Lettre ouverte au président Trump : Sortez la Turquie de l'OTAN !

-- Media et Internet --

Lettre ouverte
Par Philippe Argouarch

Publié le 30/04/17 19:40 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Au président des États-Unis

Monsieur le Président,

Vous ne pouvez pas ignorer que la Turquie est devenue une dictature où la liberté a été fortement limitée. Encore aujourd'hui l'encyclopédie en ligne collaborative, Wikipédia, un des sites web les plus visités du monde a été bloqué par le gouvernement d'Erdoğan. Les citoyens turcs ne peuvent plus y accéder.

Plus grave, la pluralité politique est sérieusement limitée aux partis autorisés. Plus de 40 000 personnes ont été placées en détention provisoire en l’espace de six mois d’état d’urgence. Des détenus sont torturés. Plusieurs centaines de médias et d’ONG ont été fermés. Des journalistes ont été arrêtés mais aussi des avocats et des juges piétinant ainsi le principe de base de la démocratie : la séparation des pouvoirs. L'exécutif s'en prend aussi au législatif puisque 10 députés kurdes dûment élus sont actuellement en prison comme de nombreux maires du Kurdistan turc. En bref vous ne pourrez nier que la Turquie n'est plus une démocratie comme l'exige le protocole de la charte du traité de l'Atlantique Nord d'avril 1949 ratifiée par la Turquie le 21 octobre 1951.

Les Etats parties au présent Traité, réaffirmant leur foi dans les buts et les principes de la Charte des Nations Unies et leur désir de vivre en paix avec tous les peuples et tous les gouvernements.

Déterminés à sauvegarder la liberté de leurs peuples, leur héritage commun et leur civilisation, fondés sur les principes de la démocratie, les libertés individuelles et le règne du droit.__Protocole de la charte du traité de l'Atlantique Nord

L'Amérique est-elle la championne de la liberté et de la démocratie ou est elle retombée dans ses travers de choix anti-démocratiques soi-disant d'intérêts stratégiques, bafouant le droit, l'état de droit et les textes des traités internationaux qu'elle a signés ? Monsieur Trump, allez-vous revenir aux années soixante, une décennie durant laquelle votre pays soutenait les dictatures d'Amérique centrale et latine ? Alors que les Peshmergas kurdes sont le fer de lance de la guerre contre DAESH, comment pouvez-vous tolérer que l'aviation turque les bombarde ou que l'armée turque continue sa guerre contre ses propres villages kurdes ? En mars 2017, des crimes de guerre ont été commis par les forces armées turques à Cizre dans la province de Şırnak. 150 civils kurdes ont été brûlés vivants, des grenades ont été lancées dans une cave où se trouvaient 70 personnes dont des blessés du PKK et des civils. (voir le site) pour les sources.

En espérant que vous comprendrez les inquiétudes de nombreux citoyens américains et européens à propos des menaces affectant toutes les institutions démocratiques du monde. En gardant la Turquie dans l'OTAN, vous devenez complice de crimes de guerre.

Philippe Argouarch

---------------------------------------------------------------------------------

Dear President of the United States of America

Mister President,

You cannot ignore that Turkey has become a dictatorship where freedom has been severely limited. Even today the collaborative online encyclopedia, Wikipedia, one of the most visited websites in the world, has been blocked by the Erdoğan government. Turkish citizens can no longer access to it.

More serious, political plurality is seriously limited to the authorized political parties. More than 40,000 people were put in custody during six months of state of emergency. Detainees are tortured. Several hundred media and NGOs were closed down. Journalists have been arrested but also lawyers and judges, trampling the basic principle of democracy: the separation of powers. The executive also attacks the legislative branch as ten duly elected Kurdish deputies are currently in prison as many city mayors in Turkish Kurdistan. In short, you cannot deny that Turkey is no longer a democracy as required by the Protocol of the Charter of the North Atlantic Treaty of April 1949 ratified by Turkey on 21 October 1951.

" The States Parties to this Treaty, reaffirming their faith in the purposes and principles of the United Nations' Charter and their desire to live in peace with all Peoples and all Governments ".

" Determined to safeguard the freedom of their peoples, their common heritage and their civilization, based on the principles of democracy, the individual freedoms and the rule of law". - Charter of the North Atlantic Treaty's Protocol

.

Is America the freedom and democracy champion , or has she fallen back on her anti-democratic choices of so-called strategic interests, flouting the law, the rule of law and the texts of international treaties which she signed? Mr. Trump, will you go back to the 1960's, a decade in which your country supported dictatorships in Central and Latin America? While the Kurdish Peshmergas are spearheading the war against DAESH, how can you tolerate that the Turkish air force bombards them or that the Turkish army continues its war against its own Kurdish villages? In March 2017, war crimes were committed by Turkish armed forces in Cizre in the Şirnak province. 150 Kurdish civilians were burn alive, grenades were thrown into a cellar where were laying injured PKK militants and civilians : (voir le site) for sources.

Hoping that you will understand the concerns of many European and American citizens about dangers facing democratic institutions all over the world. What is happening in Turkey is undermining all democracies and, with keeping Turkey in NATO, you are accomplice.

mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 1 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.