Mai : le mois du Muscadet à Boston

-- Economie --

Dépêche
Par Maryvonne Cadiou

Publié le 1/06/11 10:28 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

En ce mois de mai, les restaurants de Boston, sur la côte est des États-Unis, ont fêté le muscadet.

Le site Loire Valley Wines

Un site américain (1) de vins de la Vallée de la Loire annonce cette fête, présentant la Loire, le fleuve et ses vins, ainsi que les restaurants qui y participent « Ce vin sans prétention de la vallée de la Loire a des parfums secs et minéraux et une acidité qui le marient parfaitement avec Boston et la Nouvelle Angleterre dont la nouvelle cuisine prépare des huîtres, des palourdes sautées et des “rouleaux” de homards ». (voir le site)

Les Bretons pourront être choqués de voir leur vin inclus dans les vins de la vallée de la Loire... Reconnaissons que vu de l'autre côté de l'Atlantique c'est tout de même moins faux que de l'avoir assimilé à la Saône et au... Bourgogne ! Vu le nom de son cépage, région d'où il provient d'ailleurs.

La région des environs de Nantes sur la côte de Bretagne

La page du cépage « Melon de Bourgogne » n'entretient aucun doute sur ce vin de Bretagne : (voir le site) . Traduction du début :

« Le Melon de Bourgogne est mieux connu sous le nom de Muscadet, le nom du vin qu'il produit. C'est la variété dominante du raisin de la région des environs de Nantes sur la côte de Bretagne, là où la Loire rejoint l'océan atlantique. Le muscadet a une telle saveur vivifiante de mer et une telle affinité avec les fruits de mer de la côte bretonne – surtout les huîtres de Belon exceptionnelles de la région – que l'arrivée relativement récente du Melon de Bourgogne dans la région suite à un terrible hiver, et sa présence dominante peuvent surprendre »...

La suite est la belle histoire du cépage émigré des XVIe et XVIIe siècles, des progrès des producteurs pour améliorer le muscadet en «sur lie»...

Fin : ...« À un degré encore plus grand que le Sauvignon Blanc et le Chenin Blanc, le Melon de Bourgogne, en dépit de son nom, est un raisin qui réalise sa meilleure expression sur la Loire. Il est rarement planté ailleurs. En tant que Muscadet, cependant, il produit un des vins les plus sympathiques, rafraichissants du monde, le vin idéal du bord de mer ».


(1) Loire Valley Wines Bureau,C/O Benson Marketing Group

230 Park Avenue, 10th Floor

New York, NY 10169 USA

Maryvonne Cadiou

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1218 lectures.
mailbox imprimer
Correspondante ABP depuis février 2007.

Vos commentaires :

Alexandre Le Gall
Mercredi 1 juin 2011

"Loire Valley Wine"??? Cette appellation est abusive, car le muscadet ne fait pas du tout partie des vins du Val de Loire, même si le 44 est traversé par ce fleuve. Il est triste de voir des Bretons s'engager dans cette usurpation oenologique...

Maryvonne Cadiou
Mercredi 1 juin 2011

Merci Alexandre de votre commentaire.

Mais quels “Bretons s'engagent dans cette usurpation oenologique...” ?

Je suis bien d’accord que cette appellation de vin de la Vallée de la Loire pour le muscadet est impropre pour nous qui le revendiquons breton.

Il y a d’ailleurs eu le reflet de ces querelles sur ABP avec la grave question de l’extension sous-entendue de la zone Patrimoine de l’Unesco pour que le château des Ducs de Bretagne et le vignoble nantais en fassent partie. Bretagne Réunie a écrit à l’Unesco qui a confirmé l’abus. Voir ABP.

Mais j’ai considéré l’ÉCHELLE des États-Unis et la DISTANCE... entre eux et notre vignoble nantais et breton.

J’ai voulu montrer que notre vin est apprécié et loué en tant que tel aux USA. Et j’ai relevé le fait que, vu de New York et de Boston, le muscadet est bien produit en Bretagne, que l’embouchure de la Loire est bien « sur la côte bretonne »... Ce qui est tout de même plus positif que d’avoir vu sur ce site le muscadet qualifié de « Vin des Pays de la Loire » !

Encore une preuve, par défaut, mais une preuve tout de même, que ces PDL ne sont pas connus et ne représentent rien là-bas non plus.

Difficile aussi de leur expliquer le distingo entre Vallée et Estuaire. C’est du microcosme pour eux...

Explorez aussi : (voir le site) : trad. Le Pays nantais, sur la côte atlantique de la Bretagne, près de la ville de Nantes a produit du vin depuis la période romaine. Aux XVIe et XVIIe siècles le commerce local du vin était dominé par des distillateurs hollandais [était-ce les mêmes qui sont venus construire les canaux en nord Poitou ? ] qui furent les premiers à planter quelques ceps de Melon de Bourgogne, le raisin qui de nos jours fait le muscadet, la plus importante appellation de vin blanc en France et le dernier vin du bord de mer.

julie, oenotourisme
Mercredi 1 juin 2011

Il faudrait comme même préciser qu'il n'existe pas de Vignoble de Bretagne, alors du coup, OUI le muscadet fait bien partie des vins de la Vallée de la Loire, et OUI Nantes est bretonne (mais plus, ou pas encore, en Bretagne), cela ne l'empêche pourtant pas de multiplier ses visages culturels.

Cessons d'être aussi catégorique et soyons fier de notre patrimoine.

Nantes a un patrimoine breton a revendiqué mais également un patrimoine ligérien ! la petite venise de l'ouest, sur sa Loire n'a pas que la Bretagne dans son coeur, car elle a un coeur bien plus grand que ça !

Luc Guihard
Mercredi 1 juin 2011

Eh si, un vignoble Breton a bel et bien existé, au-delà du seul Pays Nantais ...

Une association milite même pour son "renouveau" , en omettant malheureusement de mentionner les vins de Nantes dans ce patrimoine ... (voir le site)

Le muscadet a perdu ses hermines au profit de la fleur de lys du val de Loire et rares sont les viticulteurs qui revendiquent le caractère breton de leurs vins. Tout au plus peut-on trouver dans les boutiques "à touristes" bretonnes quelques bouteilles arborant des gwenn-ha-du et autres triskell ... et un " Breizh Gwin Gwen" courageusement et difficilement (lobby "Val de Loire" oblige !) mis sur le marché par le vignoble Chéneau.

Sans doute les difficultés économiques des producteurs expliquent-elles ce ralliement au groupement "InterLoire", mais il est regrettable de voir la Bretagne oublier les petits vins blancs du Pays Nantais !

Autrefois, les vendanges étaient l'occasion pour de nombreux jeunes venus de toute la Bretagne de se retrouver sur les terroirs de Sèvre et Maine et d'Ancenis, et contribuaient à la popularité du Muscadet dans toute la région. La mécanisation a sans doute cassé ce lien ... La vigne est devenue une affaire de professionnels et n'est plus l'occasion d'échange et de partage, sauf dans quelques rares exploitations.

Comment faire pour rendre sa spécificité, son identité au vignoble nantais ? Pourquoi les viticulteurs ne se rallieraient-ils pas à l'association "Produit en Bretagne", qui couvrent les 5 départements Bretons ? Les "vins de Loire" s'opposent-ils à un tel label ? En allant plus loin, mais c'est sans doute très utopique, pourquoi pas une fédération des vins "Celtiques", puisque du Pays de Galles à la Galice, en passant bien sûr par la Bretagne, quelques vignobles mériteraient d'être plus connus ... ou pas !

Mais il est vrai que vu des Etats-Unis, toutes ces considérations doivent sembler bien lointaines et difficiles à comprendre !

Quel sort sera réservé au Berligou, vin médiéval des Ducs de Bretagne, et retrouvé par hasard et par chance récemment du côté de Couëron, en Bretagne bien sûr ? Attendons les premières bouteilles, en espérant qu'elles ne seront pas estampillées "Vin de Loire" !

Yann le Bleiz
Mercredi 1 juin 2011

Madame Julie.

Toujours surprennant d'entendre que la Loire Atlantique à plusieurs visages, comme si le fait d'être simplement bretonne était un élément dégradant ou rétrograde (enfin, un truc pas bien quoi!).

Le Luxembourg n'a pas moins de visages que la Loire-Atlantique mais je ne crois pas que les Luxembourgeois justifient en permanence leur existance de cette manière, ils sont Luxembougeois et cela suffit à l'ensemble de l'Europe. Idem pour la Suisse et les Suisses! (2 pays qui ont également du vin! Comme notre Bretagne!)

Maryvonne Cadiou
Vendredi 2 décembre 2011

Merci à Luc Guihard et à Yann Le Bleiz

@ madame Julie

Je précise que je viens d'acheter un livre de 572 pages titré "La vigne et le vin en Bretagne" de Guy Saindrenan, publié chez Coop Breizh au printemps 2011.

Y sont distingués 5 vignobles de Bretagne (Rance, Rhuys, Redon, guérandais, nantais) dont celui de Nantes occupe plus de 200 pages.

Je vous recommande de le consulter en bibliothèque (35 euros...) et d'en apprendre plus. Si vous faites de l'oenotourisme c'est d'autant plus important.

Extraits de la 4e de couv. : "La réussite du vignoble nantais, dont l'auteur raconte par ailleurs les longs combats vers la qualité et la reconnaissance, fait figure d'exception notable dans le paysage breton contemporain (...) ...sa passion pour la vigne le conduit aujourd'hui à multiplier les conférences et les articles en lien notamment avec l'Association pour le Renouveau des vins bretons".

Un livre très dense (dont 110 pages d'annexes) mais avec des tas de photos de documents. À lire assurément.

La question revient en ce moment avec cet article du Télégramme du 1er décembre 2011 : (voir le site)

Marc DS
Dimanche 22 juillet 2012

Bonjour,

Je possède les noms de domaines suivants : muscadet.eu, muscadets.eu & muscadets.fr

Comme vous pouvez le constater ils pourraient être intéressant pour vous, car proche d'un de ceux que vous possédez ou bien dans votre secteur d'activité.

Je suis prêt à discuter d'un prix avec vous et éventuellement à vous les céder si nous nous mettons d'accord sur le prix.

Tenez-moi au courant. (sont en copie toutes les personnes qui pourraient être intéressée, vignerons, associations, vendeurs, etc... la vente devrait se passer très très vite vu la qualité des noms que je vous propose.)

N'hésitez pas à me contacter pour en discuter.

Cordialement.

Marc

info [at] domains-seller.eu

PS : je possède un très grand nombre de noms de domaines si vous êtes intéressés par d'autres noms je suis en mesure de vous les envoyer dans un fichier.

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 3 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.