Loi sur le renseignement : les indépendantistes seront surveillés
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 14/04/15 11:44 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Seulement 70 députés sur 577 ont participé aux débats hier à l'Assemblée Nationale sur le projet de loi sur le Renseignement comme rappelé ce matin sur BFM-TV-RMC par Jean-Jacques Bourdin. Ce fait et rien que ce fait devrait entraîner tous les démocrates de ce pays à s'opposer à cette loi--par principe. Une loi proposée par un gouvernement, ou l'Assemblée nationale, qui ne serait pas débattue pleinement, est par définition une loi anti-démocratique se rapprochant plus d'un décret que d'une loi.Le problème fondamental du texte proposé réside dans les motifs de surveillance et non pas dans les outils utilisés ou même la procédure. Les services du renseignement pourront recueillir des informations dès lors que cela concerne :
  • L'indépendance nationale, l'intégrité du territoire et la défense nationale
  • Les intérêts majeurs de la politique étrangère et la prévention de toute forme d'ingérence étrangère
  • Les intérêts économiques industriels et scientifiques majeurs de la France
  • La prévention du terrorisme
  • La prévention des atteintes à la forme républicaine des institutions, des violences collectives de nature à porter atteinte à la sécurité nationale, de la reconstitution ou d'actions tendant au maintien de groupements dissous.
  • La prévention de la criminalité et de la délinquance organisée.
  • La prévention de la prolifération des armes de destruction massive
810 000 indépendantistes seulement en Bretagne
Les indépendantistes corses, basques et bretons remettant en cause l'intégrité du territoire seront donc automatiquement mis sur écoute, audio et données y compris géolocalisation, des mouchards seront mis sous leurs voitures et des micros cachés chez eux légalement. On n'a pas le droit d'être indépendantiste en France (ce n'est pas le cas en Grande-Bretagne par exemple). Mr Jean-Jacques Urvoas (*), 18% des Bretons se disent indépendantistes ( voir l'article ), donc 810 000 personnes sur les 5 départements bretons remettent en cause l'intégralité du territoire. Ca fait pas un peu beaucoup de micros à poser, d'écoutes téléphoniques et de mails à filtrer ? Le motif 5 est des plus inquiétants car assez vague dans son interprétation : "La prévention des atteintes à la forme républicaine des institutions". Peut-on être monarchiste ? autonomiste ? fédéraliste ? La forme républicaine des institutions est-elle cantonnée au modèle français dit "jacobin" ? ou parle-t-on ici de démocratie et si oui, pourquoi le mot démocratie n'est-il pas utilisé ? Toutes les républiques ne sont pas forçement des démocraties et toutes les démocraties ne sont pas forcément des républiques.
(*) Député de Quimper, président de la Commission des lois et siégeant dans la Délégation parlementaire au renseignement.

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2508 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 22 commentaires
K. Daniélou.
2015-04-14 12:22:40
Une loi mise en forme par 70 députés, ben pour pas changer, comme la réforme territoriale et plein d'autres lois. C'est une honte, en France, que ce ne soit pas TOUS les députés qui participent. C'est anti-démocratique, on élit des gens pour qu'ils ne nous représentent pas, même si dans les faits ils ne nous représentent jamais.
Le système politique français est une honte totale.
(0) 
Paul Kerguelen
2015-04-14 12:29:44
Comme le roman 1984 était prémonitoire!
Les grands blocs, la novlangue (la tartuferie du politiquement correcte) et la surveillance policière!
Mais ne nous voilons pas la face! Nous sommes déjà surveiller au travers des sites comme celui-ci!
La différence est qu'un pas de plus sera franchi!
Elle sera légale, et passera au yeux du grand public car noyée parmi un texte plus général.
Il faudra juste penser à dire bonjour à ceux qui sont dans notre intimité en rentrant chez soit ou en se levant le matin!
Qu'elle était la phrase de Benjamin Franklin déjà?
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
C'est çà???
Et qui nous mets en garde sans cesse contre le FN? N'est-ce pas Valls???
Décidément, je préfère savoir à quoi m'attendre avec le FN qu'un républicain déguisé en démocrate!
(0) 
Yann LeBleiz
2015-04-14 12:35:55
Sarkozy l'a dit : La Démocratie si c'est au prix de la République, alors c'est non...!
Mince, c'est certainement trop clair pour écouter ce que l'on nous dit...!
La République est un système de nature totalitaire (s'opposant au peuple), il est logique qu'elle se défende...
Qu'on me trouve un système totalitariste qui n'agit pas de la sorte???
Et c'est notre Breton Socialiste, URVOAS, qui nous pond ce texte.... Trahir la Bretagne rapporte plus que la défendre! Un truc qu'il a bien compris et il est loin d'être le seul!
Je suis curieux de connaître le profil du futur Pdt français...!
(0) 
Louis Le Bars
2015-04-14 13:40:47
La République française est tout sauf une Démocratie (cf : la rigolade territoriale entre autre) et le Centurion qui nous gouverne actuellement est tout sauf une Lumière.
Ceci étant ce type de lois peut à mon avis au contraire permettre aux indépendantistes de s'affirmer encore plus ouvertement...après tout c'est plus pertinent que la population l'entende que les miliciens de l'intérieur.
On le savait bien de toute façon que les lois sécuritaires servirait d'abord cela...le jihadistes, il suffit tout simplement de ne pas les accueillir bras ouverts sur le territoire français de retour de Syrie et compagnie, pas besoin de micros ou mouchards.
Ce gouvernement est ultra-jacobin, le Centurion a eu pour toute première priorité de ministre français que d'extrader une militante politique du pays basque-nord en Espagne à la demande du gouvernement ultra-réactionnaire nationaliste du Parti Populaire espagnol
(0) 
erwan Lescop
2015-04-14 15:32:18
Le problème fondamental réside bien dans la procédure, qui entérine l'absence de séparation des pouvoirs. Ok, entre le 49.3 et le statut du parquet, on était déjà loin d'un état de droit. Mais là on sera ouvertement et officiellement dans un état policier. Valls a beau promettre que lui n'en fera pas un outil de totalitarisme, il passe son temps à nous promettre que le fascisme est à notre porte. Quand il aura le pouvoir, il n'aura même pas besoin de constituer des fichiers, il suffira qu'il les exploite. Même si Valls n'a aujourd'hui rien à vous reprocher, qui peut être sûr de ne pas être un jour une cible de la bête immonde ?
(0) 
SPERED DIEUB
2015-04-14 15:37:43
Je vous propose de relire mon commentaire du 9 janvier
(voir le site)
(0) 
Servane Huonic
2015-04-14 16:54:27
Commençons à leur faciliter la tâche:
JE SUIS INDÉPENDANTISTE ET FIÈRE DE L'ETRE.
Messieurs les français vous trouverez mes coordonnées dans l'annuaire à: IDBE Guingamp (22).
Servane Huonic
(0) 
Josiane Rastapopoulos
2015-04-14 23:43:49
L'extrême droite en rêvait, les socialistes le feront!
(0) 
Paul Kerguelen
2015-04-15 00:12:08
@ Servane Huonic
Très bonne idée de leur faciliter la tache!
Oups! cela doit être contagieux!
JE SUIS INDÉPENDANTISTE ET FIER DE L'ÊTRE!
A ce titre, je suis contre l'intégrité du territoire français, et donc pour porter atteintes à la forme républicaine des institutions.
En conséquence, je suis susceptible d'aller à l'encontre de cette loi.
Messieurs les français, pour avoir mon adresse, contacter le centre des impôts de Rennes. Refusant de payer des impôts illégaux en Bretagne, ils connaissent parfaitement mon adresse.
(0) 
M.Prigent
2015-04-15 05:00:06
Déjà que la constitution de la Vè disposait de principes que ne renieraient pas les régimes totalitaires:
-Un seul peuple: la "Nation" française.
-Une seule langue: le Français.
-un territoire "Un et Indivisible".
-Un seul chef: le Président monarque disposant de pouvoirs quasi absolus:
-Déclarer la guerre.
-Appuyer sur le feu nucléaire.
-Décidant de l'état d'urgence: Article 16.
-Charcutant les territoires au mépris des peuples.
-Tripatouillant le code électoral au mieux des intérèts de sa Cour.
-Différent les élections de 12, voire 18 mois
Bref, tous les attributs d'une République bananière au service des intérèts d'un système oligarchique politique hors sol.
Ces nouvelles lois sécuritaires concoctées par le copain breton Urvoas, ont surtout pour objectif de protéger ce système contre toute évolution institutionnelle et structurelle comme le précise l'article:
"La prévention des atteintes à la forme républicaine des institutions,..."
Les dissidents, démocrates, réformateurs, décentralisateurs, fédéralistes voire indépendantistes n'ont qu'a bien se tenir.
Il n'empèche que ces lois inquisitrices traduisent la fébrilité d'un état aux abois qui n'entend pas se réformer.
On vous avait prévenu: "Le Changement...C'est maintenant."...Pour le pire.
(0) 
bernard Guyader
2015-04-15 07:37:15
Les français d'origine bretonne ont fait fort .. En effet en moins de 4 ans le trio d'enfer LeDrian-Urvouas-LeBranchu a réussi l'exploit de déclarer des guerres en Afrique , renforcer l'état policier des francs qui était déjà bien développé et de détruire pour longtemps une Bretagne Une et Unifiée souhaitée depuis des lustres par ses habitants et ses enfants ... Un tel exploit restera dans nos mémoires et renforcera le camp des indépendantistes et tout autre ennemi "intérieur" de cet état-nation arbitraires et hégémonique. Les Indépendantistes ont aujourd'hui toutes les bonnes raisons pour renforcer leur politique de rupture .B.Guyader
(0) 
PIERRE CAMARET
2015-04-15 11:46:55
........ comment appellions nous cela entre 1940 et 1945... ? des collaborateurs , je crois .
Le vocabulaire a t- il change ?????
(0) 
Michel herjean
2015-04-15 11:48:05
la surveillance des indépendantistes se fait depuis belle lurette même si était le plus souvent illégale .On as appris a faire avec
(0) 
jo charruau
2015-04-15 11:49:51
Dans cette loi sur le renseignement, il y a la patte des frères et soeurs maçonniques qui, peu nombreux, influencent ministères, parlement et métropoles en France. Ce n'est pas un scoop.
Les F.M. se plaignent de l'anti-maçonnisme primaire qui monte. En réalité, ils ont peur des gens, de plus en plus nombreux, qui parlent décentralisation, fédéralisme, autonomie, réunification de la Bretagne et du Val de Loire Unesco, participation citoyenne, etc
Dix loges nantaises vont se réunir samedi 18 avril 2015 à la Chapelle sur Erdre près de Nantes pour une journée à "coeurs ouverts"...pour parler de la centralisation des pouvoirs et du renseignement, de la morale laîque, de la république en danger...
Les grands frères jacobins sont intelligents, ils éviteront, ce jour-là, de verser dans l'anti-breton primaire...
Ayrault, l'organiste dans sa paroisse natale du Maine-et-Loire, ne faisait pas partie du sérail, a été contrôlé durant tout sa vie politique.
Je ne suis pas sûre que Johanna, la maire de Nantes, soit consciente de cet état de surveillance... là voilà prévenue.
(0) 
Dewi
2015-04-16 12:19:00
@jo charruau
Sur cette loi, il faut plutot voir l'influence des services de renseignement que celle des “maçons”. En effet, d'après un article du monde, il y aurait déjà en place des systèmes de surveillance de masse qui serait « allégale » (une façon novlangue de dire illégale).
Voilà une des raisons pour laquelle il fallait a tout pris passer cette loi (en particulier, l'article “boite noire”) avec la procédure d'urgence, malgré les conséquences néfastes sur l'économie numérique. Il fallait également éviter que l'opposition ai le temps de se structurer et que leur opinions face boule de neige. De très nombreuses entreprises et associations ont signé cette charte (voir le site) et c'est pas finit, la liste n'est pas à jour. Les seuls qui n'ont rien dit, ce sont les gros FAI qui ne veulent pas se fâcher avec l'État.
Voir aussi (voir le site)
(0) 
Konan Lasceau
2015-04-17 00:26:25
@DEWI
Flanqué de ses deux acolytes, Manuel Valls repéré par Alain Bauer et Stéphane Fouks peut commencer à assouvir son ambition dévorante. La TROIKA à la conquête du pouvoir: « La politique pour l'un, les réseaux policiers, la sécurité vidéo et les franc-maçons pour le deuxième, le lobbying et le marketing pour le dernier : c'est à la fac de Tolbiac en 1980....Clé essentielle : ils se sont connus à dix-huit ans et demeureront inséparables tout en occupant chacun des fonctions stratégiques. Bref, c'est à celui qui fera la courte échelle à l'autre.
En 1989, Manuel Valls sera initié à la franc-maçonnerie par Jean-Pierre Antebi, par ailleurs trésorier de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), à la fameuse loge " Ni Maîtres, ni Dieux " du Grand Orient de France. Décédé en mai 2007, Antebi, fut notamment vénérable d'honneur de la loge Université maçonnique et grand secrétaire aux affaires extérieures. Plus tard, Bauer , Fouks et Valls appartiendront à la même loge du GODF, L'Infini maçonnique (Le Nouvel Obseiyateur, 21 avril 1994.
- Manuel VALLS a souligné "le rôle positif de la franc-maçonnerie dans la construction de la République française".
Stéphane Fouks est depuis le 18 juillet 2013 membre du Comité directeur et de l'Assemblée générale du CRIF... Alain Bauer, a été de son côté le plus jeune Grand maître du Grand Orient de France de 2000 à 2003 et tous les deux continuent à conseiller, quasi quotidiennement, Manuel Valls. Tous étant par ailleurs étroitement liés familialement ( Bauer est le parrain du deuxième fils de Valls et a employé la première épouse de Valls ). Ils organisent en général une grande fête commune pour leurs anniversaires respectifs.
QUE LA FÊTE COMMENCE DANS LA SECURITE (Alain BAUER que l'on voyait régulièrement sur les chaines TV, pour nous refourguer de la sécurité vidéo, de par sa propre société)
(0) 
Paul Kerguelen
2015-04-17 18:01:17
Méfions nous quand même de ne pas tomber dans le "complot des Francs-Maçons"!
L'histoire nous apprend qu'il est aussi le pendant du "complot juifs"....
Les deux étant largement utilisés par des idéologies qui sont, pour moi, peu recommandables et amenant des excès.
Si les Francs Maçons sont à l'origine des partis politiques français, il n'existe pas de partis "Franc-Maçons". Ils est donc normal qu'ils soient membres de partis et qu'ils essaient de les influencer.
Combattons donc les partis et non les Francs Maçons en eux même pour un pseudo "complot".
Note à la rédaction: je reçois ce message:
"Vous utilisez trop de pseudonymes (5), merci de vous en tenir à Tigdual Radiguet
Le moderateur"

J'utilise donc ce pseudo prénom pour le poste de ce message, mais merci de corriger mon prénom. En effet, j'ai toujours utilisé mon prénom et non ce pseudo prénom.
(0) 
SPERED DIEUB
2015-04-19 10:03:00
(0) 
Ar Vran
2015-04-20 12:03:38
Attention à ne pas tout mélanger sur les "Franc-maçons"
Ce que vous évoquez dans les commentaires sont les "Franc-maçons" du Grand Orient qui est l'obédience qui s'est imposé en France. C'est la seule qui fait de la politique et a érigé la république française en tant que religion. Cela est tellement le contraire même de la philosophie franc-maçonne (où il n'y a pas de politique et ou on croit à un esprit supérieur) que le Grand Orient a été exclu internationalement de la Franc-maçonnerie traditionnelle.
En résumé c'est une déviance et il faut la combattre en tant que telle
(0) 
SPERED DIEUB
2015-04-21 19:39:58
Article très important car il met le projet de loi français au pied du mur ,cela veut dire que le très réel risque terroriste devient un prétexte pour surveiller la population
(voir le site)
(0) 
Gwion ab Ewan
2015-05-19 13:22:34
Nous ne sommes pas en démocratie, mais dans un régime représentatif. Nous élisons des représentants parmi une liste imposée que nous ne contrôlons pas et ensuite ils servent les intérêts de leurs maîtres (multinationales..) sans craindre un contrôle ou une punition de notre part. Une seule solution : établir une vraie démocratie : écrivons notre constitution et imposons la ! Le peuple doit écrire une constitution qui le protège des abus de pouvoir, les professionnels de la politique ne doivent surtout pas écrire la constitution. Ils sont trop facile à corrompre. Le meilleur système semble le tirage au sort pour les députés et les juges, avec des mandats courts, non renouvelables, avec des contrôles avant, pendant et après le mandat, et des punitions réelles en cas de trahison du peuple. De plus limitons par la loi les salaires. Gagner 5000 ¤ par mois devrait être un maximum imposé par la loi. Moi je vis bien avec 1300, et ma femme gagne 1000.
(0) 
Gwion ab Ewan
2015-05-19 13:25:05
Une seule solution, écrivons la constitution, qui doit nous protéger contre les abus de pouvoirs. Imposons une vraie démocratie et non un régime représentatif incontrôlé.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 0 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.