Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
désolé cette photo n'existe plus
- Communiqué de presse -
Lettre à Mme Allaire, préfet du Morbihan, du Collectif de parents de la maternelle de Merville à Lorient (Bretagne, France)
A VANNES (Bretagne, France), ce mercredi 28 septembre après-midi , environ 50 personnes étaient présentes au rassemblement auquel nous appelions devant l'inspection d'académie. Les portes de celle-ci nous étant interdites et gardées par des CRS, nous nous sommes rendus à la Préfecture, tout aussi verrouillée, pour remettre cette lettre. Mme le Préfet nous a fait savoir, après une demi-heure, qu'elle ne nous recevrait pas. En photo, l'inspection d'académie sous bonne garde...
Pierrick Le Feuvre pour Collectif de parents Ecole maternelle Merville Lorient le 28/09/05 22:11

A VANNES (Bretagne, France), ce mercredi 28 septembre après-midi , environ 50 personnes étaient présentes au rassemblement auquel nous appelions devant l'inspection d'académie. Les portes de celle-ci nous étant interdites et gardées par des CRS, nous nous sommes rendus à la Préfecture, tout aussi verrouillée, pour remettre cette lettre. Mme le Préfet nous a fait savoir, après une demi-heure, qu'elle ne nous recevrait pas.

En photo, l'inspection d'académie sous bonne garde...

Voici la copie de la lettre que nous avons laissée à Mme Allaire, Préfet du Morbihan.

Madame le Préfet,

Parents de 20 enfants, inscrits dans le respect des règles administratives de la République, en classe bilingue breton/français à la maternelle publique de Merville à Lorient, nous vous écrivons car nous nous estimons victimes d’un trouble manifeste à l’ordre public.

L’apprentissage précoce d’une langue régionale dès la maternelle est inscrit aux programmes de l’Education Nationale. C’est pourquoi, convaincus par ces textes officiels de l’intérêt pour nos enfants d’apprendre la langue de Bretagne, nous avons fait le choix de les inscrire en classe bilingue breton/français à la maternelle de notre quartier, la maternelle de Merville.

Le jour de la rentrée, M Rannou, inspecteur de l’Education Nationale, nous apprenait qu’aucun poste n’était prévu et que la classe bilingue ne pouvait ouvrir. Devant nos prostestations, et après nous avoir fait attendre trois semaines, M. Mercier, Inspecteur d’Académie du Morbihan, nous accordait le 27 septembre une entrevue au cours de laquelle il nous affirmait ne disposer d’aucune ligne budgétaire pour satisfaire notre demande.

Le contrat de plan signé entre l’Etat et la Région prévoit par an la création de 24 postes d’enseignants en breton sur la région Bretagne. Seuls 15 postes ont été créés cette année. L’Etat ne pouvant renier sa signature, un crédit existe nécessairement dans le budget de l’Education Nationale pour les 9 postes non pourvus. Nous vous demandons solennellement d’intervenir auprès des autorités compétentes pour que le budget nécessaire à la création du demi-poste que nous demandons à l’école maternelle de Merville soit débloqué dans l’urgence.

D’autre part, à Lorient, 75 enfants bénéficient d’un enseignement blingue breton/français dans le secteur privé catholique sous contrat avec l’Etat (dont les enseignants sont payés par l’Education Nationale) contre 37 enfants dans le secteur public au groupe scolaire de Nouvelle Ville.

Avec nous, vous conviendrez que l’ouverture de la classe bilingue dans notre école, à Merville, constitue une première mesure d’urgence à mener dans le cadre d’un rééquilibrage entre les deux secteurs, public et privé catholique, l’Etat demeurant le garant de la liberté de choix des parents.

Nous n’osons imaginer en effet que l’Etat, représenté dans ce dossier par vous-même dans notre département, et par son Ministre de l’Education Nationale, M. Gilles de Robien, puisse maintenir une injustice budgétaire défavorable à l’école de la République et à la laïcité.

C’est pourquoi nous sollicitons une entrevue pour que vous nous exposiez les mesures d’urgence que vous entendez prendre pour résoudre ce trouble à l’ordre public. Dès aujourd’hui, 17 heures, nous nous tiendrons à votre disposition devant les locaux de la Préfecture.

Dans l’attente du plaisir de vous rencontrer, recevez, Madame le Préfet, l’assurance de notre haute considération.

Le collectif des parents d’élèves

Voir le compte-rendu de ce rassemblement sur notre site (voir le site)

Collectif de parents pour l'ouverture d'une classe bilingue à l'école maternelle de Lorient Merville
Voir tous les articles de Collectif de parents Ecole maternelle Merville Lorient
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 3 multiplié par 5) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons