Locmariaquer rend hommage aux Vénètes
Dépêche

Publié le 6/05/22 15:14 -- mis à jour le 06/05/22 18:31

Elle rendra fière le peuple vénète : c’est sous le soleil, dimanche 1er mai, en pleine période de Beltaine, que s’est tenue à Locmariaquer l’inauguration d’une stèle, fruit du superbe travail du sculpteur Patrick Guého. Un évènement rendu possible grâce au comité d’organisation, composé de la ville de Locmariaquer, l’association Kaer e mem Bro et l’Institut culturel de Bretagne.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

C’est sur la place nouvellement baptisée « place des Vénètes », noire de monde pour l’occasion que la stèle a été dévoilée. Fière face à la mer, elle se compose d’un lec’h sculpté de motifs inspirés des poignées des épées celtiques, surmonté d’un disque de pierre représentant une monnaie vénète.

Une manière de nous rappeler l’influence et le rayonnement de ce peuple commerçant, tourné vers la mer et ayant développé une technicité navale de pointe, à tel point que César les décrivait comme « le peuple le plus puissant de toute cette côte maritime ». Une superbe que l’on a tendance à oublier, en rappelant trop souvent cette défaite qui, en l’an 57 avant J-C, fit tomber ce peuple sous le joug romain, après une bataille navale compromise par l’interruption du vent, indispensable aux navires vénètes équipés de voiles.

Un bel hommage donc, que l’on aimerait voir étendu aux quatre autres peuples armoricains : Osismes, Coriosolites, Namnètes et Redones. A quand une stèle pour chacun d’entre eux ?

.

Maëlig Tredan


2  0  
mailbox
imprimer
Rédactrice pour ABP
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.