Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
M. Cavaillé et M. De Rohan sont-ils responsables ?
Il y a deux mois, l’association Bemdez, qui a pour buts de promouvoir la culture bretonne et d’assurer la légitimité de son développement, écrivait à M. Jean-Charles Cavaillé, président du Conseil Général du Morbihan,..
Bertrand Deléon pour BEMDEZ le 25/10/03 21:00

A Vannes, le samedi 25 octobre 2003

Kevredigezh / Association BEMDEZ

C Ti ar c’hevredigezhioù / Maison des associations

6 straed ar Govuerezh / 6 rue de la Tannerie

56000 GWENED / VANNES – ( 02 97 46 59 42 / È 06 11 51 43 15

Bonjour,

VEUILLEZ TROUVER CI-DESSOUS UN COMMUNIQUÉ :

Il y a deux mois, l’association Bemdez, qui a pour buts de promouvoir la culture bretonne et d’assurer la légitimité de son développement, écrivait à M. Jean-Charles Cavaillé, président du Conseil Général du Morbihan, au sujet de la possibilité de mener une politique linguistique en faveur du breton dans ce département.

Dans une lettre adressée à une vannetaise, non membre de notre association, M. Cavaillé faisait une cinglante révélation sur sa vision jusque là inavouée du breton.

Suite à cet échange de courrier fort édifiant, notre association a voulu en savoir plus en adressant de nouveau un courrier à M. Cavaillé (cf. document joint). Ce dernier n’a à ce jour toujours pas eu l’amabilité de répondre à nos interrogations.

Or, lorsque le Morbihan vote une subvention dix fois inférieure à celle du Finistère pour l’enseignement du breton et que le Conseil Régional par la voix de son président le Duc Josselin de Rohan annonce son refus d’accorder une subvention supplémentaire à Diwan, ce silence est significatif de la volonté du CG du Morbihan de contribuer à la disparition du breton. D’autant qu’on se souviendra qu’il succède à un odieux chantage aux associations œuvrant pour combler le déficit des pouvoirs publics en la matière qui consistait à un appel à la délation sous peine de se voir supprimer toute subvention en cas de refus d’obtempérer. La contribution publique versée par les Breton-ne-s, largement dépensée dans diverses malversations et financements occultes des forces au pouvoir, mérite tout de même de profiter à meilleur destin.

Malgré la manifestation récente de plus de 15 000 personnes dans les rues de Rennes, les recours et actions démocratiques du type de ceux menés par Bemdez, les élus restent sourds aux revendications bretonnes, voire agissent dans le sens contraire.

Au moment où SAB (Stourm ar Brezhoneg) revendique dans la presse bretonne le barbouillage de 1500 panneaux indicateurs dans le département du Morbihan, nous affirmons que M. Cavaillé et M. De Rohan sont responsables de rendre crédible, auprès des militant-e-s comme aux yeux de l’opinion publique, les actions clandestines pour l’avenir du breton. Ces derniers porteront donc les responsabilités en cas d’une quelconque poussée activiste.

lettre: (voir le site)

Pour Bemdez, le Président,

Bertrand Deléon.

Meilleures salutations.

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons