Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Littoral, un nouveau mur de l'Atlantique
A l'heure où s'engage la saison touristique, la section de Brest et du Bas-Léon de l' UDB tient à attirer l'attention sur l'urbanisation du littoral breton. Le littoral représente le paysage emblématique de la Bretagne. C'est aussi un espace de travail pour les activités portuaires, la pêche, l'aquaculture ainsi que l'agriculture.
Hervé Le Gall pour UDB le 4/07/05 21:30

A l'heure où s'engage la saison touristique, la section de Brest et du Bas-Léon de l' UDB tient à attirer l'attention sur l'urbanisation du littoral breton.

Le littoral représente le paysage emblématique de la Bretagne. C'est aussi un espace de travail pour les activités portuaires, la pêche, l'aquaculture ainsi que l'agriculture. Or, force est de constater que l'urbanisation du littoral se poursuit. La loi littoral, pourtant votée à l'unanimité, n'a cessé d'être vidée de son contenu sous la pression des lobbies.

C'est pourquoi, au moment où s'élabore le SCOT (schéma de cohérence territoriale) du Pays de Brest, l' UDB propose de mettre en place une politique active de protection des 350 km de côtes du Pays, d’Argol à Goulven. Cette politique passe par plusieurs types de mesures:

- Protection écologique des milieux naturels par le développement des zones Natura 2000. - Protection juridique du littoral par le classement en zone inconstructible d'une large bande du littoral au delà des 100m de la loi littoral en fonction du relief et de la configuration des lieux. - Acquisitions foncières, dans les zones où la pression foncière est la plus forte, par le Conservatoire du Littoral et le Conseil Général (financement par la taxe départementale des espaces naturels et sensibles).

Quelques actions sont engagées dans la rade de Brest (à Plougastel et Logonna-Daoulas), pour encadrer le caravanage sauvage en bordure de la côte, mais, elles ne sont pas à la hauteur des enjeux. Aussi, l' UDB juge indispensable d'engager la reconquête du littoral par des mesures volontaristes notamment:

- Une grande vigilance sur les routes littorales, cheval de Troie de l'urbanisation (ex. du Conquet à la Pointe Saint–Mathieu, d'Argenton à Portsall). Pourquoi ne pas réserver ces routes littorales à des circulations douces (cyclistes, piétons ..) ? - L’acquisition, y compris par voie d'expropriation, des "verrues" qui défigurent le littoral ; - La mise en place d'un mécanisme financier d'aide aux communes littorales pour les aider à résister à l'urbanisation.. L' UDB demande aux élus des communes littorales d'avoir le courage de résister à la pression des demandes de permis de construire. Mais l'on ne peut pas demander aux maires des communes littorales d'être héroïques sans compensation financière au manque à gagner fiscal.

En définitive, l' UDB se demande quel littoral nous laisserons à nos enfants si nous laissons se poursuivre le bétonnage actuel. Puisse la future Charte des espaces côtiers que la région Bretagne élabore pour 2007 contribuer à sauvegarder le littoral breton pour les générations futures.

Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons