedic serait, le pensant de bonne foi, de se tenir informé.
Je n’ai pas, depuis 1989, seulement lancé un appel à la prise en compte du vote blanc.
Ne sachant pas critiquer si je ne fais pas dans le même temps une proposition, j’ai présenté, "sans esprit de chapelle étant agnostique et n’aimant pas les dogmes,"à tous les élus et partis quelle que soit leur sensibilité, un catalogue pour assainir la vie politique. Je l’invite à le découvrir. (voir le site)
Je laisse à chacun la responsabilité de se faire sa propre opinion.
Mon ami, le poète de Chatelaudren, Pol Le Doré me disait : « Aujourd’hui, as-tu planté un arbre ? »
Alors Jo combien d’arbres avez-vous plantés ?
(0) 
Michel Prigent
2013-09-04 05:17:12
Gérard Gautier est un iconoclaste impénitent !
Ne voilà t'il pas qu'il lui vient à l'idée de s'attaquer au statut privilégié de quelques fleurons de notre secteur économique national dotés entre autres de régimes dits "spéciaux" de retraite si bien défendus par "nos" syndicats.
Certes, ces syndicats ne représentent en terme de cotisants que 7 à 8% des salariés français, qu'importe, puisque grâce aux généreuses subventions (4 Md¤ publiques + 1,5 Md¤ privées) ils pourraient même survivre sans adhérents !
A ces subventions, il convient d'ajouter les 1,3 Md¤ affectés aux comités d'entreprise dont l'EDF dévore à elle seule la moitié, soit 1% de son chiffre d'affaire qui était de 72,73 Md¤ en 2012...700 M¤ pour le CE d'EDF, voilà de quoi entretenir les multiples châteaux propriété des syndicats, aménagés en luxueux centre de vacances.
La situation catastrophique de l'endettement d'EDF ne semble pas troubler les chers camarades syndiqués: 42 Md¤ de dettes dont les intérèts sont montés à 2,4 Md¤ dans l'exercice 2012, dettes détenues à 84,44% par l'état actionnaire (donc nous contribuables) et qui sont supérieures à la valeur boursière actuelle de l'entreprise qui est de 39,7 Md¤ !
Remarquez qu'EDF n'est pas la seule, car en effet, toutes ces anciennes entreprises publiques prétendues privatisées telles France Télécom, GDF-Suez, Air France et même Renault, sans oublier de multiples banques trainent des endettements colossaux.
Air France détenue par les banques institutionnelles (caisse des dépots ...) à 56,8%, à 15,9% par l'Etat, à 9,6% par les salariés traine un boulet de 6,5 Md¤ pour une valeur boursière actuelle de 1,7 Md¤ ! (çà doit être un record!).
Son résultat largement négatif en 2012 (- 1,2 Md¤) est grevé par les intérèts de sa dette à hauteur de 353 M¤.
Son chiffre d'affaires est de 26,6 Md¤.
GDF-Suez détenu à 36,7% par l'Etat est aussi endetté qu'EDF et doit débourser 2,7 Md¤ annuel pour un CA de 97 Md¤, sa capitalisation boursière actuelle est la même que celle d'EDF: 39,7 Md¤.
Je pourrai continuer, mais je me contenterai de ne pas oublier les 28 Md¤ de dette de la SNCF-RFF qu'on devrait impacter comme les précédentes avec les 1 930 Md¤ de dette de l'Etat en bonne logique comptable.
Face à une telle gabegie, que fait l'Etat, il perpétue un système de régimes spéciaux de retraite qui ponctionne presque 10 Md¤ dans le régime général pour assurer les pensions de ces 670 000 "retraités spéciaux" au demeurant pas trop malheureux puisque la moyenne des retraites d'EDF est de 2 500 ¤ net par mois suivi de près par la RATP.
Y a pas à dire, on est bien gouverné par l'UMPS et consorts...Je crois que je vais encore voter pour eux les prochaines élections.
(0) 
eugène
2013-09-04 16:10:38
Je réagis
Gérard ,la France ,l'état français ne fera que les réformes nécessaires au bien être de ses fonctionnaires .
Depuis que la République existe ,l'état n'a eu de cesse que de préserver les retraites de ses collaborateurs!( voir tous les régimes spéciaux accordés à coup de grèves et de combats syndicauts ( voir tout ce qui a été arraché en 45-46 et suivantes sous objectifs communistes - la SNCF,à l'EDF et associés,aux charbonnages ,etc.... ...faut-il parler de "AIR France,France Télecom (ex PTT)- Faut-il parler des ports et autres ouvriers d'état( Arsenaux).
Faut-il parler de cette France coupée en deux..... les Fonctionnaires ...Le Privé.
Gérard où sont les productifs ,dans ce pays?
Est-ce qu'un fonctionnaire est productif.... génère-t-il du PIB?...
Est ce que le Fonctionnaire est un outil industriel... prêt à travailler pour l'"
export" et la balance commercial?
Vend-t-il un produit manufacturé....NON...
Le fonctionnaire n'est qu'un improductif!
La France croule sous sa dhape de fonctionnaires ,elle nage dans la total absurditéde management(attention je dis ça pour montrer son incapacité à se réformer ,en profondeur.
Nons avons ,les fonctionnaires nationaux et nous avons la couche des fonctionnaires territoriaux (émanation des régions).
Qyestion:
Faut-il cette disproportion?
Point2
Les syndicats ,en France,défendent-ils le statut de FONCTIONNAIRE ,Celui du PRIVE ou le positionnement de leurs dirigeants?.
Ils n'ont jamais été "
au service du travailleur".
Le bien être actuel du monde du travail n'est plus à la fin du XIX siècle ,ni après 46..... et ça les syndicats ne l'ont pas encore compris!
Gérard ,la France est une industrie qui doit produire ,ele ne doit pas être dirigée par des bras cassés!...le fonctionariat n'amène pas toutes les qulités demandé pour cet effort.
Nous pourissons par excès de fonctionnariat!
(0) 
Gérard Gautier
2013-09-05 06:04:36
A Eugène,
Dans mon article j’ai souhaité n’évoquer que le problème de la collusion des syndicats et partis politiques de tous bords face au scandale du CCAS de l’EDF.
Je suis navré de voir que se substitue à ce débat celui... des fonctionnaires. C’est un autre dossier qui mérite - pour ne pas être simpliste - un plus large développement.
Pour moi, il appartient à l’Etat - dans le sens que lui donnait le Président Pompidou - de mettre en place les conditions permettant de construire une France modernisée, allégée de ses pesanteurs administratives, pour être, demain, s’il y a une volonté, le symbole de sa modernité et de son prestige.
La France est effectivement engluée aujourd’hui dans une fonction publique ... et territoriale.
La responsabilité des parlementaires est lourdement engagée car ce sont eux qui votent - sans discernement - les lois pléthoriques qui « nourrissent, » pour les faire appliquer, le « mammouth administratif. »
Cela au lieu de voter les réformes qui permettraient de recréer une fonction publique forte au « service du public » et non de « ses propres intérêts catégoriels » comme trop souvent aujourd’hui du fait... des syndicats.
Mais peut-on imaginer cela lorsque l’on sait que Marylise Le Branchu, ministre de la Réforme de l'État, de la Décentralisation et de la Fonction publique et Claudy Le Breton, président du conseil général des Côtes-d'Armor et président de l’assemblée des départements de France ont déclaré ...« qu’il n’y avait pas trop d’élus en France ! »
Or comme à chaque niveau de la pyramide institutionnelle - « syndrôme de l’enfant battu »- correspond un nombre impressionnant de fonctionnaires...
(voir le site)
(0) 
PIERRE CAMARET
2013-09-05 08:17:57
Je rentre dans le debat :
- La France vient de perdre encore 2 places et est maintenant No 25 dans le classement des Nations Economiques ( differents parametres sont pris en consideration / bases sur des ratios ). La Nouvelle Zelande est classee avant la France.
- Fonction publique . La France est irreformable .Chaque "petit chef "veut sa cour, donc il la cree ... cela lui donne donc l'impression d'etre un Grand a l'image de son pays : La Grande Nation et puis et puis il y a la famille , les copains a placer ??? .
La FRance est foutue , et jusqu'a preuve du contraire , la Bretagne avec .
Decentralization /Federalisme . Suppression des Departements. La Region avec une assemblee et un pouvoir .
Gouvernement Central Paris 300 deputes a l'Assemblee Nationale , Senat 90 Senateurs maximum ( Senat = representants des Regions ).
Executif : 10 Ministres maximum .Le President , peut etre "impeachment "vote majoritaire Assemblee + Senat , comme aux USA .
Pas de cumuls .Un parlementaire ne peut pas etre Maire . Il peut etre au maximum Conseiller Municipal dans une Commune de moins de 1500 habitants .Un Ministre ne peut pas cumuler .
Courage , nous ne sommes pas sortis de l'Auberge .
(0) 
Ar Vran
2013-09-05 08:53:06
Pour continuer dans ce débat, il ne faut pas se focaliser uniquement sur ces syndicats archaïques et sur le nombre de fonctionnaires mais également souligner le pouvoir de nuisance de ce monstre administratif ventripotent qu 'est devenu la France....
Des exemples ?
L'éducation nationale avec la puissance scandaleuse des rectorats,
La batterie de lois ou de réglements stupides pondus chaque année par cette fonction publique,.....
Hélas si la France ne se reforme pas vite, elle va s'ecrouler comme un chateau de carte en entrainant la Bretagne dans son sillage.
Existe t il un homme politique suffisamment courougeux pour faire ces réformes ? J'en doute de plus en plus?
Reste alors la fuite en avant et pour la jeune génération partir avant qu'il ne soit trop tard....
(0) 
Pierre CAMARET
2013-09-05 11:33:36
Eh! l'Education Nationale .
: Le classement de SHANGHAI , la premiere Universite Francaise est tres loin derniere . Polytechnic n'est meme pas dans les 100 premiers ???
Je suis d'accord que ce classement est un peu pipe . Les Anglosaxon s rafflent toutes les premieres places. ( Prise en consideration de la publication en anglais ).Mais malgre tout notre education n'est plus adaptee au monde actuel :Je n'y peux rien si "notre Belle Langue FRancaise" (sic)n'a plus la place , qu'elle occupait il y a 200 ans .????? si la Science economique occupe une place plus importante que les "Belles Lettres ".Si la Finance est une valeur incontournable dans la projection d 'ún developpement Industriel/ etc.......
(0) 
eugène
2013-09-05 15:28:12
Je diset répète..
La France se meurt de la pesanteur de son fonctionariat..et de son syndicalisme d'un autre âge!
Elle se meurt de ses structures obsolètes d'un autre millénaire!
Elle se meurt parce que nous sommes toujours dans les relents d'une révolution.
Elle se meurt parce que nous ne savons plus cultiver les vertus d'un peuple qui font les grandes nations.... et la Bretagne se meurt avec elle car trop soumise!
Rappelons nous ,nous vivons sur une France de fin de XIX siècle et deux guerres nous maintennent dans un passé révolu.
150 ans pour se ressaisir!
(0) 
Michel Prigent
2013-09-06 05:49:02
Pierre Camaret qui en connait un rayon en matière d'organisation et de gestion d'entreprise nous rappelle que la gouvernance du pays exercé à tous les niveaux par "notre" classe politique est un condensé de toutes les pratiques qui conduisent une entreprise au dépot de bilan.
En effet, le BA BA en matière de gestion nous apprend que:
-Un petit ou Grand chef a tendance à croire que son pouvoir est proportionnel au nombre de ses subordonnés.
-Des comités informels créés temporairement pour traiter un problème conjoncturel ont tendances à perdurer, voire à s'institutionnaliser au delà de la résolution du problème.
-Les chefs ont une facheuse tendance à pratiquer la rétention de l'information pour asseoir leur pouvoir.
-Trop de responsables = pas de responsable, (allusion aux financements croisés des maîtres d'ouvrage publics alors que la Constitution interdit toute hiérarchie, hors l'Etat dans les collectivités.)
-Les réunions de décision qui rassemble un grand nombre d'acteurs (souvent de surcroit aux intérèts divergents) conduisent à une solution de compromis donc peu efficace.
-A l'organigramme pyramidal hiérarchique de type militaire (Fayol) il faut préférer la structure hiérarchico-fonctionnelle qui coordonne la décision avec la compétence.
-Un vrai patron ne peut s'occuper de tout, il doit savoir déléguer.
-Ce n'est pas parce que vous êtes 2 fois plus nombreux que vous irez 2 fois plus vite.
-Le confort de la routine conduit dangereusement à fonctionnariser l'entreprise, il faut au contraire la réveiller en pratiquant régulièrement le "brainstorming" de préférence en y conviant des "non-initiés".
Bref, toutes ces recommandations basiques sont loin d'être pratiquées par les élus carriéristes dont la vision prospective de l'intérèt général se limite aux prochaines échéances électorales.
Un exemple en passant de l'amateurisme de "notre" Président.
Mr Hollande, il y a 1 mois avait fait soupirer d'aise le monde entrepreneurial en promettant d'économiser en un an 3 Md¤ grâce aux simplifications administratives (400 000 réglements, 3 500 pages du code du travail, code de l'urbanisme...)
Fort bien, mais alors celà signifie donc à la louche la suppression de 60 000 équivalents emplois administratifs répartis pour moitié entre entreprises et fonction publique...Pourquoi ne nous l'a t'il pas dit ?
Tenez nous sommes bons princes, les contribuables sont mêmes disposés à payer 30 000 fonctionnaires ainsi "économisés" à ne rien faire, après tout celà est préférable que de les laisser "em..." le secteur productif.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.