Manifestation à Quimper pour l’enseignement du breton
Reportage de Philippe Argouarch

Publié le 1/07/20 17:54 -- mis à jour le 05/07/20 05:48
Bodadeg dirak Inspection academique :
(294 vues)

Ils étaient environ entre 150 et 200 à manifester devant l’inspection académique du Finistère à Quimper ce mercredi 1er juillet à l’appel des enseignants de breton.

En effet en plein confinement, l'inspection d'Académie du Finistère a annoncé l’application en septembre prochain de la circulaire n°2017-072. Ces modifications ayant pour conséquence une mise en concurrence du breton (initiation) et de l’anglais pour les élèves du CP au CM2 des écoles publiques du Finistère.

Cet affront s’ajoute aux autres mesures vexatoires mises en place depuis la réforme Blanquer, qui, pour le BAC met rabaisse les coefficients du breton.

Des représentants des associations d’enseignants ayant obtenu une entrevue avec l’inspection académique, un accord temporaire aurait été obtenu afin de repousser d’un an l’application de la circulaire et donnant du temps pour établir un nouveau contrat.

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
Tangi Louarn
2020-07-03 00:38:02
Non ! les langues régionales ne sont pas mises à la hauteur des langues mortes. Ces dernières, dites "langues de l'antiquité" sont surbvalorisées et de plus peuvnet être choisiées en plus des autres domaines, contrairement aux langues régionales
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.