Objet : Promotion du Muscadet au Festival Interceltique de Lorient 2010.

Monsieur le Président,

Nous avons appris que le FIL prévoit un partenariat privilégié avec l'association des producteurs de Bordeaux, écartant du coup la promotion du vin emblématique de la Bretagne, le Muscadet.

Cette façon de faire nous apparaît comme hautement déplorable et ce pour plusieurs motifs.

Le premier est que cette édition 2010 a comme nation «invitée» la Bretagne précisément.

Le second est d'ordre économique. Les producteurs de Muscadet ont fait des efforts plus que mérités pour une production de qualité. Ces efforts, aussi tournés vers l'exportation; participent ainsi au bon renom de notre pays.

Troisième argument. À l'heure où il est plus que jamais question du retour dans la famille bretonne du département de Loire-Atlantique, quoi de plus significatif que la présence du Muscadet pour bien montrer le soutien qu'apporte le FIL à cet élan ?

Autre motif, qui cette fois-ci fait référence à vos origines nantaises. Il serait paradoxal qu'en tant que Président d'un festival ayant comme but le rassemblement de la grande famille celtique, vous vous mettiez du coté des forces qui travaillent à l'affaiblir. Un festival en Irlande serait-il concevable sans la Guinness ou encore en Écosse sans le Whisky ? Vous seriez le premier à partager l'indignation générale.

D'aucuns voudront opposer des arguments d'ordre financier à ce mauvais choix, vu la difficile conjoncture. Mais n'est-ce-pas là vendre son âme ? Entendons nous, nous n'avons rien contre les vins de Bordeaux en tant que tels et nous en buvons bien volontiers. Pas plus que nous n'oublions qu'il fut un temps dans l'histoire bretonne où nos armateurs et leurs navires en avaient le monopole du transport vers nos voisins du nord ouest européen et la Scandinavie. Ces temps-là sont révolus et d'autres nations ont pris la place de la nation bretonne, signe indiscutable de son abaissement.

Alors allez vous ajouter à ce déclin ? Il y a quelques mois vous avez réussi à rétablir une subvention équitable pour le FIL en intervenant auprès du président de la République française. Même si son geste est apparu comme le «fait du prince», on ne peut que s'en féliciter. N'allez pas brouiller cette image d'homme attaché aux valeurs bretonnes, image pour laquelle vous avez été choisi comme président de ce festival au renom européen.

Vous devez savoir qu'une pétition a été lancée sur internet qui traduit sans ambiguïté le mécontentement, pour ne pas dire l'indignation, de nos compatriotes en Bretagne et au delà.

Les différents partenaires du FIL dans les autres pays celtiques ont aussi été alertés.

Aussi, Monsieur le Président, nous n'avons qu'un souhait ; c'est que vous preniez contact avec les producteurs de Muscadet pour réparer cette bévue et faire qu'ils se retrouvent au coude à coude avec les producteurs bordelais.

Dans l'espoir d'être entendus, recevez, Monsieur le Président, nos salutations bretonnes.

M. Gilbert Josse, initiateur de la pétition

Dr Le Mée, président de l'Alliance Fédéraliste Bretonne

Note ABP : (voir le site) lien vers la pétition.

Cet article a fait l'objet de 1258 lectures.
mailbox imprimer
logo
Construire une Bretagne harmonieuse, réunifiée. Favoriser la prise de conscience identitaire et politique de la population.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 4 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.