Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Lundi de Pentecôte : oui un financement équitable et solidaire de la dépendance, non à un financement par les seuls salariés !
L’Union démocratique bretonne (UDB) dénonce la mise en place par le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin de la journée dite de « solidarité » le jour du lundi de Pentecôte. Cette idée-gadget est née peu de temps après l’été caniculaire
Hervé Le Gall pour UDB le 12/05/05 21:05

L’Union démocratique bretonne (UDB) dénonce la mise en place par le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin de la journée dite de « solidarité » le jour du lundi de Pentecôte. Cette idée-gadget est née peu de temps après l’été caniculaire de 2003, qui s’était soldé par de nombreux décès de personnes âgées, en particulier de personnes dépendantes. Le gouvernement, accusé de n’avoir pas su gérer cette crise, avait trouvé rapidement la solution : ponctionner ces fainéants de salariés qui s’occupent si mal de leurs parents âgés. L’UDB ne peut que s’élever contre une mesure autoritaire, injuste, inégalitaire – puisque reposant sur la seule contribution des salariés – et inefficace, les sommes susceptibles d’être collectées n’étant évidemment pas à la hauteur des enjeux. Le ministre de la Santé le reconnaît lui-même.

L’UDB observe que, après l’offensive contre les 35 heures, cette suppression d’un jour férié s’inscrit une nouvelle fois dans une logique de culpabilisation des salariés, cible privilégiée du gouvernement.

L’UDB soutient les syndicats de salariés qui appellent à faire du 16 mai une journée non travaillée, dans les entreprises et les administrations, par la négociation et si nécessaire par la grève et invitent la population à boycotter les commerces, administrations et, dans la mesure du possible, les écoles ouvertes ce jour-là.

L’UDB considère que le gouvernement doit renoncer à cette nouvelle attaque contre les salariés et engager une véritable concertation pour définir un financement de solidarité permettant de faire face de manière sérieuse au problème majeur de la dépendance des personnes âgées et des personnes handicapées, financement qui doit reposer sur l’ensemble des revenus, y compris naturellement les revenus financiers.

Dominique Lehaut, Porte-parole délégué aux affaires sociales E karg eus an aferioù sokial (contacts : DL ehaut [at] wanadoo.fr; 02 96 37 18 90 ; 06 80 31 59 66)

Ronan Divard Porte-parole de l’Union démocratique bretonne Mouezh Unvaniezh Demokratel Breizh (contacts : ronan.divard [at] wanadoo.fr ; 02 98 07 01 32 ; 06 32 29 30 84)

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 8 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons