Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
Emmanuel Macron à Quimper.
Emmanuel Macron à Quimper.
- Dépêche -
Macron remet la Loire-Atlantique en Bretagne
Hier soir Emmanuel Macron tenait un meeting à Quimper et a fait salle comble. La salle du parc des expositions de Quimper ne pouvant recevoir que 2 500
Philippe Argouarch pour ABP le 17/01/17 10:36

Hier soir Emmanuel Macron tenait un meeting à Quimper et a fait salle comble. La salle du parc des expositions de Quimper ne pouvant recevoir que 2 500 personnes, plus d'un millier d'autres ont dû rester dans le froid à l'extérieur. Certains sont rentrés chez eux, déçus.

Le candidat, qui est monté sur scène au son du biniou coz, a salué la foule par "Quimper, le Finistère, Ille-et-Vilaine, Le Morbihan, les Côtes-d’Armor, la Loire-Atlantique. Bonjour la Bretagne ".

Les défenseurs de l'identité bretonne ont apprécié cette phrase accompagnée d'une ovation "Il faut préserver votre identité. Un Breton, c’est un enraciné. Les langues de Bretagne sont une formidable richesse. Leur enseignement doit être encouragé et accompagné ».

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 6532 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 16 commentaires
spered dieub Le Mardi 17 janvier 2017 11:23
C'est hélas déplorable ,mais le fait que un homme politique parisien prononce ,de telles paroles ,cela aura bien plus d'influence sur l'ensemble de l'opinion bretonne ,surtout en Loire atlantique pour l'occasion ,que si elles émaneraient d'un mouvement breton ,même si ce serait la très modérée organisation Bretagne réunie . Pour le reste il ne faut pas se mettre le doigt dans l'oeil ,car tout çà a un parfum de ,déjà à vu .
(0) 

Lheritier Jakez Le Mardi 17 janvier 2017 12:45
Un bon relais de cette déclaration dans Ouest France du 17 janvier,en page 5 ,donc lu, sur la Loire Atlantique.,à côté d'un article sur Mr De Rugy avec son opinion sur la disparition des départements!
Ce sont des déclarations de campagnes.Mais nous verrons bien une fois élu qui tient ses promesses!
On a déjà été tellement leurré!
Donc vigilance,et préférence pour nos candidats bretons bien identifiés pour leur positions sur ce sujet entr'autres.
(0) 

Lucien Le Mahre Le Mardi 17 janvier 2017 14:35
Pour illustrer la réserve de Lheritier jakez, je reprendrai la chanson de Patricia Kaas, qui pourrait parfaitement à cette occasion parler au nom d'une Bretagne crédule dont nous ne voulons plus :
"Mon mec à moi
Il joue avec mon coeur
Il triche avec ma vie
Il dit des mots menteurs
Et moi j'crois tout c'qu'il dit"
Et que le mec en question soit né breton ne change rien à l'affaire, s'il a changé de camp !
(0) 

P Le Guern Le Mardi 17 janvier 2017 14:42
Rien de révolutionnaire dans cette déclaration qui ne l'engage nullement sur quoi que ce soit. Il s'agit tout bonnement d'une vulgaire définition d'un dictionnaire (ex le Larousse : Bretagne, Région de l'ouest de la France, formée des départements du Finistère, des Côtes-d'Armor, du Morbihan, d'Ille-et-Vilaine et de la Loire-Atlantique.
Il reste que le gouvernement dont il a fait partie, n'est qu'un copier-coller des précédents quant à la séparation du pays nantais par décision administrative française. Un homme politique français sert avant tout son pays, donc ses intérêts stratégiques. Et la stratégie de l'état français est de maintenir la Bretagne sous sa coupe.
(0) 

Paul Chérel Le Mardi 17 janvier 2017 15:05
Faut-il attendre qu'ils soient élus pour constater qu'ils nous ont roulés. Ceux qui font des annonces de ce type doivent justifier et défendre vigoureusement, becs et ongles, leur position, avec arguments à l'appui. Montrer par exemple que la Loire-Atlantique a tout intérêt, économique, politique, culturel à rejoindre sa vraie région, montrer aux quatre autres départements que sans la L.A. ils continueront à être un Grand Ouest, là où la terre finit, sans aucun avenir. Paul Chérel
(0) 

Yann Kerne Le Mardi 17 janvier 2017 19:25
Il n'y a aucune promesse dans ce qu'il dit. Il caresse dans le sens du poil c'est tout.
D'ailleurs il a été interviewé il n'y a pas longtemps avec une question précise concernant la réunification de la Bretagne. Il a dit "qu'on allait pas modifier les régions sans arrêt. La Loire Atlantique peut très bien travailler
avec les autres départements bretons"
Donc, circulez il n'y a rien à espérer de ce côté là. C'est un petit jacobin de plus!!!!
(0) 

Jacques Le Mercredi 18 janvier 2017 09:33
Franchement, cela fait 60 ans que les militants politiques nous explique qu'avec la gauche "humaniste", les choses vont changer!
Et le résultat après 15 ans de pouvoir total aux mains de nos fameux humanistes? :
Néant....!
(à si, un Pdt de région administrative qui préfère bombarder que de s'occuper des 4,6 millions de personnes de son pays afin de permettre à la République de sécuriser les livraisons de gaz, pétrole et uranium et de vendre sa production d'armes!)
Ce serait trop facile de jeter la pierre aux jacobins en oubliant que c'est bien le mouvement breton (majoritairement de gauche) qui n'a eu comme projet que de recueillir les voies des électeurs bretons au profit de ces "humanistes"!!!
Où sont passés tous nos "leaders" bretons qui nous promettaient le "grand soir"...?
Les Mona Bras, les Guyonvac'h, etc....!
Tous, aussi discret aujourd'hui que condescendant hier!
La question n'est pas ce que dit ou pas Macron....!
(A mon avis, il est possible de discuter avec lui!)
La vrai question c'est : "Est-ce que les Bretons défendent la Bretagne où est-ce que les Bretons utilisent la Bretagne pour se faire offrir une place au chaud?"
Car Macron ne refera pas la Bretagne à notre place par bonté d'âme! (Surtout s'il n'a devant lui aucun interlocuteur!)
On le sait, aujourd'hui le rêve breton c'est : "qu'on nous redonne notre Bretagne, sans rien faire, pour nous préserver d'une démarche qui serait communautariste....! Amen!"
Les Corses (pour ne rester que dans la République) ont fait leur choix et c'est peu dire qu'il est différent de celui des Bretons!
(0) 

Yves Lainé Le Mercredi 18 janvier 2017 10:25
Nous avons reçu tant de promesses des candidats précédents dont Giscard, Chirac et Mitterrand.....
Maintenant, nous leur demandons aussi de nous préciser :
QUAND ?
COMMENT ? et le plus précisément possible.
(0) 

Gwenc'hlan Le Mercredi 18 janvier 2017 16:40
Réjouissons nous de cette déclaration d'Emmanuel Macron plutôt que de jouer les pisse vinaigre et espérons que les bretons de Loire-Atlantique soient au moins 100 000 à signer la pétition de Bretagne Réunie pour l'organisation d'un référendum sur la réunification de la Bretagne.
On ne fait pas le bonheur des habitants malgré eux !
(0) 

yann menez Are Le Mercredi 18 janvier 2017 22:28
Avec Ferrand comme bras droit, il n'y a pas de risque que la Loire atlantique soit bretonne....
(0) 

Léon-Paul Creton Le Jeudi 19 janvier 2017 11:25
Gwenc’hlan, je lis tous les articles et commentaires sur ABP et ils apportent beaucoup à ma réflexion et à "mon développement personnel". Non seulement sur le fond du sujet évoqué, mais aussi, et c’est mon grand défaut, et dans mon fonctionnement quasi automatique (désolé je n’y peux rien), sur la personne qui émet son/ses commentaire.
J’ai donc lu vos deux commentaires l’un ici et l’autre sur l’article du Parti Breton pour lequel " […] la Bretagne ça marche ", que vous reconnaissez comme vos amis, et à qui dans votre grande sagesse et ces temps d’incertitudes et d’inquiétudes "pour l’Europe uniquement", vous conseillez, vous recommandez, vous voulez inspirer de lutter pour l’autonomie plutôt que l’indépendance ! Je suppose que là vous parlez de la Bretagne? Et de stratégie électorale ? Pour le PB ? Mais vous voilà exaucé et tranquillisé, le PB vous confirme, pas d’autonomie, pas d’indépendance…mais maintenant de l’émancipation…On ne fait pas plus correcte politiquement, plus consensuel…plus étrange pour un parti qui se proclame Breton ! Non pas tellement, car c’est vrai nous voulons être émancipé, mais mieux encore : Nous voulons NOUS émanciper !
Ici vous vous adressez à des Bretons que vous traitez de « « pisse-vinaigre » car certains « ne se réjouissent pas » de la déclaration de Macron, alors qu’il paraît tellement évident qu’ils le devraient !
L’Envoyé transformera-t-il le vinaigre en vin aux noces de Paris ???
Perso sur le référendum, le pisse-vinaigre que je reconnais être n’en veut pas, car depuis toujours je dis que : Ce qu’un décret a détruit, un décret doit le reconstruire ! Votre remarque comme quoi l’on ne fait pas le bonheur des habitants malgré eux a pour moi des relents étonnants, et parmi eux l’acceptation implicite de la décision et l’action de l’état français de le faire sans aucunement se préoccuper, un tant soit peu du bonheur et de l’avenir des Bretons des cinq départements , dans les siècles des siècles!...
J’ai dans l’idée que "…ça marche" rime, et rythme avec "En Marche", et que si le PB se retrouvait tout mine satisfaite et souriante auprès de Macron, suivant les circonstances générées par les primaires et élections présidentielles, je ne serais vraiment pas étonné. Pas le moins du monde !
En quoi, Gwenc’hlan, est-ce-que je me tromperais dans ma prétentieuse analyse…et sur vous ? De toutes les façons la réponse est pour demain ( :0)
NB : Je n’écris pas au PB, car je sais qu’il n’aime pas ma prose…
(0) 

Caroline Le Douarin Le Jeudi 19 janvier 2017 20:01
À Kemper il n'y avait pas assez de places à l'intérieur pour toute la foule. Il a dit qu'il reviendrait. Je lui propose de revenir, en Bretagne oui, mais à Nantes. Le Zénith a bien plus de places !
Et qu'il dise "Bonjour la Bretagne !"
Ainsi nous serons sûrs qu'il est pour la réunification, malgré ce qu'a rapporté Yann Kerne ci-dessus. Il a reconnu son erreur au sujet de GAD, il est capable d'en reconnaître d'autres...
(0) 

Brocélbreizh Le Vendredi 20 janvier 2017 10:02
Cet homme nous permet de douter tandis que les autres ne cessent de nous dégouter.
Il a le potentiel pour réduire le conservatisme "progressiste" à sa plus simple expression et amoindrir la droite réactionnaire qui considère ad vitam æternam que la France , dans toute sa diversité culturelle,pourrait ressembler à une société "conservatrice" uniformisée mais économiquement "libérale". La droite la plus bête du monde.A ce jeu là Le Pen est nettement plus douée: suppressions des régions, préservations des départements et des 36 000 communes (40% des communes de l'Union européenne) avec cerise sur le gâteau: Populisme primaire et négation des grands enjeux du 21ème siècle baignant le tout avec 2000 milliards de dette publique et 600 000 élus.+ retour au Franc et avec le sourire!!!Voilà du vrai conservatisme ,français depuis 1000 ans et estampillé comme tel.
Alors si celui ci propose de ne plus saccager BZH à des fins politiciennes de basse classe,c'est une bonne nouvelle à traduire en acte.
Il n'a pas plu malgré la présence du bipolaire Valls: 2 bons points pour E.M.
(0) 

Spyou BZH Le Dimanche 22 janvier 2017 06:34
C'est pas la première fois que l'on prend les bretons par les sentiments...Il ne se passera rien comme d'habitude, on fait rêver pour obtenir des voix et ensuite on nous place aux oubliettes. Pure manipulation socialiste, habituelle malheureusement pour lui et qui ne prendra que sur une faible minorité.
Bevet breizh !
(0) 

Loïc Le Sellin Le Mardi 14 mars 2017 18:04
Je propose beaucoup plus simple pour réfléchir et savoir à qui confier son vote. Plutôt que de prêter foi aux promesses, ne serait-il pas plus sage de regarder ce que le postulant à la la place du calife A DEJA REALISE. En l'occurence, qu'est-ce que ce blaireau de Macron a déjà fait pour que les Bretons/ la Bretagne soient plus heureux et plus forts dans leur bragoù ?
J'attends... ;-P
(0) 

gersende marchand Le Lundi 8 mai 2017 10:02
je suis nee a guerande en 1949 qui etait loire inferieur donc bretonne rendez nous notre bretagne anne de bretagne ne se dit pas anne de pays de loire
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons