Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plusdésolé cette photo n'existe plus
- Enquete -
Mais pourquoi parler des femmes ?
Oui, pourquoi un débat sur les femmes ? Le Conseil de développement du Pays de Châteaubriant s’intéresse en effet à l’insertion professionnelle et sociale des femmes et la Foire de Béré est l’un des très rares lieux où l’on peut encore échanger des idées.
bernadette Poiraud pour Journal La Mée le 17/09/06 18:17

Oui, pourquoi un débat sur les femmes ? Le Conseil de développement du Pays de Châteaubriant s’intéresse en effet à l’insertion professionnelle et sociale des femmes et la Foire de Béré est l’un des très rares lieux où l’on peut encore échanger des idées.

Ce 9 septembre, 7 femmes étaient réunies autour d’Yvan Etiembre et Alexandra Brisson. Chacune a donné son parcours et ses engagements : maire, conseillère municipale, syndicaliste, secteur social, associations, administratrice MSA, etc.

Engagées en tant que femmes ? Non, ont-elles répondu, nous ne nous situons ni en homme, ni en femme, mais en citoyennes … « tout en reconnaissant que, s’il n’y avait pas la loi sur la parité, il y aurait encore moins de femmes dans les conseils municipaux ! »

Difficultés ?

« A niveau de compétences égales, ce n’est pas la femme qui sera choisie ».

Un participant dira : « quand on propose à un homme de prendre une responsabilité, généralement il accepte de suite, sans se poser la question de ses compétences. Quand on demande à une femme, elle doute d’elle-même. »

« Les femmes qui désirent prendre des responsabilités (maire par exemple) doivent affirmer leur forte volonté de le faire ». Les hommes, il faut prendre leur place ! Par exemple, au Conseil Régional des Pays de Loire, chaque commission avait choisi un président homme. Il a fallu rééquilibrer par la suite ...

« Les femmes sont jugées sur leur physique, sur leur habillement. Ce n’est pas le cas des hommes » . En notant bien que ce regard critique vient aussi bien des femmes que des hommes !

« D’instinct les hommes pensent que certains sujets ne nous intéressent pas : le bâtiment, le syndicat des eaux, etc »

Anecdote : sur la foire, une femme va se renseigner sur les techniques d’élimination de la mousse des toitures. Réaction immédiate du commercial : « votre mari est-il sur la foire » ?

« En tant que femme, il nous faut sans cesse faire nos preuves. Je constate qu’il est plus facile, dans un conseil municipal, de se mettre d’accord sur l’achat d’un tracto-pelle que sur la mise en place d’une halte-garderie »

[Ce à quoi un maire (homme) présent répondra : cette difficulté est réelle, mais c’est parce que les femmes choisissent de s’occuper de dossiers, comme les dossiers sociaux, qui sont plus difficiles que les autres]

« je ne ressens pas de difficulté particulière parce que je suis femme. Mon époux accepte bien mes engagements, mais chez nos parents respectifs je constate amusement et scepticisme »

« L’engagement des femmes est un épanouissement pour les femmes et pour la famille mais … il modifie l’équilibre d’un couple, il oblige à répartir les tâches et en particulier la responsabilité de l’éducation des enfants ».

« L’engagement des femmes est une richesse : c’est particulièrement sensible dans les pays sous-développés où l’alphabétisation et la mobilisation des femmes est un facteur de richesse matérielle et de développement de la démocratie participative ». La femme fait évoluer le monde.

ABP/BP

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons